Bilan

Quatre applis pour randonner connecté

Parcours sur mesure, bulletins météo ou identification des sommets ou des plantes, les applis qui accompagnent le randonneur rencontrent un franc succès. Notre sélection. Par Rebecca Garcia et Joan Plancade

Difficile pour les amoureux de randonnée de s’orienter dans la galaxie des applis dédiées. A côté des outils généralistes pour enregistrer des activités sportives comme Strava, des services plus précis se développent, combinant parfois géolocalisation et réalité augmentée. En jeu: créer sa propre expérience et pouvoir la partager. Du flâneur amoureux de la nature au trailer expérimenté, chacun doit faire ses choix.

Quatre applis à adopter sans faire un pli

(Crédits: Dr)

Connaître les montagnes 

Peakfinder Qui ne s’est pas demandé, au cours d’une randonnée, le nom des sommets qui se dressaient devant soi? C’est à ce questionnement que répond l’application Peakfinder à partir d’une base de données de 650 000 pics. Nul besoin de connexion, la géolocalisation du téléphone suffit. Peakfinder modélise le paysage qui se trouve devant le téléphone pour produire une image attractive et enrichie de type «table d’orientation». Fonctionnant en réalité augmentée, l’appli permet de superposer une photo du panorama avec l’image générée. Le rendu peut ensuite être exporté et partagé avec son entourage. Un zoom avec la fonction télescope autorisera l’identification des sommets moins visibles à l’œil nu.

A noter que la réalité augmentée est mise à profit par d’autres applis pour identifier les plantes lors des randonnées. C’est le cas notamment de Picture This (30 francs par an et 30 millions de téléchargements dans le monde), qui, outre le nom de la plante photographiée, fournit une foule d’informations telles que l’habitat, le type, la saisonnalité et même le symbolisme associé.

 5 fr., disponible sur IoS et Android 

Des milliers de trajets 

(Crédits: Dr)

SuisseMobile C’est l’application phare des randonneurs suisses: elle a été téléchargée plus de 100 000 fois. Dans sa version gratuite, SuisseMobile offre une vision détaillée de milliers de parcours. Disponibles notamment, les carnets de route où les randonneurs partagent leur parcours, avec un ensemble de caractéristiques telles que le dénivelé ou la longueur, mais également leurs sensations et émotions en intégrant textes et photos, à la manière d’un blog de voyage. Des possibilités d’hébergement dans toutes les gammes tarifaires sont proposées, ainsi que des packs avec des étapes sur plusieurs jours et la possibilité de faire suivre ses bagages.

La version payante fait du spectateur un acteur, avec l’option de dessiner un parcours sur mesure en définissant les points de passage. Route goudronnée ou chemins escarpés sont à choix, l’appli propose alors un trajet et les informations afférentes (dénivelé, difficulté, longueur, météo). Grâce au trajet téléchargé sur l’appli, le randonneur peut se situer à tout moment, même hors connexion.

Gratuite, version premium à 35 fr. par an, disponible sur IoS et Android  

Parcourir le monde à pied

(Crédits: Dr)

Alltrails 

Alltrails recense des parcours de randonnée, trekking ou VTT. Les utilisateurs créent des itinéraires. Ils y indiquent la longueur du parcours, s’il s’agit d’une boucle ou d’un aller-retour, le dénivelé ou encore les points d’accès. Le randonneur peut ensuite consulter la page du parcours, le noter une fois qu’il l’a essayé, et même ajouter des photos. L’application intègre également la météo des prochains jours, l’indice UV estimé et l’heure de lever et de coucher du soleil. 

Tout l’attrait de l’application est de trouver des sentiers éprouvés par d’autres randonneurs. L’utilisateur peut filtrer précisément ce qu’il recherche. L’autre gros avantage est qu’elle a une présence mondiale, de la Suisse au Canada. L’application a été fondée en 2010 à San Francisco, en Californie. 

Gratuite, version premium à 2 fr. 50.- par mois, disponible sur IoS et Android   

Ne plus craindre les orages

(Crédits: Dr)

MétéoSuisse Classique mais indispensable, l’application MétéoSuisse fait partie des références en matière de prévisions météorologiques. Elle affiche les courbes de température et d’humidité, la tendance des prochains jours. L’une des fonctionnalités pratiques est celle de l’animation des précipitations, afin de voir s’il risque de pleuvoir ou de neiger sur le parcours. 

MétéoSuisse émet des alertes en cas de dangers naturels, comme des crues ou des avalanches. Sont aussi présents des indices comme la qualité de l’air, l’indice UV ou la prévision pollinique. Comme pour toute application météorologique, la précision est variable. De manière générale, l’utilisateur est très bien informé de l’évolution du temps sur la journée. MétéoSuisse met à jour certains paramètres toutes les dix minutes. 

Entièrement gratuite, disponible sur IoS et Android 

Garciarebecca1
Rebecca Garcia

JOURNALISTE À BILAN

Lui écrire

Rebecca Garcia a tout juste connu la connexion internet coupée à chaque téléphone. Elle a grandi avec la digitalisation, l’innovation et Claire Chazal. Elle fait ses premiers pas en journalisme sportif, avant de bifurquer par hasard vers la radio. Elle commence et termine ensuite son Master en journalisme et communication dans son canton de Neuchâtel, qu’elle représente (plus ou moins) fièrement à l’aide de son accent. Grâce à ses études, elle découvre durant 2 mois le quotidien d’une télévision locale, à travers un stage à Canal 9.

A Bilan depuis 2018, en tant que rédactrice web et vidéo, elle s’intéresse particulièrement aux nouvelles technologies, aux sujets de société, au business du sport et aux jeux vidéo.

Du même auteur:

A chaque série Netflix son arôme de cannabis
Twitch: comment devenir riche et célèbre grâce aux jeux vidéo

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."