Bilan

Quand New York se rêve en nouvelle Silicon Valley

Devenir « the place to be » pour les entrepreneurs, c’est plus facile à dire qu’à faire.

Le futur campus de Cornell Tech.

Crédits: Kilograph

Quand un modèle fonctionne bien, il est parfaitement naturel de vouloir le répliquer. Se rêver en nouvelle Silicon Valley, c'est facile. Le devenir, beaucoup moins.

Tenter sa chance

Il y a quelques années, la ville de New York a proclamé son intention de devenir un hub pour l'innovation et l'entrepreneuriat, au même titre que la Silicon Valley. De l'argent a été investi dans des incubateurs et accélérateurs, et la ville a soutenu un projet, initié par Cornell University, qui promet la construction d'un campus du futur qui ferait de l'ombre à Stanford.

Des produits plus tangibles ?

La Silicon Alley est devenue le berceau de nombreuses startups « qui nous accompagnent dans la vie quotidienne », affirment les organisateurs du New York TechDay.

La semaine dernière, la troisième édition de la conférence a attiré 450 startups et 10'000 participants. Les organisateurs ont saisi cette opportunité pour déclarer que la scène startups de la Big Apple se différentie notamment à travers des produits et services plus diversifiés, et surtout plus tangibles, à l'opposé d'un énième software.

Les talents attirent les talents

S’il reste à prouver que les startups New Yorkaises sont plus « tangibles », une chose est sûre : elles ne connaissent que rarement les success story de leurs rivales sur la côte Ouest.

L’une des raisons est simple, les talents attirent les talents. La forte présence de l’industrie des médias et de la mode ainsi que la proximité avec l’Europe font de la Silicon Alley un endroit propice à la création d’une entreprise mais lorsque cette dernière grossit elle se heurte à une carence de compétences humaines. Les entrepreneurs New Yorkais assurent qu’il est plus facile de recruter dans la Silicon Valley.

Bilan aigre-doux

L'intention y est mais à l’heure du bilan les résultats ne sont pas aussi prometteurs qu’espérés. Bien que les investissements soient passés de 799 millions à 3 milliards en 4 ans, le nouveau hub est encore loin des 11,4 milliards de la Silicon Valley.

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."