Bilan

Quatre patrons scrutent l’innovation

Lors d’un événement organisé le 5 février en marge du Lift, et dont Bilan est partenaire, des dirigeants ont évoqué ce que les avancées technologiques apportent à leur business.

Mardi 5 février, le P&G Geneva Business Center accueillait une conférence-débat organisée pour la cinquième année consécutive conjointement par le Département de l’économie de Genève (DARES), Procter & Gamble et le magazine Bilan. Au programme de cet événement qui accueille 200 invités triés sur le volet: les dernières tendances en termes d’innovation numérique. Une occasion de créer des synergies entre les entrepreneurs, les top managers, les décideurs et les journalistes présents sur place. 

La liste des intervenants était alléchante: Stephen Haines, directeur commercial de Facebook en Grande-Bretagne, Paul Jeremaes, directeur des centres sur l’innovation de Hewlett Packard, Patrick Arlequeeuw, vice-président Global Business Service de P&G ou encore Nourredine Rouibah, fondateur de la start-up genevoise InZair. Après une brève présentation de leur entreprise, les quatre dirigeants se sont s’exprimés sur leur vision du futur en termes d’innovation, l’importance des nouvelles technologies dans leur organisation et leur stratégie, et comment tirer parti de ces innovations afin d’accroître leur business. 

Ce qui en ressort: l’information en temps réel est la grande révolution qui permet à chaque entreprise de répondre immédiatement aux besoins des clients. Ainsi, P&G a mis en place un programme de recherche sur l’innovation sur plusieurs années afin de développer toute sa chaîne de production ainsi que son organisation interne, explique Patrick Arlequeeuw. «Par ailleurs, nous sommes convaincus que l’innovation numérique va continuer à changer et améliorer nos échanges avec les consommateurs» se réjouit le vice-président Global Business Service de la multinationale américaine. «Un des exemples types est l’accroissement du partage d’informations qui permet de répondre rapidement aux exigences des détaillants et des clients finaux.» 

Communiquer dans le monde entier

Même son de cloche chez Facebook: «De nombreuses entreprises saisissent l’opportunité de personnaliser leurs offres et de former des liens plus étroits avec leurs clients.» La possibilité d’offrir à chacun le moyen de communiquer et de se faire entendre dans le monde entier serait la vraie révolution numérique, estime Stephen Haines. Le spécialiste des médias sociaux tort ainsi le cou aux détracteurs qui estiment que les progrès technologiques pérorent les rapports humains. «Chaque jour, Facebook améliore les relations personnelles de millions de gens. Certains se rencontrent, d’autres tombent amoureux ou renouent avec de vieux amis.» 

L’entreprise de la Silicon Valley a par ailleurs fait part de ses projets de se concentrer sur les téléphones portables puisque près de 6 milliards d’utilisateurs seraient dotés aujourd’hui du précieux sésame: «Notre défi est de rendre nos produits mobiles aussi puissants que possible tout en minimisant leur consommation de données», rajoute le directeur commercial de la multinationale. 

A les écouter, l’innovation numérique est positive car elle permet d’accroître les relations et d’offrir une voix à chacun. Quant à ses risques, ils viendraient du rythme, toujours plus effréné, qui pourrait pousser à innover juste par souci d’innovation, rajoute Stephen Haines. 

Chantal Mathez

Aucun titre

Lui écrire

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."