Bilan

McLaren et Alonso font entrer MindMaze dans l’automobile

La licorne lausannoise développe avec l’équipe de course automobile un casque pour prévenir les accidents en analysant les informations neurologiques des pilotes. En commençant par Fernando Alonso pour les 500 miles d’Indianapolis.

Un casque connecté au cerveau permettra de réduire les risques d'accidents.

Crédits: DR

Deux mois après son départ de la F1 et par conséquent du team McLaren-Renault, le double champion du monde espagnol de la discipline, Fernando Alonso n’est pas resté bien longtemps éloigné de l’équipe de Woking.

Désormais ambassadeur de McLaren Racing, l’ancien résident de Mont-sur-Rolle installé à Lugano a dans le collimateur la dernière course qu’il lui faut emporter pour marcher sur les traces de Graham Hill en décrochant la deuxième Triple Couronne de l’histoire.

Triple Couronne

Fernando Alonso. (DR)
Fernando Alonso. (DR)

Vainqueur à Monaco en 2006 et 2007 et aux 24 Heures du Mans l’an dernier, Fernando Alonso va tenter d’emporter le 26 mai prochain, le jour de Memorial Day, la 103ème édition des 500 Miles d’Indianapolis sur une Mclaren-Chevrolet. Pour cela, il dispose désormais d’une neuro-technologie suisse sans équivalent dans le sport automobile. 

MindMaze et McLaren Racing s’associent, en effet, pour concevoir et développer la technologie «MindDrive». A partir du casque, il s’agit de capturer les signaux neuronaux les plus significatifs du pilote et de les transmettre après une analyse algorithmique, en temps réel, à une équipe médicale.

L’idée est avant tout de pouvoir prévenir les accidents. Mais il est évident que McLaren Racing  qui, comme toutes les écuries, mesurent déjà avec des centaines de capteurs l’état de la voiture et celui physiologique du pilote, va aussi se servir de ces données pour améliorer les performances. 

Pour Tej Tadi, le fondateur et CEO de MindMaze, ce partenariat avec la prestigieuse équipe britannique récompense une stratégie de longue haleine afin de s’ouvrir le marché de l’automobile. Les premières applications des technologies de pointe de capture des signaux neuronaux développés par l’entreprise étaient réservées au domaine médical et en particulier à la réhabilitation avec des outils virtuels des personnes frappées d’AVC. 

De la piste à la route

Afin de se tailler une place sur le marché de l’automobile, Tej Tadi suit la logique de cette industrie où les innovations technologiques débutent sur les pistes de course avant de s’étendre sur les routes aux voitures grand public. Pour cela, il dispose d’un guide privilégié en la personne Daniel Ricciardo. Le pilote australien qui vient de passer de l’écurie Red Bull à Renault a rejoint l’automne dernier l’advisory de MindMaze. Il est ambassadeur de la marque.

Dans un premier temps, MindMaze et McLaren vont se concentre sur technologies nécessaires pour supporter un victoire de Fernando Alonso à Indianapolis. En soit c’est déjà un gros coup médiatique puisque la marque de MindMaze sera  présente sur les combinaisons McLaren-Chevrolet de Fernando Alonso et les vêtements de l’équipe. 

Mais les ambitions de Tej Tadi vont plus loin. Il voit le développement d’une plateforme complète de sécurité sur la base de MindDrive pour tous les conducteurs. Etant un bureau d’ingénieurs, en plus de son écurie et de sa marque de voitures, McLaren est donc un partenaire stratégique.

Fabrice Delaye
Fabrice Delaye

JOURNALISTE

Lui écrire

Fabrice Delaye a découvert Internet le 18 juillet 1994 sur les écrans des inventeurs du Web au CERN. La NASA diffusait ce jour-là les images prises quasi en direct par Hubble de la collision de la comète Shoemaker-Levy sur la planète Jupiter…Fasciné, il suit depuis ses intuitions sur les autoroutes de l’information, les sentiers de traverse de la biologie et étend ses explorations de la microélectronique aux infrastructures géantes de l’énergie.

L’idée ? Montrer aux lecteurs de Bilan les labos qui fabriquent notre futur immédiat; éclairer les bases créatives de notre économie. Responsable de la rubrique techno de Bilan depuis 2006 après avoir été correspondant de L’Agefi aux Etats-Unis en association avec la Technology Review du MIT, Fabrice Delaye est diplômé de l’Institut d’Etudes Politiques de Paris et de l’EPFL.

Membre du jury des SwissICT Awards, du comité éditorial de la conférence Lift et expert auprès de TA-Swiss à l’Académie Suisse des Arts et des Sciences, Fabrice Delaye est l’auteur de la première biographie du président de l’EPFL, Patrick Aebischer.

Du même auteur:

«Le prochain président relèvera les impôts»
Dubaï défie la crise financière. Jusqu'à quand'

Bilan vous recommande sur le même sujet

Les derniers Articles Techno

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."