Bilan

Solaxess remporte l'édition 2018 du concours Inventer Demain

La startup neuchâteloise Solaxess remporte l'édition 2018 du concours Inventer Demain. Cette jeune société qui a développé une solution pour maquiller les panneaux photovoltaïques devance GoByYourself et In&Motion.

La startup neuchâteloise Solaxess remporte l'édition 2018 du concours Inventer Demain, organisé par la RTS.

Crédits: RTS

Entre 2015 et 2017, la part du courant d'origine photovoltaïque consommé en Suisse est passée d'1,92 à 2,88%, selon les chiffres de Swissolar. Un poids assez marginal mais en constante croissance. Cette croissance est cependant freinée par de nombreux éléments. Si la rentabilité et la durabilité des cellules photovoltaïques sont en hausse constante ces dernières années, avec des taux d'efficacité supérieurs à 80% garantis sur plus de 20 ans désormais, voire 30 pour certains produits, l'aspect visuel constitue également un frein notoire.

En effet, si l'esthétique sombre des panneaux traditionnels s'intègre bien aux bâtiments contemporains, les propriétaires de constructions plus anciennes, vieilles fermes de pierre, chalet de bois ou immeubles anciens en ville, sont parfois plus réticents à dénaturer l'esthétique de leur bien. Sans même compter les règlements parfois tatillons d'urbanisme ou de préservation du patrimoine, qui ne permettent pas de faire poser des panneaux solaires.

Une membrane pouvant adapter l'apparence aux besoins

Et si ces freins étaient levés sans attenter à la performance ou à la durabilité des cellules photovoltaïques? C'est ce vers quoi ont tendu les efforts des chercheurs du CSEM (Centre suisse d'électronique et de microtechnique) à Neuchâtel, mais aussi depuis janvier 2015 Sébastien Eberhard et Olivier Gavillet, cofondateurs de Solaxess, à Neuchâtel. Leur solution? Une fine membrane recouvrant la surface des panneaux photovoltaïques intégrée dès la phase de fabrication et pouvant adapter son apparence aux besoins du propriétaire du bâtiment ou des constructeurs.

Pour expliquer la technologie mise en oeuvre, Sébastien Eberhard compare son film à un objet du quotidien: «C'est comme des lunettes de soleil que l'on a tous déjà vues qui laissent passer la lumière mais présentent un effet miroir pour les autres personnes. Puis, une fois qu'on a fabriqué la partie miroir de notre film, on vient appliquer par dessus une couleur».

Le jury séduit par les aspects climatiques

Si la notion d'esthétique peut paraître secondaire au vu des défis climatiques et environnementaux, nombre de propriétaires de bâtiments hésitent encore à investir. Or, avec cette technologie, plus besoin de cacher les panneaux sur les toits des immeubles: il est dorénavant envisageable d'équiper des façades entières avec ces cellules solaires.

«Et n'oublions pas qu'en posant 50 à 60m2 de panneaux photovoltaïques, on produit suffisamment de courant pour les besoins d'une famille», ajoute Sébastien Eberhard. Même si les panneaux de façade, en raison de leur orientation et de leur inclinaison, ne sont pas aussi efficaces que des panneaux inclinés sur les toits, la technologie Solaxess permet d'envisager d'équiper des façades d'immeubles et ainsi de fournir assez d'électricité pour l'ensemble des occupants du bâtiment.

Les potentiels de cette innovation, à la fois sur le plan esthétique et, par conséquent, sur le plan environnemental, ont séduit les jurés de l'édition 2018 d'Inventer Demain. «Il y a là une vraie dimension climatique, avec une incitation à multiplier les poses de panneaux solaires et donc le recours aux énergies renouvelables plutôt qu'aux énergies fossiles», note Chantal Bernheim, responsable du concours pour la RTS. «Ce type de projet est non seulement innovant sur le plan technologique, étant le fruit de plusieurs années de recherche dans les laboratoires du CSEM, mais aussi intéressant par son aspect sociétés, car il n'y aura plus de frein au recours au photovoltaïque», ajoute un autre membre du jury.

Sur la base de ces critères d'innovation mais aussi de préservation du climat, le jury a attribué la plus haute note des cinq finalistes de l'édition 2018 d'Inventer Demain à Solaxess. La startup neuchâteloise devance GoByYourself et In&Motion, deux projets respectivement suisse et français. Avec son vélo à trois roues destiné aux personnes à mobilité réduite, GoByYourself a largement séduit les internautes qui ont voté pendant trois semaines sur la plateforme détaillant les projets et reçoit donc le Coup de Coeur du public.

Le projet lauréat sera interviewé lundi 24 décembre dans l'émission On En Parle (sur la RTS), et son projet fera l'objet d'une analyse par Fabrice Delaye, journaliste responsable de l'innovation, de la recherche et des startups chez Bilan.

En partenariat avec CornèrCard et la Chambre de commerce et d'industrie Rhône-Alpes-Auvergne, l'opération vise à soutenir l'esprit d'initiative et d'entrepreneuriat dans les deux pays, en braquant les projecteurs sur des idées, des parcours, des découvertes et des applications qui pourraient permettre de faciliter le quotidien ou de faire progresser la société.

«»

Matthieu Hoffstetter
Matthieu Hoffstetter

JOURNALISTE À BILAN

Lui écrire

Titulaire d'une maîtrise en histoire et d'un Master de journalisme, Matthieu Hoffstetter débute sa carrière en 2004 au sein des Dernières Nouvelles d'Alsace. Pendant plus de huit ans, il va ensuite couvrir l'actualité suisse et transfrontalière à Bâle pour le compte de ce quotidien régional français. En 2013, il rejoint Bilan et se spécialise dans les sujets liés à l'innovation, aux startups, et passe avec plaisir du web au print et inversement. Il contribue également aux suppléments, dont Bilan Luxe. Et réalise des sujets vidéo sur des sujets très variés (tourisme, startups, technologie, luxe).

Du même auteur:

Offshore, Consortium, paradis fiscal: des clefs pour comprendre
RUAG vend sa division Mechanical Engineering

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."