Bilan

Les déclinaisons sexe du phénomène Airbnb

Le succès d'Airbnb a engendré une multitude de clones installés dans des niches comme celle de la communauté libertine ou des consommateurs d'herbe.
  • KinkBNB propose des hébergements équipés d'accessoires à la communauté libertine et sado-masochiste.

  • Le site kinkBNB a été créé à San Francisco par un pilier de la communauté libertine.

  • KinkBNB permet de louer les donjons les mieux équipés dans différents endroits du monde.

  • Misterbnb cible la communauté gay mais accepte aussi la clientèle straight.

  • Bud and Breakfast propose des logements aux amateurs de cannabis uniquement dans les Etats où la marijuana est légale.

Certains entrepreneurs ont développé des déclinaisons chaudes d’Airbnb, le fameux site qui permet de se loger chez des particuliers lors de ses déplacements. Lancé cette année, KinkBNB offre à la communauté libertine et sado-masochiste la possibilité de trouver un hébergement auprès de personnes ayant une « attitude positive » par rapport au sexe. Les personnes qui mettent un logement à disposition sont invitées à indiquer si elles sont ou non « orgy friendly ». La clientèle se voit aussi proposer la location des donjons les plus glamour et les mieux équipés du monde, paraît-il.

Le 26 août dernier, KinkBNB annonçait sur Twitter avoir réuni 2000 inscriptions dans 46 villes et 13 pays.

Derrière KinkBNB, il y a Ryan Galiotto, un pilier de la scène libertine de San Francisco. Celui-ci déclare à travelever.com : « L’idée de ce site à germer dans ma tête lorsqu’un un ami m’a raconté que la chambre d’hôte qu’il proposait a été refusée par un site d’hébergement car elle était trop provocante. Il y avait là une niche. Ce n’est pas facile de voyager lorsque vous êtes libertin. J’espère que notre site peut aplanir certaines difficultés. »

Le Airbnb des gays

Présentant une offre déjà bien étoffée en Suisse, MisterBnb se présente sur son site comme « le premier hôtelier gay au monde. » Co-fondateur & CEO de MisterBnb, Matthieu Jost relate dans la presse qu’en voyage avec son ami à Barcelone, il s’est trouve face à une hôte hostile aux deux garçons qui leur demande "Vous allez dormir dans le même lit ?". Matthieu pense alors: "Je ne veux plus jamais revivre cette situation, et je ne veux plus jamais que quelqu'un puisse la vivre. » Il se lance et fonde MisterBnb.

La plateforme propose déjà plus de 25000 chambres réparties dans 130 pays différents, avec en prime les adresses gay à connaître. « Bien sûr, les hétérosexuelsont aussi les bienvenus », souligne Matthieu Jost.

Avec un sachet d’herbe inclus

Encore une niche, celle des fumeurs de cannabis. Aux Etats-Unis, dans les Etats où la marijuana est légale, Bud and Breakfast offre en plus du logement un sachet d’herbe à la clientèle en visite. Le site donne aussi des informations sur les endroits où se fournir et liste les événements susceptibles d’intéresser la communauté.

 

 

 

Mary Vacharidis
Mary Vakaridis

JOURNALISTE

Lui écrire

Journaliste chez Bilan, Mary Vakaridis vit à Zurich depuis 1997. Durant sa carrière professionnelle, elle a travaillé pour différents titres de la presse quotidienne, ainsi que pour la télévision puis la radio romandes (RTS). Diplômée de l'Université de Lausanne en Lettres, elle chérit son statut de journaliste qui lui permet de laisser libre cours à sa curiosité.

Du même auteur:

CFF: Comment éviter le scénario catastrophe
L’omerta sur le harcèlement sexuel existe aussi en suisse

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."