Bilan

Quels sont les sites web les plus fréquentés depuis 1996?

Le paysage du web est en constante mutation: le palmarès des sites internet les plus consultés depuis 1996 donne un aperçu de ces évolutions perpétuelles.
  • Yahoo! est le seul site web présent dans tous les classements des plus visités depuis 1996 et jusqu'en 2013.

    Crédits: Image: AFP
  • Fondé en 2004, Facebook a intégré dès 2007 le top 20 des sites internet des plus fréquentés.

    Crédits: Image: AFP
  • Amazon s'est fait une place dans le top 20 depuis 1999 et ne l'a pas quitté depuis.

    Crédits: Image: AFP
  • Seul, avec MSN ou réunis sous le même étendard, Microsoft est dans le classement depuis 1997.

    Crédits: Image: AFP
  • Le palmarès des 20 sites les plus fréquentés chaque année depuis 1996.

    Crédits: Image: Washington Post

En 1996, internet est encore balbutiant: les entreprises commencent à peine à créer des sites internet, le débit des modems oblige les internautes à patienter avant que des pages très sommaires soient chargées entièrement, et les réseaux sociaux aussi bien que la vidéo ne sont même pas encore embryonnaires. Seules les universités sont déjà présentes en force sur la toile. Et c'est ce qui ressort du classement des sites web de 1996 à 2013 proposé par le Washington Post.

Pas moins de quatre universités américaines retrouvent leur site internet dans le classement des 20 sites les plus fréquentés en 1996. Mais ces portails de recherche et d'enseignement, à une époque où une large part des connexions relevaient des établissements d'éducation et de formation, ont vite disparu du palmarès: la fin des années 2000 voit l'accès à internet se démocratiser et les particuliers prennent d'assaut la toile: GeoCities, ce service d'hébergement de contenus, passe de la 16e à la 5e place entre 1996 et 1997 et atteint même la 3e place en 1998 avant de disparaître soudainement.

Gloires éphémères et Yahoo! toujours présent

D'autres gloires éphémères des premiers temps du net resurgissent via ces palmarès année par année: des moteurs de recherche comme Netscape (de 1996 à 1998), Altavista (de 1998 à 2000), Lycos (de 1997 à 2004), ou des portails comme Excite (de 1996 à 2002) ou encore ZDNet (de 1997 à 1999), Viacom (de 2001 à 2012).

Rares sont les dinosaures toujours présent actuellement. Un seul nom revient immanquablement dans le top 4 de 1996 à 2013: Yahoo!, qui a su évoluer au fil des années, traverser la bulle de 2000, se renouveler et rester un des sites les plus visités depuis bientôt vingt ans. Un cas unique dans cet univers car le seul autre site présent continuellement dans le top 20, AOL, a non seulement changé d'identité et de nom pendant plusieurs années (devenu Time Warner de 2003 à 2007), mais aussi chuté au pied du podium depuis 2006.

Réseaux sociaux et sites marchands arrivent

Certains poids lourds de la technologie se sont aussi fait une place au fil des années: apparu en 1997, Microsoft n'a jamais quitté le classement, même si le nom du site a changé entre 2001 et 2005, ses services étant alors réunis à ceux de MSN; Apple surgit en 2004, alors que l'iPod arrive sur le marché et que Steve Jobs ramène la marque à la pomme sous les projecteurs; Google fait irruption dans le classement en 2001, après l'éclatement de la bulle, et intègre dès 2002 le top 5 pour ne jamais le quitter; Amazon est un peu plus précoce avec une entrée dans le classement en 1999 et une présence ininterrompue depuis lors; eBay squatte le haut du classement depuis 1999; enfin Wikipedia se fait sa place depuis 2006.

L'arrivée des réseaux sociaux est plus tardive: Facebook est présent dans le classement depuis 2007 et tient sa 4e place des sites les plus visités depuis 2010, tandis que LinkedIn fait une timide entrée en 2013 à la 20e place. L'évolution récente des tendances pourrait voir d'autres réseaux (Twitter, Instagram) se faire une place dans les classements 2014, même si leur fort accent «web mobile» pourrait les priver d'une place d'honneur. Certains sites marchands comme Alibaba pourraient par contre rejoindre eBay, Amazon et Walmart dans les prochaines éditions.

 

 

Matthieu Hoffstetter
Matthieu Hoffstetter

JOURNALISTE À BILAN

Lui écrire

Titulaire d'une maîtrise en histoire et d'un Master de journalisme, Matthieu Hoffstetter débute sa carrière en 2004 au sein des Dernières Nouvelles d'Alsace. Pendant plus de huit ans, il va ensuite couvrir l'actualité suisse et transfrontalière à Bâle pour le compte de ce quotidien régional français. En 2013, il rejoint Bilan et se spécialise dans les sujets liés à l'innovation, aux startups, et passe avec plaisir du web au print et inversement. Il contribue également aux suppléments, dont Bilan Luxe. Et réalise des sujets vidéo sur des sujets très variés (tourisme, startups, technologie, luxe).

Du même auteur:

Offshore, Consortium, paradis fiscal: des clefs pour comprendre
RUAG vend sa division Mechanical Engineering

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."