Bilan

Sexe: plein de nouvelles app depuis Tinder et Grindr

On n’arrête pas le progrès. Depuis le lancement de ces deux poids lourds des applications de rencontre, destinés respectivement aux hétéros et gays, bien d’autres acteurs ont envahi ce créneau porteur.

De Down à Dattch, plein de nouvelles applications smartphone arrivent sur un marché ultra-dominé par Tinder et Grindr.

Crédits: Keystone

 

Down : sexe entre amis (gratuit)

Nommée auparavant Bang With Friends (concept parlant), l’application a été relancée ce printemps sous la marque Down avec de nouvelles fonctions. L’app se révèle déjà bien implantée en Suisse. Le jeu, c’est de choisir à chaque profil proposé si vous êtes partant pour un rendez-vous amoureux, juste du sexe… ou rien. Pour choisir, on glisse le doigt vers le haut, vers le bas ou vers la gauche. Attention aux fausses manoeuvres. Calquée sur Tinder, cette application explore la population des amis Facebook et des amis d’amis pour proposer des candidats. Le programme vous signale si vous avez écarté un utilisateur qui vous avait de son côté retenu. Ceux qui sont éconduits n’en savent rien. Par son approche explicite, Down se révèle bien plus électrisant que Tinder.

Tingle : des rencontres sous pseudonyme (gratuit)

On peut y rester plus discret que sur Down. Tingle offre à l’utilisateur de s’inscrire sous un pseudonyme et de charger une photo. Seules indications à fournir : taille (de la personne... non, pas de ça), date de naissance et orientations sexuelles. Tingle propose alors des interlocuteurs en fonction de leur proximité géographique. Les échanges de messages peuvent commencer dès que deux personnes se sont mutuellement choisies. L’application se finance en octroyant des crédits gratuits qui augmentent à mesure qu’on l’utilise et qui conduisent le consommateur à l’achat d’options supplémentaires.

Between : pour les relations à distance (gratuit)

L’application Between offre un espace privé pour échanger en toute sécurité photos brûlantes et conversations intimes entre deux personnes. S’y ajoutent des fonctions pratiques pour s’organiser, telles que calendrier partagé et outils pour la planification de voyages. Between indique en permanence la météo qu’il fait à l’endroit où se trouve chacun des deux utilisateurs. L’application est munie d’un système de verrouillage précieux si le smartphone est perdu ou tombe entre de mauvaises mains.

Scruff : l’application des gays bear (gratuit)

Destinée aux gays et très présente dans la communauté "bear", l’application propose de nombreuses options payantes en plus d’une offre gratuite d’excellente tenue, avec vidéos, photos et messages illimités. Scruff fonctionne sur le principe classique du catalogue de profils géolocalisés, registre dans lequel Grindr reste ultra-dominant. Des outils permettent de savoir qui a vu votre profil et aussi passer des annonces de recherche d’un partenaire répondant à différents critères. La version premium payante rend possible l'utilisation de l’app de manière anonyme, ainsi que l’archivage de photos et de vidéos.

Dattch : femmes entre elles (gratuit)

Application britannique destinée aux femmes lesbiennes et bisexuelles, Dattch s’adresse à la communauté avec des actualités qui la concernent et un blog, en plus des fonctions classiques permettant les rencontres. L’app se présente comme un Pinterest où l’utilisatrice accroche ses photos et décrit son univers. Une approche qui prend en compte le fait que les femmes aiment prendre du temps pour explorer les profils avant la phase de prise de contact. Dattch certifie pouvoir empêcher les hommes de se faufiler sur le site sous une identité de femme.

D'autres applications sont encore décrites ici.

Mary Vacharidis
Mary Vakaridis

JOURNALISTE

Lui écrire

Journaliste chez Bilan et community manager pour le site bilan.ch, Mary Vakaridis vit à Zurich depuis 1997. Durant sa carrière professionnelle, elle a travaillé pour différents titres de la presse quotidienne, ainsi que pour la télévision puis la radio romandes (RTS). Diplômée de l'Université de Lausanne en Lettres, elle chérit son statut de journaliste qui lui permet de laisser libre cours à sa curiosité.

Du même auteur:

CFF: Comment éviter le scénario catastrophe
L’omerta sur le harcèlement sexuel existe aussi en suisse

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info

"Tout ce qui compte.
Pour vous."