Bilan

Selon Jawbone Up, les Suisses se lèvent tôt le matin

En se basant sur les porteurs du bracelet connecté Jawbone Up, une étude sur le sommeil à travers le monde vient d'être publiée: les Suisses figurent parmi les Occidentaux les plus matinaux.
  • Jawbone se base sur les données collectées par les milliers de porteurs du bracelet Jawbone Up pour établir des données sur le sommeil et les rythmes de vie.

    Crédits: Image: Nicholas Kamm/AFP
  • Le bracelet est connecté à un smartphone qui rassemble les données et les analyse avec l'app dédiée ou les transmet à la maison-mère Jawbone.

    Crédits: Image: Nicholas Kamm/AFP
  • C'est en se basant sur ces données issues d'un bracelet connecté porté par des dizaines de milliers de personnes à travers le monde que Jawbone a établi son étude.

    Crédits: Image: Jawbone/AFP
  • Les rythmes du sommeil, de l'heure du coucher à l'heure du lever en passant par la durée de la nuit ou les siestes éventuelles: tout a été scruté par Jawbone.

    Crédits: Image: Robert François/AFP
  • En Suisse, les données semblent confirmer que la sieste de l'après-midi n'est pas très répandue.

    Crédits: Image: Salvatore Di Nolfi/Keystone

A quelle heure se lèvent les habitants de Zurich? Et à quelle heure se couchent ceux de New York? Combien d'heures dorment les Moscovites? La sieste est-elle toujours répandue chez les Madrilènes? Le sommeil est au coeur de l'économie des pays, influant sur le rythme de vie (et de travail) des habitants ou révélant leurs habitudes culturelles. Observateur des rythmes de vie des individus, le bracelet Jawbone Up, designé par le Vaudois Yves Behar, collecte depuis plusieurs années les données de ceux qui le portent à travers le monde.

Grâce à l'app qui gère, sur le smartphone des utilisateurs, les données envoyées par le bracelet connecté, Jawbone a pu obtenir les datas de tous les clients ayant accepté de transmettre leurs informations à la société-mère. Les analystes mandatés par Jawbone ont ensuite compilé les données et les ont regroupées géographiquement. Pas moins de 45 villes (dont 21 aux Etats-Unis) et 19 pays ont donc été passés à la loupe entre le 1er juin 2013 et le 1er juin 2014.

Les Zurichois se lèvent tôt

Seule ville suisse présente dans l'étude, Zurich s'affirme comme l'une des villes occidentales où la majorité de la population se lève le plus tôt: à 6h30 en pleine semaine, plus de 50% des habitants sont déjà levés. Une demi-heure plus tôt, ils sont encore plus de 66% à être dans les bras de Morphée. Et même 78% à 5h45.

En comparaison, près de 80% des Parisiens sont encore endormis à 6h30 en semaine, 82% des Madrilènes et 65% des Romains. Les rythmes de vie des Japonais sont plus proches de ceux des Suisses: «seulement» 59% des Tokyoïtes sont encore endormis à 6h30.

Les Japonais ne sont pas seulement des lève-tôt, mais aussi de petits dormeurs (5h44 de sommeil par nuit en moyenne), alors que les Australiens ont des nuits bien plus longues (6h58 de sommeil en moyenne pour les habitants de Melbourne). Les Australiens ne sont pas seulement les plus gros dormeurs, mais aussi ceux qui se couchent et se lèvent le plus tôt: les habitants de Brisbane se couchent en moyenne vers 22h57 et se lèvent vers 6h29.

Les Suédois marchent plus que les Brésiliens

Si les principales données récoltées concernent le sommeil, le bracelet connecté a aussi permis de glaner des informations concernant l'activité physique et notamment le nombre de pas effectués dans la journée. C'est ainsi que l'on apprend que les plus sédentaires des porteurs du bracelet sont les habitants de Sao Paulo (Brésil) avec 6254 pas par jour en moyenne, tandis que les habitants de Stockholm (Suède) marchent bien plus: 8876 pas chaque jour en moyenne.

Si certains peuvent remettre en cause ces chiffres en pointant la représentativité toute relative des populations des villes ayant acquis un Jawbone Up (catégories socioprofessionnelles supérieures, classes d'âges jeunes), l'étude indique des tendances intéressantes.

Et les données sont publiées alors même que le magazine américain Forbes vient de couronner Yves Behar: le Lausannois installé en Californie vient d'être désigné par le média américain «Designer de l'industrie le plus influent au monde». Jawbone, Smart Lock, August, Forbes revient sur ses différentes aventures et salue sa vision et son engagement.

«»

Matthieu Hoffstetter
Matthieu Hoffstetter

JOURNALISTE À BILAN

Lui écrire

Titulaire d'une maîtrise en histoire et d'un Master de journalisme, Matthieu Hoffstetter débute sa carrière en 2004 au sein des Dernières Nouvelles d'Alsace. Pendant plus de huit ans, il va ensuite couvrir l'actualité suisse et transfrontalière à Bâle pour le compte de ce quotidien régional français. En 2013, il rejoint Bilan et se spécialise dans les sujets liés à l'innovation, aux startups, et passe avec plaisir du web au print et inversement. Il contribue également aux suppléments, dont Bilan Luxe. Et réalise des sujets vidéo sur des sujets très variés (tourisme, startups, technologie, luxe).

Du même auteur:

Offshore, Consortium, paradis fiscal: des clefs pour comprendre
RUAG vend sa division Mechanical Engineering

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."