Bilan

LESS, Newscron et DomoSafety en lice pour le Prix Strategis

Les jurés de la 21e édition ont retenu trois projets prometteurs pour la finale de ce trophée, qui récompensera une start-up helvétique très innovante. Le verdict sera dévoilé le 15 avril. Présentation.
  • LESS Optique améliore le rétroéclairage des netbooks et tablettes. 

    Crédits: Dr
  • Newscron a développé un agrégateur de news personnalisé.

    Crédits: Dr
  • DomoSafety. Son système veille sur les personnes âgées autonomes.

    Crédits: Dr

Depuis plus de deux décennies, l’association d’étudiants HEC Espace Entreprise (HEE) décerne le Prix Strategis à une start-up ayant développé un projet innovant. Après s’être focalisé sur le tissu romand de l’innovation pendant les premières années, le Prix Strategis s’étend désormais à l’ensemble du pays. Il entend devenir «le prix de référence des jeunes entrepreneurs innovants en Suisse», selon John Sidrak, responsable Strategis au sein de HEE.

Au vu du palmarès des dernières années, l’expertise des jurés choisis par HEE a de quoi conforter cette ambition: jobup.ch, Digital Luxury Group, Ilion Security et HouseTrip constituent autant de perles de l’économie suisse aujourd’hui alors qu’ils n’étaient que de (belles) promesses au moment où ils ont déposé leur candidature au Prix Strategis. 

Le lauréat de la dernière édition, Dacuda, est en voie de connaître le même succès: sa souris-scanner, un produit bon marché et facile à utiliser développé avec LG, pourrait changer le marché de la numérisation.

L’algorithme du succès

Pour la 21e édition, plus d’une trentaine de start-up ont déposé un dossier de candidature. Une première phase de sélection a retenu huit jeunes pousses ayant les projets les plus solides et les plus prometteurs. Réuni début mars, le jury a choisi trois finalistes: DomoSafety, LESS Optique et Newscron.

La première start-up a conçu un système très poussé de capteurs basés sur un algorithme analysant les modes de vie des personnes âgées. Grâce à une série d’appareils de mesure discrets disséminés dans l’appartement de la personne, le système calcule le temps moyen passé au lit, le rythme des absences du logement, les habitudes en tout genre de la personne afin de déterminer, avec une certaine souplesse, un profil de vie. Tout événement dérogeant manifestement à ce profil donne lieu à une alerte auprès d’une personne de référence, qui peut contacter la personne âgée pour s’enquérir de sa situation ou déclencher une intervention au domicile.

LESS Optique travaille pour sa part sur la problématique du rétroéclairage des netbooks et tablettes. Jusqu’à présent, cette fonction était assurée via des leds, dont le nombre, la consommation et la nature amènent des contraintes en termes de coût, de structure et de possibilités techniques.

LESS Optique a développé une fibre du diamètre d’un cheveu par laquelle transite un rayon lumineux qui remplace les leds. Extrêmement prometteuse, cette technologie serait moins gourmande en énergie, offrirait des avantages en matière de conception des objets (tablettes courbes, voire flexibles), sans parler des coûts de fabrication largement réduits.

Troisième finaliste du Prix Strategis 2014: Newscron. Cet agrégateur de news propose aux utilisateurs de smartphone d’affiner au maximum leurs préférences en renseignant des volumes, des critères géographiques et thématiques, des choix de médias ou de langues afin de proposer des contenus les plus personnalisés et les plus précis possible.

Pour arriver à un tel résultat, l’équipe de développement a travaillé sur un algorithme de filtre très poussé, qui tient compte des préférences et des évolutions de choix de l’utilisateur. Des partenariats avec de nombreux médias suisses mais aussi français et anglo-saxons ont été développés pour disposer d’une base de contenu la plus vaste possible.

Après les demi-finales qui ont vu trois des huit demi-finalistes sélectionnés pour le dernier round, le classement du podium sera établi début avril et dévoilé le 15 avril au cours d’une soirée ouverte à tous dans le Swiss Tech Convention Center, le nouveau bâtiment de l’EPFL.  

Matthieu Hoffstetter
Matthieu Hoffstetter

JOURNALISTE À BILAN

Lui écrire

Titulaire d'une maîtrise en histoire et d'un Master de journalisme, Matthieu Hoffstetter débute sa carrière en 2004 au sein des Dernières Nouvelles d'Alsace. Pendant plus de huit ans, il va ensuite couvrir l'actualité suisse et transfrontalière à Bâle pour le compte de ce quotidien régional français. En 2013, il rejoint Bilan et se spécialise dans les sujets liés à l'innovation, aux startups, et passe avec plaisir du web au print et inversement. Il contribue également aux suppléments, dont Bilan Luxe. Et réalise des sujets vidéo sur des sujets très variés (tourisme, startups, technologie, luxe).

Du même auteur:

Offshore, Consortium, paradis fiscal: des clefs pour comprendre
RUAG vend sa division Mechanical Engineering

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info

"Tout ce qui compte.
Pour vous."