Bilan

Mobilité optimale pour utilité marginale

Pourquoi devrais-je encore me rendre au bureau pour travailler? Cette question n'a rien d'illégitime dans une période où téléphone, PC, accès Internet et projecteur (voir Bilan N° 3) se déclinent tous en version portable. Tout sauf l'imprimante, dernier instrument bureautique à faire de la résistance. Eh bien, là aussi, les choses évoluent puisque Planon a récemment créé le Printstik PS 910, une imprimante dont le poids et la taille dépassent à peine ceux d'une batterie de PC portable, feuilles d'impression comprises! Comment le constructeur a-t-il réussi ce tour de force? En réutilisant simplement les bonnes vieilles méthodes, celles de l'impression thermique au lieu de l'encre. Pour avoir une idée du rendu, il suffit de se rappeler à quoi ressemblait un fax reçu sur une machine d'ancienne génération, toujours un peu clair et strié mais parfaitement lisible. Le Printstik imprime uniquement sur un papier spécial pas plus épais qu'un ticket de supermarché contenu dans un rouleau interchangeable de 30 pages au maximum. Il suffit de relier un Notebook, un BlackBerry ou un PDA par câble USB ou par Bluetooth pour imprimer à la cadence de 2 à 3 pages par minute. A cette vitesse, cet engin n'a pas pour vocation de se substituer à une imprimante classique mais bien de rendre des services dans des situations particulières. Imaginez un vendeur hors de son bureau obligé de se plier aux désirs de son client et de modifier une partie d'un contrat juste avant la signature. Armé de son Printstik, il n'aura aucun problème à modifier et réimprimer ce contrat, même en plein désert. Pratique mais pas véritablement fréquent comme situation. D'où la question de savoir qui, finalement, aura besoin d'un tel outil' A notre avis, peu de monde. La qualité et la vitesse d'impression sont tellement limitées par rapport à une imprimante classique que le prix recommandé de 499 francs est cher payé pour s'offrir la mobilité. Ce d'autant plus qu'à l'usage le Printstik s'avère encore plus onéreux puisque le paquet de trois rouleaux de papier de recharge est facturé 40 francs. Au final, le bureau totalement itinérant n'est pas encore là. Mais il faut saluer la qualité de finition du Printstik, même si ce dernier ne s'apprête certainement pas à faire la fortune de ses concepteurs.

Planon Printstik PS 910 Dès 499 francs. www.portacomp.ch

Photo: Planon Printstik PS 910 / © D.R.

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."