Bilan

Quand l'investissement devient un jeu en ligne

Une salle de jeu en ligne avec des concours d'investissement en continu, c'est le pari de la startup Fund Fantasy présentée mercredi à la Bitcoin et blockchain conference, édition Suisse, à Genève. Pour ses fondateurs, un postulat: tous les investisseurs sont des joueurs.
  • Fund Fantasy ambitionne de faire des investisseurs des joueurs en ligne.

    Crédits: DR
  • Daniel Vaisman et Tal Zander, co-fondateurs de Fund Fantasy

    Crédits: Dr

La version beta du site est en test depuis seulement deux semaines, et déjà 611 personnes participent au premier «contest» de la plateforme fundfantasy.com, ouvert à tous. Le principe de ce concours d'investissement, dont l'entrée est gratuite: placer 10'000 dollars virtuels sur des actifs classés en quatre catégories, actions, commodities, monnaies, cryptomonnaies.

Lire aussi: Jeux d’argent: colère contre le blocage de sites

Le 28 février à minuit, l'investisseur ayant obtenu le meilleur rendement sur son panier d'actifs gagne 0,3 bitcoin (environ 3500 francs au taux actuel). «c'est une offre promotionnelle, pour nous faire connaitre, détaille daniel Vaisman cofondateur, que nous allons renouveler par concours gratuit, de deux semaines en deux semaines, jusqu'à l'ouverture officielle du site en juin.»

Sur le modèle du poker en ligne

Le projet s'inspire ouvertement des salles de poker en ligne pour proposer une offre sur le même modèle. Dès juin, plusieurs concours, de quelques francs l'inscription jusqu'à plusieurs milliers, selon les moyens ou le profil du joueur, se dérouleront simultanément. Les joueurs choisiront chacune des quatre catégories d'actifs, avec une ventilation des récompenses au choix, du gagnant prend tout, à une distribution plus équilibrée. La durée sera également à choix, de quelques minutes à plusieurs jours.

Le site prendra 5 à 10% de commission sur les sommes jouées, le reste étant redistribué aux gagnants, toujours sur le modèle des plateformes de poker sur internet. «L'avantage pour un investisseur doué est de pouvoir remporter par exemple 20 ou 30 fois sa mise, même si la bourse baisse, détaille Daniel Waisman, voire même en cas de Krach! Il suffit que son panier d'actions ou monnaies ait performé mieux que les autres. Pour ceux qui veulent tester leur potentiel dans l'investissement, des compétitions gratuites ou à faible entrée sont proposées. Une fois les paris pris, on peut voir les choix des meilleurs investisseurs (les paniers gagnants), apprendre d'eux et progresser.»

Ancien trader sur le Forex, Daniel Vaisman met l'accent sur la technologie blockchain qui permet de sécuriser automatiquement les transactions sans intervention humaine: «Sur le Forex, il y a eu beaucoup de fraudes. FXCM a perdu sa licence aux Etats-Unis, pour «mauvaises pratiques», en clair frauduleuses. La blockchain permet d'éviter les manipulations, notamment sur les taux.» 

Attirer les «baleines» vers le jeu

Fund Fantasy profite a priori d'un bon timing, les derniers mois ayant vu la multiplication des investissements de petits porteurs dans le marché des cryptomonnaies, dans une approche ludique sur laquelle tente de capitaliser l'entreprise. Difficile pour autant d'imaginer des investisseurs professionnels placer de grosses sommes sur un site de pari en ligne mêlant investissement et divertissement. Un défi que compte bien cependant relever la plateforme, notamment au travers de son ICO, levée de fond sur la blockchain par vente de jetons.

«La vente de nos jetons débutera dans cinq jours. Ces Fundtokens ne sont pas des securities -des titres- mais des «utilities», distingue Daniel Vaisman. C'est à dire qu'ils servent directement à payer les entrées des concours d'investissements. A la fin de chaque concours, 0,5% des jetons misés sont prélevés sur notre comission et brûlés. La logique déflationnaire fait que les jetons gagnent en valeur, et ne sont pas déclarés comme des titres. De plus, les bénéfices ne sont pas des gains du trading, mais du jeu, ce qui peut constituer un avantage, notamment fiscal, pour les plus gros parieurs.» Fund Fantasy vise la vente de l'équivalent de 15 millions de dollars de jetons, via son ICO.

A savoir si la plateforme rencontrera le même destin que les sites de poker en ligne, la question reste en suspens. En pleine explosion durant la grande mode du Texas Hold'em dans les années 2005 à 2010, ces derniers souffrent d'une crise de confiance, de la fin de l'effet de mode, et de la lassitude de la majorité de perdants. D'autant plus que les cryptomonnaies connaissent actuellement une correction.

Daniel Vaisman et les autres cofondateurs affichent toutefois leur conviction quant au penchant des investisseurs sur les marchés pour le «gambling»: «Une étude taiwannaise a montré un effet de subistution entre la loterie nationale et les marchés: quand la loterie affichait une cagnotte particulièrement élevée, l'activité sur les marchés faiblissait. Ce transfert montre que les investisseurs sont par nature des joueurs. Nous leur proposons juste de l'assumer.»

Lire aussi: Pas de 3e édition pour la Geneva Gaming Convention

 

Joan Plancade
Joan Plancade

JOURNALISTE

Lui écrire

Diplômé du master en management de l’Ecole supérieure de Commerce de Nantes, Joan a exercé pendant sept ans dans le domaine du recrutement, auprès de plusieurs agences de placement en France et En Suisse romande. Aujourd’hui journaliste indépendant, Il travaille en particulier sur des sujets liés à l’entreprise, l’innovation et l’actualité économique.

Du même auteur:

Les sociétés de conseil rivalisent avec l’IMD
Comment la sécurité se déploie aux frontières entre la France et la Suisse

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info

Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."