Bilan

Movinga fait un carton dans le déménagement en ligne

Lancée en janvier 2015, l’entreprise berlinoise a reçu le soutien financier du fameux fonds suisse de capital-risque de la famille Rimer, Index Ventures.
  • Bastian Knutzen (à gauche) et Chris Maslowski, un Allemand et un Russe, sont diplômés en économie.

    Crédits: movinga
  • Basée à Berlin, la start-up a connu un démarrage fulgurant et se profile déjà comme leader du marché en Allemagne.

    Crédits: movinga

En Suisse, c’est l’intérêt de la famille Rimer et de son fonds de capital-risque Index Venture qui a attiré l’attention sur la start-up berlinoise Movinga. Le Canado-suisse Neil Rimer est connu mondialement pour son flair qui lui a permis d’investir dès les premières rondes de financement dans des étoiles du Net comme Facebook et Skype. Au début de cette année, Index Ventures a participé à une levée totale de 25 millions d’euros en faveur de la jeune société spécialisée dans les déménagements. Pour cette opération, il s’est associé à Rocket Internet, la holding des frères Samwer derrière le succès de Zalando et à d’autres investisseurs.

Bastian Knutzen et Chris Maslowski, un Allemand et un Russe diplômés de la Otto Beisheim School of Management, ont lancé Movinga en janvier 2015. Sur la base de leurs déménagements d’étudiants, ils constatent que la déclinaison online de ces services est encore vide. A peine lancée, Movinga connaît un essor fulgurant. La firme devient leader en Allemagne et revendique déjà une présence en Autriche, Grande-Bretagne, France ainsi qu’en Suisse (aux frontières avec l’Allemagne). La start-up fonctionne comme un intermédiaire entre clientèle et prestataires ainsi que comme fournisseur de services, avec sa propre flotte de camions de déménagement et son personnel d’aide à la relocation.

Avant de créer son entreprise, Chris Maslowski a travaillé dans les technologies financières à Kuala Lumpur en Malaisie puis chez Rothschild et VictoriaPartners comme analyste. Quant à lui, Bastian Knutzen a accumulé durant ses études des expériences chez AdMoment à Moscou (publicité mobile) et Rocket Internet à Berlin avant d’entrer chez Morgan Stanley. Le Berlinois affirme sur le site deutsche-startups.de : « Movinga est le seul service internet qui permet de gérer en ligne un déménagement de A jusqu’à Z. Cette particularité nous a permis de réaliser en Allemagne des ventes atteignant un montant à 8 chiffres. Grâce à notre technologie informatique, nous pouvons optimiser la gestion des ressources et de réduire considérablement les frais. Les déménageurs classiques nous considèrent davantage comme un partenaire que comme un concurrent. »

Ambitions internationales

Les fonds apportés par les nouveaux actionnaires doit permettre à la société de financer son développement en Italie, Scandinavie et au Luxembourg. La start-up ambitionne de devenir le premier déménageur européen.

Sur le marché suisse, Movinga a déjà un concurrent avec la start-up Movu, qui a pour actionnaire l’éditeur Ringier ainsi que des pionniers alémaniques du web. Lancée peu avant Movinga, la société a pour partenaires des poids lourds de l’économie nationale : Swisscom, UBS, Axa Winterthur et Homegate mais Movu n’existe pas encore en français. L’avenir dira si la puissance d’investissement dont bénéficie Movinga lui permettra de remporter le marché helvétique ou s’il reviendra à des sociétés suisses. Notamment dans le domaine des enchères en ligne, les consommateurs helvétiques ont préféré les acteurs locaux Ricardo et Anibis au géant mondial eBay.

Mary Vacharidis
Mary Vakaridis

JOURNALISTE

Lui écrire

Journaliste chez Bilan et community manager pour le site bilan.ch, Mary Vakaridis vit à Zurich depuis 1997. Durant sa carrière professionnelle, elle a travaillé pour différents titres de la presse quotidienne, ainsi que pour la télévision puis la radio romandes (RTS). Diplômée de l'Université de Lausanne en Lettres, elle chérit son statut de journaliste qui lui permet de laisser libre cours à sa curiosité.

Du même auteur:

CFF: Comment éviter le scénario catastrophe
L’omerta sur le harcèlement sexuel existe aussi en suisse

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info

Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."