Bilan

On My Way, le pressing des gens pressés, en vente sur Pepsee

Un service de blanchisserie rapide et accessible: c’est ce dont rêvaient deux collègues, qui ont concrétisé leur projet en mars dernier. Une offre de vente est proposée actuellement sur Pepsee.ch, la plateforme lancée par Bilan et QoQa.

Crédits: Evard

Avoir accès à un pressing sur son trajet quotidien: une idée simple, qui a mis quatorze ans à trouver son aboutissement. A l’époque, Cédric Rimella et Carlos Serrano, cofondateurs d’On My Way, sont collègues au sein d’une grande marque horlogère genevoise. Ils font le même constat: leur mode de vie, avec un travail à plein-temps, nécessite d’«agender» les passages au pressing.

Donc souvent le samedi matin. Sans compter les minutes passées à accéder au service parfois éloigné, à trouver une place de parc, à attendre son tour… Autant de temps «perdu», selon Cédric Rimella, pour qui cette tâche «non essentielle» mériterait d’être remplacée par des moments de qualité.

Un peu plus d’une décennie plus tard, les conditions sont réunies. L’essor des shops dans les stations-service ou en ville témoigne d’un besoin toujours plus étoffé de produits sur les trajets quotidiens. On My Way est lancé en mars 2014 à Lausanne. Depuis le 25 août, une offre de vente est proposée sur Pepsee.ch, plateforme lancée par Bilan et QoQa.

Les créateurs de ce pressing 2.0 ont longuement mûri leur projet, pour le rendre le plus simple et le plus convivial possible. Entièrement digital, le service ne nécessite aucun document papier. En ligne, une fois enregistré, le client sélectionne ce qu’il va déposer, «en un temps moyen d’une minute et demie».

Il remet les vêtements dans l’un des vingt-cinq points de collecte situés sur tout l’arc lémanique, dans une housse personnelle, offerte et équipée d’un code-barres. Une fois le linge traité, dans un délai de deux à cinq jours, une notification par mail permet de le retrouver, dans le point de collecte de son choix.

Seule contrainte: présenter une pièce d’identité à la récupération, question de sécurité. Au final, les interactions sont limitées au maximum, et pour aller au bout de cette logique, après 500 francs d’achat, le programme Frequent Washer offre des accès privilégiés à des activités sportives ou ludiques… 

Bientôt dans les gares

Le concept a séduit ceux qui l’ont essayé: depuis son lancement, On My Way affiche un taux de fidélisation de 93% et double chaque mois le nombre de ses clients. Parmi eux, de grandes entreprises ou institutions, même si la start-up veut continuer à séduire les particuliers.
La prochaine étape? Des points de collecte dans les gares. 

www.on-my-way.ch/fr

Camille Andres

JOURNALISTE

Lui écrire

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."