Bilan

NEDAO: le décentralisé révolutionnaire pour un canton

Les entrepreneurs intègrent de plus en plus la blockchain dans leurs projets. La technologie est parfois nébuleuse pour les citoyens. Fabio Bonfiglio entend changer cela à travers son projet NEDEAO. Un peu comme le SwissID, mais en différent.

Système décentralisé, sécurisation des données: la blockchain a de grands avantages pour les citoyens.

Crédits: DR

Le projet est en gestation depuis plusieurs mois, mais il peut enfin être mis sur les rails. Fabio Bonfiglio a obtenu le feu vert pour son projet NEDAO. L’idée ? Créer la DAO des Neuchâtelois. Cet écosystème de contrats intelligents (smart contracts pour les puristes), ouvre un champ d’application large. «Elle servirait de plateforme pour soumettre des idées ou encore financer des projets» affirme Fabio Bonfiglio. Concrètement, il se sert de la technologie de la blockchain pour que les personnes puissent se réapproprier leurs données. L’architecture du DAO permet aux personnes d’être impliquées. «Elles pourront interagir avec tous types de projets, du concours de balcons fleuris à la création d’un centre de robotique» explique le créateur du concept. Dans son dossier de présentation, il écrit: «La gestion des projets permettra non seulement la mise en place de processus décisionnels semi-automatiques et décentralisés, mais également des gestions budgétaires totalement transparentes, ou encore des expérimentations, par exemple dans le domaine des mécanismes de partage de ressources entre entreprises, etc.»

>> À lire aussi: The Blockchain Revolution

Fabio Bonflglio peut désormais compter sur le soutien de Neuchâtel, puisque le chef du Départemenr de l’économie du canton - Jean-Nathanaël Karakash - a signé jeudi 4 décembre la convention de financement NPR. Il s’agit de la politique de soutien de l’économie régionale.

Un SwissID, en mieux ?

Le projet va dans la veine du développement de la blockchain à Neuchâtel. De nombreux experts réfléchissent aux possibilités qu’ouvrent ces smart contracts, et ce à différentes échelles. Aspects légaux, technologiques, innovatifs, entrepreneuriaux: le canton de Neuchâtel fourmille d’idées. Pour chapeauter ce monde, il y a Nicolas Vradis, qui travaille à la promotion économique. Au courant de tous les projets avant qu’ils voient réellement le jour, il parlait d’un «super projet» de la part de Fabio Bonfiglio, avant même qu’il y ait une quelconque approbation étatique. Un groupe de travail juridique se penche actuellement sur la question des DAO. Plusieurs acteurs institutionnels régionaux ainsi que la chaire de droit de l’Université de Neuchâtel en font partie.

Remettre la main sur ses données et choisir qui y a accès est l’un des grands défis actuels. A lire les scandales liés à Google et Amazon, de grosses lacunes sont encore présentes. SwissID est relié aux Chemins de fer fédéraux (CFF) et à La Poste. Sur le site internet figure: «Avec SwissID, vos données personnelles sont parfaitement protégées: elles sont sauvegardées sous forme cryptée et sont protégées contre l’accès de tiers. Nous sauvegardons vos données exclusivement en Suisse et ne les utilisons pas à des fins commerciales. Vous pouvez sécuriser encore plus votre SwissID avec l’authentification à deux facteurs par SMS ou via Mobile ID.» Pour aller encore plus loin, la FAQ du site précise. «Vous gardez en tout temps le contrôle de vos données. Vous décidez qui peut savoir quoi sur vous et quand. Afin de garantir cette possibilité, SwissID distingue plusieurs niveaux de confidentialité appelés «Trust-Levels». Ces niveaux vous permettent de décider vous-mêmes quelles données vous souhaitez divulguer et à qui. Vous pouvez également annuler ces autorisations en tout temps.»

La solution neuchâteloise est de ne montrer que ce qui est nécessaire. «Si on doit montrer qu’on a le droit d’être là, l’autorité voit le certificat de résidence et n’a pas besoin de connaître le reste des informations qui figurent sur une carte», affirme Fabio Bonfiglio. La DAO permet de créer un système dans lequel seul ce qui est nécessaire est affiché au moment opportun.

Développements futurs

NEDAO est un projet désormais lancé, reste à le faire adopter par les citoyens et les administrations. Le potentiel est intéressant, et le défi motive Fabio Bonfiglio. Il écrit dans la conclusion de son dossier de présentation: «Le projet NEDAO tel que décrit dans le présent document n’a pas pour objectif un produit fini, mais plutôt une base de départ extrêmement solide, fondations essentielles, pour le développement d’applications futures qui pourront s’y ancrer tout aussi solidement en se reposant sur les développements réalisés et l’expertise technique des acteurs de ce projet d’innovation.» Autrement dit, tout est amené à évoluer et à changer pour s’adapter au tissu économique local.

Garciarebecca1
Rebecca Garcia

JOURNALISTE À BILAN

Lui écrire

Rebecca Garcia a tout juste connu la connexion internet coupée à chaque téléphone. Elle a grandi avec la digitalisation, l’innovation et Claire Chazal. Elle fait ses premiers pas en journalisme sportif, avant de bifurquer par hasard vers la radio. Elle commence et termine ensuite son Master en journalisme et communication dans son canton de Neuchâtel, qu’elle représente (plus ou moins) fièrement à l’aide de son accent. Grâce à ses études, elle découvre durant 2 mois le quotidien d’une télévision locale, à travers un stage à Canal 9.

A Bilan depuis 2018, en tant que rédactrice web et vidéo, elle s’intéresse particulièrement aux nouvelles technologies, aux sujets de société, au business du sport et aux jeux vidéo.

Du même auteur:

A chaque série Netflix son arôme de cannabis
Twitch: comment devenir riche et célèbre grâce aux jeux vidéo

Bilan vous recommande sur le même sujet

Les derniers Articles Techno

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."