Bilan

MassChallenge mise sur l’innovation en Suisse

Le plus ambitieux programme international de lancement de startups a inauguré mercredi son volet Suisse au Campus Biotech de Genève. L’écosystème mis en place vise à attirer les créateurs d’entreprises de l’Europe entière.

Le lancement du programme MassChallenge en Europe continentale s'est fait sur le Campus Biotech à Genève mercredi 10 février.

Crédits: Image: Bilan

Mercredi soir, au hall de conférence du Campus Biotech de Genève, près de 500 personnes, décideurs, investisseurs, acteurs des nouvelles technologies, avaient fait le déplacement pour l’évènement. Une audience à la hauteur des attentes suscitées par le programme international, consacré au lancement de startups à grande échelle. «La Suisse est un des pays les plus innovants et créatifs au monde» a affirmé John Harthorne, CEO de MassChallenge, afin de justifier le choix de la Suisse pour l’implantation du programme en Europe continentale. 

Lire aussi: Pourquoi les startup doivent s’implanter à Genève

Initialement créé en 2010 à Boston, Massachusetts -comme l’a rappelé Suzan G. Levine, ambassadrice des Etats-Unis en Suisse présente pour l’occasion-  MassChallenge s’est depuis étendu à Londres et Jerusalem. Défini comme un «accélérateur de startups», il effectue une sélection de plusieurs dizaines de projets chaque année et propose aux sociétés choisies un support complet sur une durée de quatre mois: aide financière, comprise entre 7000 et un million de francs selon la nature du projet, coaching personnalisé, support en termes de communication, mais aussi recherche de financements additionnels. 835 startups, issues de 65 pays ont déjà bénéficié de l’opportunité en cinq ans. Un appui d’autant plus valorisable, que comme l’a rappelé hier Georges Koukis, CEO de Temenos, leader dans les applications bancaires, 90% des entreprises en lancement disparaissent rapidement.

Les startups suisses distinguées

Sept projets, romands, alémaniques et tessinois, sélectionnés par un jury international parmi les 50 proposées par Bilan, ont été présentées hier au public. Deux ont été retenues pour être les premières à concourir dans l’édition 2016 de MassChallenge Switzerland. En premier lieu, Twentygreen, proposant un complément alimentaire probiotique, pour limiter l’usage d’antibiotiques dans l’élevage intensif. Egalement, Femtoprint, actif dans l’usinage de pièce de très petites tailles, qui permettent d’augmenter la précision et la fiabilité des devices, en particulier dans le medtech.

Lire aussi: Les start-up suisses entrent dans le territoire des licornes

Au delà de la Suisse, ce sont bien les entreprises de toute l’Europe continentale qui sont visées par le projet. «Il y a énormément d’initiatives locales en termes d’entrepreneuriat, mais souvent très atomisées. Le but est de les fédérer au sein d’un écosystème, qui fasse de la Suisse la meilleure place pour créer une entreprise», détaille Benoît Dubuis, hôte et cheville ouvrière du projet. Le CEO de Campus Biotech met à disposition un réseau de plusieurs centaines de coachs, réunis au sein de la fondation Inartis. Les 26 entreprises sélectionnées seront hébergées à Renens, tandis que l’évènementiel et la communication seront gérés depuis le Campus Biotech. Plusieurs entreprises et organismes partenaires se sont déjà engagés, parmi lesquels le SwissEconomicForum, Nestlé, Givaudan et Bühler.  

«L’objectif est également de donner une visibilité à de jeunes entreprises auprès des investisseurs. Avec le digital, on ne peut plus se permettre d’investir en cours de route, il faut soutenir les projets dès la base. En jeu, ce sont les emplois de demain», relève Benoît Dubuis. Depuis le lancement du programme, MassChallenge revendique 6500 emplois créés et plus d’un milliard de fond levés par les entreprises ainsi lancées.

Lire aussi: 50 start-up suisses pour investir ou s'inspirer

Joan Plancade
Joan Plancade

JOURNALISTE

Lui écrire

Diplômé du master en management de l’Ecole supérieure de Commerce de Nantes, Joan a exercé pendant sept ans dans le domaine du recrutement, auprès de plusieurs agences de placement en France et En Suisse romande. Aujourd’hui journaliste indépendant, Il travaille en particulier sur des sujets liés à l’entreprise, l’innovation et l’actualité économique.

Du même auteur:

Les sociétés de conseil rivalisent avec l’IMD
Comment la sécurité se déploie aux frontières entre la France et la Suisse

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info

Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."