Bilan

Metaco, le coffre-fort des cryptos, séduit 4 grandes entreprises suisses

La startup lausannoise annonce une levée de fonds de plusieurs millions auprès de Swisscom, Swiss Post, Sicpa et Avaloq, ce dernier prenant une participation de 10% au capital de l’entreprise.
  • Le CEO de Metaco, Adrien Treccani, lors de la présentation de SILO à Genève en janvier 2018.

    Crédits: DR
  • A l'occasion de cette nouvele levée de fonds, Avaloq prend une participation de 10% au capital de Metaco.

    Crédits: DR

Après une première levée de fonds d’amorçage en 2016, avec 150’000 francs, cette nouvelle opération de financement de Metaco «se compte plutôt en millions», selon Adrien Treccani, fondateur et CEO de l’entreprise lausannoise, le montant total n’étant pas dévoilé.

Lire aussiCrypto-actifs: mieux comprendre les ICOs

Créée en 2014, la startup s’est spécialisée dans les technologies blockchain et des actifs digitaux. Elle a notamment développé un coffre-fort numérique (voir photo) pour les crypto-monnaies et crypto-actifs, à destination du secteur financier. Présenté en janvier dernier, son produit SILO a été développé en collaboration avec la société Guardtime, une société estonienne reconnue pour ses solutions de sécurité informatique aux niveaux des entreprises comme des gouvernent, y compris certains projets liés à la défense. 

Quatre entreprises suisses 

Parmi les investisseurs de ce nouveau tour de financement de Metaco, tous sont des entreprises, en lien avec la sécurité et/ou le secteur bancaire, qu’il s’agisse d’Avaloq, Swisscom, Swiss Post et Sicpa.

Cette nouvelle levée de fonds vise à financer croissance de l’entreprise. Ces nouveaux investisseurs seront aussi des partenaires commerciaux. «L’idée est de travailler ensemble, en collaboration, pour que ces entreprises puissent développer de nouveaux services grâce à nos outils», ajoute Adrien Treccani. 

Lire aussi: Swisscom : une entité dédiée à la blockchain

Notons aussi qu’à cette occasion, Avaloq prend une participation de 10% au capital de Metaco. Le président et fondateur de la société d’IT bancaire zurichoise, Francisco Fernandez, rejoint ainsi le conseil d’administration de Metaco. Le reste du capital est majoritairement détenu par les fondateurs, puis par le management et investisseurs historiques, comme Fundo, dont le CEO Jacques Grivel assure la présidence du conseil d’administration de Metaco. 

On relèvera que ce tour comporte exclusivement des entreprises suisses. Une volonté de Metaco de rester à l’intérieur des frontières? « Nous souhaitons dans un premier temps développer le marché domestique, ce qui ne nous empêche pas d’avoir déjà quelques clients en Europe. Pour s’étendre davantage à l’international à l’avenir, une nouvelle levée de fonds serait nécessaire car il s’agit d’investissements coûteux», ajoute le CEO de Metaco. 

Marché en croissance 

Pour la suite, Adrien Treccani est confiant. «Nous avons d’excellents partenaires et la demande du marché pour stocker de manière sécurisée les crypto-monnaies et crypto-actifs se développe de plus en plus». On pense par exemple aux tokens des ICOs. «Le problème, c’est que les système IT actuels ne permettent pas de stocker ces actifs de manière suffisamment sécurisée, car on est responsable du stockage de toutes les clefs de cryptage sécurisés, ce qui demande une expertise particulière, et les banques ne veulent pas forcément prendre risque de faire confiance à plateformes externes pour cela. C’est là où nous apportons une vraie valeur ajoutée».

Des représentants de chaque entreprise qui ont participé à ce tour de financement sont cités dans le communiqués de Metaco, tous dithyrambiques sur l'entreprise.  Johannes Höhener, Head of Swisscom FinTech déclare par exemple : « Nous sommes convaincus par la solution et les équipes de Metaco et notre objectif est d’intégrer cette solution de custody des crypto-actifs de premier ordre dans notre offre de services liés à la blockchain ». 

Le directeur marketing de Sicpa, Jean-Yves Ray, déclare quant à lui que Sicpa est fier de collaborer avec Metaco, car leurs objectifs convergent vers un but commun : la confiance. « Les projets en cours sont très excitants et nous nous réjouissons de proposer une offre étendue de solutions et services, autour des technologies blockchain et cryptographiques, pour répondre à l’évolution des besoins de nos clients ».

Lire aussi: 50 start-up de Bilan: WeCan.Fund, Rqmicro, Metaco

Marjorie Thery
Marjorie Théry

JOURNALISTE À BILAN

Lui écrire

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."