Bilan

Misez sur l’écriture automatique

En plein boom, la génération automatique de textes en langage naturel, issue de l’intelligence artificielle, va vite devenir un thème d’investissement. Synthèse et analyse.

Des milliers de pages rédigées à la seconde.

Crédits: Lassedesignen/Shutterstock

En 2016, le Washington Post a mis au point un outil baptisé Heliograf. L’année de sa création, cette intelligence artificielle (IA) a écrit plus de 850 articles, dont 500 ont été consacrés aux élections locales. Ces articles ont permis au média américain de générer plus de 500 000 clics. Aujourd’hui, la génération automatique de textes en langage naturel (GAT ou NLG, pour Natural Language Generation) est partout et se développe à une vitesse exponentielle.

La génération automatique de textes est l’une des composantes du NLP (Natural Language Processing), domaine qui regroupe les techniques permettant à un programme informatique d’analyser le langage naturel. L’autre composant est la NLU (Natural Language Understanding), chargée de la compréhension du langage naturel.

Comment ça fonctionne?

Un logiciel de NLG raisonne et rédige comme un être humain, mais à la vitesse de milliers de pages à la seconde. Il démocratise l’accès aux données et à leur analyse tout en garantissant leur bonne interprétation. Les plus sophistiqués peuvent extraire de grandes quantités de données numériques et les partager d’une manière facile à comprendre pour les humains. Leur rapidité est notamment utile pour générer des articles sensibles au facteur temps sur internet. Dans le meilleur des cas, les résultats peuvent
être publiés textuellement sous forme de contenu web.

Forte croissance

Les entreprises aujourd’hui ne peuvent plus fonctionner sans analyse de données. Mais entre des volumes de données toujours plus importants (big data) et la pénurie d’analystes experts, elles se retrouvent dans une position difficile. C’est ici qu’intervient la NLG. En 2018, le marché de la NLG était estimé à 322 millions de dollars et devrait être proche du milliard en 2023, avec une croissance (CAGR, ou taux de croissance annuel moyen) de 21%.

Outre celui des médias, la NLG touche notamment la pharmaceutique. En effet, la NLG peut rendre les données plus faciles à comprendre pour les pharmaciens et les professionnels de la santé. Par exemple, la production d’études et de rapports – une mission si importante et longue pour une industrie pharmaceutique très réglementée – devient, grâce à la NLG, plus rapide et plus fiable.

Citons aussi les smart homes. Derrière la révolution des assistants numériques et autres interfaces conversationnelles (Alexa, Siri, Cortana et Google Assistant par exemple) se cachent le traitement et la génération du langage naturel (NLU/NLG), soit la conversion du langage humain en commandes informatiques et vice versa.

Signalons encore la relation client sur internet, avec l’essor des chatbots, qui simulent une conversation avec un humain. Facebook et Microsoft mettent ainsi à la disposition des développeurs des interfaces qui leur permettent de développer leurs propres outils de dialogue intelligents, notamment pour le compte de marques commerciales. Ce concept aujourd’hui à la mode a émergé dans les années 1960 avec le programme Eliza du MIT. Imitant un psychothérapeute, ce logiciel était capable de poser des questions à un humain et de mener la conversation en reformulant ses réponses. Eliza a trompé de nombreux testeurs qui croyaient avoir affaire à un véritable médecin.

Quelles entreprises surveiller?

Le secteur étant en plein boom, plusieurs entreprises devraient prochainement faire leur entrée en bourse, telles qu’Arria NLG, Narrative Science, Automated Insights, Narrativa, Yseop. D’autres, déjà cotées, utilisent déjà la NLG, comme Artificial Solutions et IBM.

La NLG a éliminé bon nombre de barrières entre les humains et les ordinateurs, leur permettant non seulement de se comprendre et d’interagir les uns avec les autres, mais aussi de créer de nouvelles occasions d’accroître l’intelligence humaine et d’accomplir des tâches impossibles auparavant. Cette thématique issue de l’IA fait partie de notre quotidien. Il convient d’observer de très près les entreprises qui vont rentrer sur le marché.

* Spécialiste de l’investissement chez Mirabaud & Cie

John Plassard*

Aucun titre

Lui écrire

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."