Bilan

Les nouvelles startups de Fusion dévoilées

Plus de startups, plus de secteurs, plus d’impact. La seconde promotion de l’accélérateur de startups Fusion à Genève voit son effectif doubler et son champ d’action s’élargir. Les 23 projets vont de la finance aux sciences de la vie en passant par l’immobilier.
  • Fusion étend ses domaines d'activité à d'autres secteurs que la fintech avec la proptech, la lifetech,...

    Crédits: DR
  • Un nombre croissant de startups sera accompagné dans le cadre du programme de Fusion.

    Crédits: DR
  • En nouant davantage de partenariats, Fusion se donne davantage de moyens pour accompagner la croissance de ses jeunes pousses.

    Crédits: DR

L’effectif de Fusion s’étoffe sensiblement avec 23 startups qui ont pris leurs quartiers à la Praille depuis quelques semaines, soit deux fois plus que l’an dernier. L’accélérateur genevois ne se limite plus aux technologies financières (fintech).

La promotion 2017-2018 compte également des startup actives dans l’immobilier (proptech) mais aussi dans les technologies liées aux villes intelligentes (smart cities) ou encore dans la santé digitalisée et personnalisée (lifetech). Pour rappel, l’objectif de Fusion est d’accompagner des projets et entreprises à un stade de maturité avancé, pour accélérer leur croissance, en Suisse et à l’international (d’où le terme d’accélérateur et non d’incubateur).

Lire aussi : Fintech Fusion étend son programme, Saxo Bank devient partenaire

Originaires de treize pays différents, ces nouvelles startups ont développé des projets prometteurs. Dans les fintech, on retrouve par exemple Hello IZI, qui facilite et personnalise l’investissement en actions, ou encore Systemkredit, qui propose de nouvelles méthodes de notations de crédit, notamment pour les PME.

Ecosystème fertile et partenariats étendus

Du côté des lifetech, les technologies vont de la détection précoce de problèmes cardiaques (Heartwatch), au suivi personnalisé en ligne de programmes de nutrition (Nutrilog) en passant par un système sécurisé de coaching en ligne pour lutter contre l’isolement et le burn out (Mojo). Quant aux startups actives dans les proptech et les smart cities, on peut citer Twingz, qui propose une solution de gestion intelligente de l’énergie basée sur l’internet des objets, ou encore Yeti Visit, qui démocratise la visite virtuelle de biens immobilier à 360°.  

Pour Sal Matteis CEO de Fusion, les écosystèmes locaux sont très importants à prendre en compte et tout ne se passe pas dans la Silicon Valley. Il prend l’exemple de Bambu, un robo advisor pour clients fortunés. «Bambu rencontre un succès grandissant sur le marché asiatique et a rejoint Fusion pour s’étendre en Europe et adapter son offre aux spécificités des marchés suisse et européen».

Pour Fusion, si la Suisse (tout comme l’Europe) est passé à côté du «.com», il y a clairement un terrain fertile pour de nombreux modèles d’affaires et technologies d’avenir, à l’image des drones, de l’intelligence artificielle, de la génomique ou encore de la blockchain: «La présence de grandes entreprises et multinationales dans la région lémanique permet des partenariats fructueux et le co-developpement d’innovations».

Partenaires fidèles et nouveaux supports

Si Fusion a étendu son réseau de partenaires en Europe et aux Etats-Unis, les partenaires locaux impliqués dès les débuts de l’accélérateur sont toujours très impliqués. A l’image de Temenos, qui est actif dans le mentoring mais aussi partenaire technologique, pour accompagner les startups dans la construction de leurs produits. Parmi les partenaires suisses qui ont rejoint Fusion, on peut également citer les entreprises Swisscard, Mobiliere, ou encore Investis.

Pour Markus Feller, à la tête du Corporate Development & Business Transformation chez Swisscard, la collaboration avec l’accélérateur leur permet de suivre les évolutions rapides du marché et les innovations: «Nous bénéficions beaucoup du réseau local et international de Fusion, qui nous permet d’avoir accès à des startups prometteuses mais aussi des experts et d’autres entreprises, dans une logique d’innovation collaborative».  

Lire aussi: Fusion: au coeur d'un accélérateur fintech

 

Marjorie Thery
Marjorie Théry

JOURNALISTE À BILAN

Lui écrire

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info

"Tout ce qui compte.
Pour vous."