Bilan

Les géants de la tech pèsent autant que le PIB du Danemark

Google, Apple, Facebook, Amazon: le quatuor Gafa a enregistré des revenus 2013 similaires au PIB du Danemark, selon une étude du cabinet FaberNovel.
  • Facebook a réalisé un chiffre d'affaires de 7,87 milliards de dollars en 2013, en hausse de 55% par rapport à 2012.

    Crédits: Image: AFP
  • Google a enregistré en 2013 un chiffre d'affaires de 59,8 milliards de dollars, en hausse de 19% par rapport à 2012.

    Crédits: Image: AFP
  • Apple a réalisé en 2013 un chiffre d'affaires de 174 milliards de dollars.

    Crédits: Image: Reuters
  • En 2013, Amazon a réalisé un chiffre d'affaires de 74,4 milliards de dollars, en hausse de 22% par rapport à 2012.

    Crédits: Image: AFP
  • En 2013, le Danemark a vu son PIB s'établir à 324,3 milliards de dollars, pour 2,7 millions d'habitants.

    Crédits: Image: AFP

En 2013, les 2,7 millions d'abitants du Danemark ont permis au PIB de la monarchie scandinave d'atteindre 324,3 milliards de dollars. Mais sur ces douze mois, 252'000 personnes auraient fait presque aussi fort: les revenus cumulés de Google, Apple, Facebook et Amazon ont atteint 316 milliards de dollars. Certes, comparer le business des entreprises géantes de la tech américaine avec l'économie d'un pays, même développé, peut surprendre. Mais le parallèle entre les chiffres, qu'établit le quotidien français Les Echos sur la base d'un rapport du cabinet FaberNovel, est tout de même révélateur.

Le quatuor, baptisé Gafa par les médias américains, domine l'univers du web et de la tech grand public aux Etats-Unis. Certes, d'autres sociétés pourraient rivaliser en termes de chiffre d'affaires comme Oracle (38,3 milliards de dollars de CA en 2013), Intel (52,7 milliards), Microsoft (86,3 milliards) ou encore Cisco (48 milliards) pourraient sans aucun mal intégrer ce groupe. Mais ces autres géants ne connaissent pas sur les dernières années le même rythme de croissance que les Gafa.

Une croissance plus forte que le PIB de la Chine

Autre comparaison entre ces locomotives de la tech et du web et l'économie d'un pays: même la Chine dont la croissance sur la période 2005-2013 fait figure de locomotive de l'économie mondiale, ne parvient pas à rivaliser en 2013 avec la hausse du chiffre d'affaires du quatuor: +9% pour le PIB chinois et +12% pour la croissance des Gafa. Et contrairement au PIB chinois qui connaît une petite baisse de régime ces derniers mois, le dynamisme de ces géants ne devrait pas fléchir: les analystes de FaberNovel estiment ainsi que le chiffre d'affaires d'Amazon pourrait passer de 74 milliards de dollars en 2013 à 157 milliards en 2017. Et les ventes record de l'iPhone 6 ainsi que le succès de l'iPhone 6 Plus en Asie indiquent une tendance similaire pour Apple.

Comment ces quatre sociétés nées avec la généralisation de la technologie (Apple) et du web (Google, Facebook, Amazon, ainsi qu'Apple pour son dynamisme lié aux smartphones) réussissent-elles à s'imposer à cette vitesse à l'échelle planétaire? Pour Sarah Nokry, analyste senior chez FaberNovel, «Elles ont changé de paradigme pour répondre au mieux aux attentes des consommateurs. Elles ont compris qu’aujourd’hui, ce n’est plus un seul produit qui fait la différence».

Google est le parfait exemple de cette stratégie: le moteur de recherche développé par Larry Page et Sergey Brin n'est pas resté cantonné aux questions des internautes. Après la messagerie (Gmail) et la vidéo (YouTube), les cofondateurs ont engagé une politique qui les a menés vers la cartographie (Google Maps), les wearable tech (Google Glass), la mobilité (Google Car), le paiement (Google Wallet) et désormais la santé.

De nouvelles concurrences

Cette diversification amène pourtant ces géants, nés sur des créneaux différents et (parfois) complémentaires (Google est le moteur de recherche de base utilisé sur les smartphones d'Apple), à se retrouver concurrents: face à l'iPhone ont surgi les téléphones sous environnement Android (développé par Google) et notamment le Fire Phone mis au point par Amazon. «Leur stratégie audacieuse va les amener à empiéter les uns sur les autres, à se concurrencer sur certains marchés », estime Sarah Nokry pour les années à venir.

Autre nouveau facteur dont ces quatre géants devront tenir compte: l'émergence de nouveaux concurrents venus d'Asie. Samsung a contesté la suprématie d'Apple pendant quelques temps même si les derniers chiffres semblent indiquer que le constructeur coréen pourrait souffrir davantage que la marque à la pomme de l'arrivée de nouveaux acteurs chinois sur le marché des smartphones. Amazon pourrait par contre subir l'impact de la montée en puissance d'Alibaba, qui bénéficie d'une situation de rente en Chine et peut s'appuyer sur cette base pour se développer à l'international.

 

Matthieu Hoffstetter
Matthieu Hoffstetter

JOURNALISTE À BILAN

Lui écrire

Titulaire d'une maîtrise en histoire et d'un Master de journalisme, Matthieu Hoffstetter débute sa carrière en 2004 au sein des Dernières Nouvelles d'Alsace. Pendant plus de huit ans, il va ensuite couvrir l'actualité suisse et transfrontalière à Bâle pour le compte de ce quotidien régional français. En 2013, il rejoint Bilan et se spécialise dans les sujets liés à l'innovation, aux startups, et passe avec plaisir du web au print et inversement. Il contribue également aux suppléments, dont Bilan Luxe. Et réalise des sujets vidéo sur des sujets très variés (tourisme, startups, technologie, luxe).

Du même auteur:

Offshore, Consortium, paradis fiscal: des clefs pour comprendre
RUAG vend sa division Mechanical Engineering

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."