Bilan

Quatre applis qui ont du chien

Les propriétaires d’animaux de compagnie ont eux aussi leurs applications dédiées. Drôles, futiles, originales ou très pratiques au quotidien, découvrez notre sélection.

Près d’un Suisse sur deux possède un animal de compagnie. Sans surprise, les chiens figurent parmi les animaux les plus appréciés, après les chats. La vie d’un propriétaire de chien est cependant jalonnée de contraintes. Ceux-ci ne sont en effet pas toujours les bienvenus dans certains parcs, restaurants, hôtels et compagnies de transport. Partir en vacances ou en balade se transforme alors en vrai casse-tête. Heureusement, nos smartphones permettent de contourner quelques difficultés.


Quatre applis à adopter sans faire un pli

(Crédits: Dr)

Déjeuner en paix

Dog City Quels sont les restaurants dog friendly, qui accueillent les quatre pattes avec le sourire et une gamelle d’eau? Quelle est la prochaine exposition canine dans le canton? Vous trouverez les réponses à ces questions et à bien d’autres encore sur Dog City. Disponible gratuitement sur les smartphones Android depuis le 14 mars, cette application a pour objectif de «faciliter l’intégration dans la ville des propriétaires de chiens», indiquent ses conceptrices, Coralie De Almeida, Mei Liang Belhumeur et Akasha Kong. «Elle s’adresse tant aux propriétaires de chiens qu’aux fournisseurs de produits et services canins qui résident dans le canton de Genève, ses alentours et en France voisine.»

Un système de géolocalisation permet de trouver de nouveaux itinéraires de promenades, les points d’eau, les adresses des restaurants et des plages qui acceptent les chiens, et les espaces de liberté dans les parcs publics. Les utilisateurs peuvent enrichir la plateforme en commentant les différents lieux. Un système d’alerte avertit enfin les propriétaires lorsqu’ils se trouvent dans une zone interdite aux chiens.

Gratuite, elle sera disponible dès le 26 septembre 2020.

(Crédits: Dr)

Identifier une race

Dog Scanner De retour de Santorin, vous avez ramené dans vos bagages de l’huile d’olive, du vin et, plus atypique, une boule de poils aux faux airs de bichon maltais errant dans les rues de l’île grecque. La bonne nouvelle? Grâce à Dog Scanner, il est désormais possible d’identifier la race ou le mélange de races de votre compagnon. Pour cela, il vous suffit de prendre votre chien en photo. L’application scanne par la suite l’image et trouve, parmi 350 races canines reconnues dans le monde, celle qui correspond à votre animal.

Chez Bilan, nous l’avons testé sur un chien croisé border terrier et smous des Pays-Bas, mais aussi sur un chien croisé jack russell terrier, petit basset griffon, et norfolk terrier. L’application a rapidement identifié la race principale. Celle-ci n’est cependant pas fiable à 100%. Un chien croisé rottweiler et labrador a en effet été identifié golden retriever, border collie et staffordshire. Les résultats sont donc à prendre avec circonspection. Les fous rires, eux, sont garantis.

Gratuite, disponible sur Android et IOS

(Crédits: Dr)

Partir en vacances

Sowapi Créée par la startup valaisanne NesMo et coachée par Genilem-Valais, l’application Sowapi permet de confier ses animaux «à poils, à plumes ou à écailles» à des pet-sitters qualifiés en quelques clics. Elle s’inspire du modèle d’Uber: «Le propriétaire fait sa demande sur l’application, qui se charge instantanément de trouver les pet-sitters les plus proches de chez lui, disponibles et correspondant à la demande, indiquent les concepteurs. Les disponibilités sont alors immédiatement communiquées au maître.»

Parmi les services proposés, on retrouve la garde d’animaux, les visites à domicile, la promenade et une offre de famille d’accueil durant les absences prolongées. Tous les pet-sitters sont vérifiés et validés pour s’assurer que l’animal soit bien traité et que le propriétaire le confie l’esprit léger.

A noter qu’en cette période d’épidémie de Covid-19, Sowapi s’est également engagée à ce que les pet-sitters maîtrisent les gestes barrières permettant de limiter la transmission du virus lors de la récupération de l’animal de compagnie.

Gratuite, disponible sur Android et IOS

(Crédits: Dr)

Eviter l’empoisonnement

PupTox Difficile de résister au regard implorant de son chien lorsque l’on est à table. Et pourtant, sa santé l’exige. Il existe en effet des aliments que nous consommons tous les jours et qui peuvent être toxiques pour notre compagnon à quatre pattes, alors même qu’il en raffole. Par exemple, les champignons, l’ail, les œufs crus, les tomates et le chocolat – véritable poison s’il en est en raison de la présence de théobromine, un composant qui stimule et dérègle le rythme cardiaque – peuvent lui être fatals. Comment se tenir au courant des dangers auxquels nos chiens sont exposés au quotidien? PupTox vous renseigne gratuitement, et en un clin d’œil, sur la toxicité des plantes du jardin ou de la maison, de certains aliments ou des produits ménagers. Plus de 250 éléments nuisibles sont répertoriés. Seul inconvénient: l’application n’est disponible qu’en anglais.

Gratuite, disponible sur Android et IOS

Castilloamanda2018 Nb
Amanda Castillo

Journaliste

Lui écrire

Amanda Castillo est une journaliste indépendante qui écrit pour la presse spécialisée. Diplômée de l'université de Genève en droit et en sciences de la communication et des médias, ses sujets de prédilection sont le management et le leadership. Elle est l'auteure d'un livre, 57 méditations pour réenchanter le monde du travail (éd. Slatkine), qui questionne la position centrale du travail dans nos vies, le mythe du plein emploi, le salariat, et le top-down management.

Du même auteur:

Les hommes rêvent de jeunesse éternelle
La longue série noire de la famille royale espagnole

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."