Bilan

Les soldats US pourraient porter l'armure d'Iron Man

Et si Iron Man n'avait anticipé le futur des combattants que de quelques années? L'armée américaine fait appel aux studios d'effets spéciaux pour concevoir une armure.
  • Une vision de ce que pourrait donner l'armure TALOS sur un soldat américain.

    Crédits: Image: DR
  • Le projet TALOS intéresse de nombreux acteurs du secteur de la Défense et de l'armement aux Etats-Unis.

    Crédits: Image: TALOS
  • Un grand nombre de types d'armures sont testés ou envisagés dans le cadre du programme TALOS.

    Crédits: Image: DR

Et si le soldat de demain était directement issu de l'univers hollywoodien? Non pas seulement inspiré, mais conçu par ces mêmes spécialistes des effets spéciaux qui ont été à l'origine des films Iron Man, Pacific Rim et Captain America, mais aussi Terminator ou Robocop. C'est désormais plus qu'une hypothèse avec le partenariat noué entre l'armée américaine et le studio Legacy Effects.

Tout est parti du programme TALOS (Tactical Assault Light Operator Suit), qui prévoit de développer une armure pour les combattants déployés sur les zones de conflits. Un programme dans lequel le Département de la Défense a investi plus de dix millions de dollars depuis son lancement en 2013.

 

Un prototype dès 2018 

Et le programme est promu au plus haut sommet de l'Etat: c'est Barack Obama en personne qui, en février 2013, avait confirmé ces recherches lors d'une conférence de presse: «Au fond, je suis ici pour annoncer que nous fabriquons Iron Man».

Mais à l'époque, nul n'imaginait que le haut commandement américain et le Pentagone iraient trouver les experts des effets spéciaux hollywoodiens pour ce programme. C'est pourtant un réel travail en commun qui a été initié, comme le révèle le Wall Street Journal.

Prévu pour s'échelonner sur cinq ans avec essai d'un prototype en 2018, le programme TALOS doit régler un certain nombre de problèmes: poids du matériel et de l'armure, maniabilité du dispositif, alimentation en énergie des équipements.

Une armure de 180 kg

Car le dispositif envisagé est réellement très proche de celui qui équipe plusieurs super-héros au cinéma, faisant aussi bien appel aux codes des armures médiévales qu'aux dernières techonologies développées récemment. Ainsi, tout prendrait appui sur un exosquelette qui permettrait au soldat de porter tous les équipements nécessaires. Sur cette superstructure prendraient place une armure pare-balles, un ordinateur très puissant et une batterie de dispositifs connectés. L'un d'entre eux enverrait des signaux à une équipe de suivi sur les signes vitaux du porteur de l'armure.

Or, pour le moment, une telle armure pèserait à elle seule près de 180 kg. Soit bien plus que ce que les exosquelettes actuels ne peuvent supporter. Et cette masse ne comprend pas les dispositifs connectés, l'ordinateur et les batteries nécessaires au bon fonctionnement de tout cela.

D'autres programmes similaires

Les experts hollywoodiens pourraient donc être mis à contribution pour imaginer des solutions permettant d'alléger au maximum cet ensemble, sans nuire à la protection du soldat.

Pour avant-gardistes qu'elles puissent paraître, ces recherches ne sont pas isolées. D'autres agences gouvernementales américaines ont initié des programmes similaires ou approchants, comme ce dispositif d'aide au transport de charges lourdes, lancé par la Darpa (Defense Advanced Research Projects Agency).

Matthieu Hoffstetter
Matthieu Hoffstetter

JOURNALISTE À BILAN

Lui écrire

Titulaire d'une maîtrise en histoire et d'un Master de journalisme, Matthieu Hoffstetter débute sa carrière en 2004 au sein des Dernières Nouvelles d'Alsace. Pendant plus de huit ans, il va ensuite couvrir l'actualité suisse et transfrontalière à Bâle pour le compte de ce quotidien régional français. En 2013, il rejoint Bilan et se spécialise dans les sujets liés à l'innovation, aux startups, et passe avec plaisir du web au print et inversement. Il contribue également aux suppléments, dont Bilan Luxe. Et réalise des sujets vidéo sur des sujets très variés (tourisme, startups, technologie, luxe).

Du même auteur:

Offshore, Consortium, paradis fiscal: des clefs pour comprendre
RUAG vend sa division Mechanical Engineering

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."