Bilan

Qui veut acheter les reliques de Steve Jobs?

Blouson, peignoir, cravates, chemises, montre,... un site de ventes aux enchères va proposer dès le 23 septembre une série de vêtements et accessoires ayant appartenu à Steve Jobs, CEO d'Apple, décédé en 2011. Certains objets appartiennent à la légende de la marque à la pomme.
  • Certains objets ayant appartenu au fondateur d'Apple, Steve Jobs, seront vendus aux enchères fin septembre.

    Crédits: Image: AFP
  • Sur cette célèbre photo où il nargue IBM, Steve Jobs porte un blouson qui sera vendu aux enchères fin septembre.

    Crédits: Image: DR
  • Cette montre Baume & Mercier a appartenu à Steve Jobs et a constitué l'un des premiers signes visibles de sa réussite.

    Crédits: Image: DR

«Relique: nom féminin, du latin reliquiae, de reliquus (qui reste); ce qui reste du corps des saints, des personnages sacrés, ou objet leur ayant appartenu, et qui fait l'objet d'un culte; litt. objet témoin du passé auquel on attache le plus grand prix»: selon le Larousse, le monde pourrait regorger de reliques. Et si les pèlerinages ont constitué l'un des principaux business pendant des siècles, en s'appuyant sur les reliques religieuses, la sécularisation croissante a poussé à la naissance d'autres reliques, laïques celles-ci.

Lire aussi: Les Grimaldi vendent le bicorne de Napoléon

C'est ainsi que de grandes figures de la politique, de la culture, du show-business ou du sport ont donné lieu à un véritable commerce autour des objets leur ayant appartenu. Régulièrement, des ventes aux enchères donnent lieu à des records lorsqu'il s'agit d'objets ayant appartenu à Napoléon, à John Lennon ou à d'autres célébrités. Des objets qui n'ont pas forcément de valeur intrinsèque, mais qui s'arrachent en raison de l'identité de celui qui les a détenus. Et l'économie n'est pas en reste, a fortiori avec la starisation de certains leaders et patrons.

Des objets mis en vente par Jane Fonda

Au panthéon des leaders stars, pour sa vision comme pour son charisme, figure l'ancien CEO d'Apple, Steve Jobs. Les fans de la marque à la pomme mais aussi de nombreux entrepreneurs et clients ont érigé le cofondateur d'Apple en modèle. Un peu comme les saints étaient pris comme modèles par les fidèles à l'époque médiévale. Pas étonnant donc que, comme les saints, les objets lui ayant appartenu aient pris une certaine valeur.

C'est ainsi que le portail Julien's Live, spécialisé dans les ventes aux enchères, propose 32 objets ayant été détenus par Steve Jobs. Actuellement, c'est l'actrice Jane Fonda qui a la propriété de ces objets. La comédienne n'a pas expliqué pourquoi elle souhaitait se débarasser de ces objets, mais ils pourraient bien lui rapporter un petit pactole. Si certains effets personnels (chemises, noeud papillon, cravates, peignoir,...) ne présentent pas un réel intérêt, d'autres sont liés à des moments restés célèbres.

Lire aussi: La guitare de John Lennon sur Paperback Writer aux enchères

C'est ainsi que la collection comporte un blouson de cuir noir, dont la mise à prix de départ est fixée à 4000$, soit l'une des pièces les plus chères. C'est ce même blouson que Steve Jobs portait sur une célèbre photo: celle où il pose devant le siège newyorkais d'IBM au début des années 1980, adressant un doigt d'honneur au logo de ce géant de l'informatique d'alors. Le cliché, pris par Jean Pigozzi, un Français qui fréquentait la jet-set à cette époque et se promenait dans Manhattan ce jour-là avec Steve Jobs et Andy Hertzfeld (l'un des premiers membres de l'équipe Macintosh). Invité par Newsweek pour une interview, le jeune entrepreneur montrait ainsi son impertinence en marge de l'entretien avec le média américain. Et le cliché a contribué à la légende façonnée autour de lui depuis son décès.

La célèbre photo de Steve Jobs devant le logo d'IBM à New York

Lecteur CD Sony et montre Baume & Mercier

Parmi les objets du catalogue de la vente se retrouvent aussi des objets anecdotiques, comme le lecteur de CD portable de marque Sony qu'utilisait Steve Jobs pour écouter de la musique au début des années 1990. Une dizaine d'années après s'être encombré de cet objet, Steve Jobs, de retour à la tête d'Apple, lançait l'iPod, l'un des premiers lecteurs de musique au format MP3, qui allait lancer la révolution Steve Jobs, anticipant de quelques années le lancement de l'iPhone.

Autre objet intéressant (surtout pour les Suisses): la montre Baume & Mercier à cadran rectangulaire et bracelet de cuir, mise en vente à 200$ et dont les spécialistes de Julien's Live estiment qu'elle pourrait partir entre 400 et 600$. En or 18 carats, cette montre suisse constituait l'un des premiers signes visibles de la réussite de Steve Jobs. Et si la légende prête à Steve Jobs la volonté de lancer une smartwatch dès la fin des années 2000, c'est finalement son successeur qui lancera l'Apple Watch en 2015.

La montre Baume & Mercier qui a appartenu à Steve Jobs

 

 

«»

Matthieu Hoffstetter
Matthieu Hoffstetter

JOURNALISTE À BILAN

Lui écrire

Titulaire d'une maîtrise en histoire et d'un Master de journalisme, Matthieu Hoffstetter débute sa carrière en 2004 au sein des Dernières Nouvelles d'Alsace. Pendant plus de huit ans, il va ensuite couvrir l'actualité suisse et transfrontalière à Bâle pour le compte de ce quotidien régional français. En 2013, il rejoint Bilan et se spécialise dans les sujets liés à l'innovation, aux startups, et passe avec plaisir du web au print et inversement. Il contribue également aux suppléments, dont Bilan Luxe. Et réalise des sujets vidéo sur des sujets très variés (tourisme, startups, technologie, luxe).

Du même auteur:

Offshore, Consortium, paradis fiscal: des clefs pour comprendre
RUAG vend sa division Mechanical Engineering

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."