Bilan

Payer par smartphone reste trop contraignant

Rares sont les enseignes à proposer de payer ses achats par mobile. Critiquée, la technologie doit encore évoluer vers un système plus pratique.

Les paiements sans contact arrivent doucement, mais sûrement.

Crédits: DR

Effectuer des paiements par smartphone via NFC (Near Field Communication), une technologie permettant une transaction entre une puce et un terminal distant de quelques centimètres, est possible depuis plusieurs années déjà. Mais en Suisse, ce mode de paiement n’est pas très courant et peu de commerces ont investi dans le domaine.

McDonald’s et Migros s’y sont lancés il y a quelques mois et Coop va suivre prochainement. Manor et Jumbo, quant à eux, offrent simplement la possibilité à leurs clients d’utiliser leur mobile à la place de la carte des magasins en téléchargeant une application.

Dans le courant de l’année, Swisscom va lancer Tapit, une application qui permettra de régler ses achats dans les commerces équipés du système NFC via son smartphone également équipé d’une puce NFC. «Vos cartes bancaires de crédit et même de fidélité seront stockées sous forme numérique dans votre téléphone, explique Christian Neuhaus, porte-parole de Swisscom. C’est plus pratique qu’un portefeuille et, en cas de vol, il suffira d’appeler un seul numéro pour bloquer l’accès à toutes vos cartes.»

La NFC déjà dépassée

Pour les experts, la technologie utilisée aujourd’hui est beaucoup trop contraignante. Elle ne fonctionne que dans les commerces équipés de ce système et avec les smartphones munis d’une puce NFC. Or, par exemple, les iPhone n’en ont pas.

«Apple a refusé cette technologie, car elle n’est pas optimale», relève Yannick Dürst, fondateur d’Atipik, une start-up genevoise spécialisée dans la création d’applications. Autre inconvénient: pour les achats supérieurs à 40 francs, un code PIN est demandé.

«Cette technologie présente peu d’intérêt, car elle n’amène pas un confort supplémentaire significatif par rapport au traditionnel paiement par carte, confirme Benoît Garbinato, professeur au département des systèmes d’information HEC Lausanne. Seul le support change et, au final, nos achats sont quand même réglés via un compte de type  carte de crédit.»

Malgré ces critiques, Swisscom est confiante: «Pour le moment, c’est la NFC qui est utilisée et qui fonctionne. Mais si une nouvelle technologie plus performante devait arriver sur le marché, on s’adaptera», relativise le porte-parole de l’opérateur. 

Apple contre-attaque

En septembre 2013, Apple a lancé iBeacon, des transmetteurs qui permettent à un périphérique IOS/Android d’envoyer une notification push à un mobile à proximité via Bluetooth low energy. «Cette technologie est beaucoup plus précise et pratique», se réjouit Yannick Dürst, qui est persuadé qu’elle va détrôner la NFC.

«Elle permet de localiser l’utilisateur dans un magasin, de lui envoyer des offres personnalisées et de régler les achats via son smartphone.» Mais, dans ce cas aussi, les factures passent par un service de paiement. Et côté sécurité, les risques sont les mêmes qu’avec une carte à puce.

Les paiements sans contact arrivent doucement, mais sûrement. «Dans quelques années, plus personne ne paiera par cash et les cartes magnétiques auront disparu!» Yannick Dürst en est convaincu. Reste encore à inventer une technologie plus pratique et sûre. 

Pour certains, ce sont les géants américains du paiement en ligne, PayPal et Square, qui reprendraient ce marché. Pour d’autres, ce pourrait être les multinationales américaines comme Google, Apple, Facebook ou Microsoft. «Elles en ont les moyens et elles sont déjà en possession de toutes nos données personnelles», soulève Yannick Dürst. Et de conclure: «A terme, elles pourraient même ne plus dépendre des sociétés de paiement et faire le travail elles-mêmes.»  

 

Sabrine Gilliéron

Aucun titre

Lui écrire

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."