Bilan

Les cleantechs s’implantent durablement dans le Jura

L’annonce du lancement de Busch Clean Air, une nouvelle filiale du groupe allemand Busch déjà solidement implanté en terres jurassiennes, a suscité beaucoup d’espoirs. La perspective de la création d’une centaine d’emplois à l’horizon 2016 à Porrentruy n’y est évidemment pas étrangère. Au-delà des retombées économiques, la nature même de l’activité du nouvel arrivant laisse surtout présager d’une modification profonde du tissu industriel jurassien.

«Cela fait près de 30 ans que Busch est arrivé à Chevenez. On peut même dire que le groupe représente une des premières implantations d’entreprise étrangère dans le Jura. Des 6 à 7 personnes à ses débuts, l’entreprise emploie actuellement près de 380 personnes.» Jean-Claude Lachat, délégué à la promotion économique du Jura, n’est pas peu fier de sa réussite. Le choix de Porrentruy n’était pas gagné d’avance, la holding familiale ayant une opportunité de lancer son nouveau site de production en Allemagne ou en République tchèque. Si le Jura a remporté la mise, c’est que «le groupe a toujours été satisfait des conditions cadres que la région lui offrait», estime le responsable.

A l’instar de l’arc neuchâtelois, le Jura tire les bénéfices de son passé industriel et a développé sur son sol des compétences fort utiles aux industries de haute technologie. Busch Clean Air, qui est en train d’installer son site dédié à la production d’une nouvelle génération de compresseurs de pointe nécessaires à l’équipement de systèmes d’échappement de moteurs diesel, y trouve parfaitement son compte. «Nos lignes de production auront beau être hautement autonomes, nous avons besoin de professionnels qualifiés pour faire tourner notre site: ingénieurs, ingénieurs de production, qualiticiens, polymécaniciens, personnel technique, en sus des profils habituels comme des commerciaux et des administratifs», note Werner Kervarec, directeur général Busch Clean Air.

Le marché des systèmes de dépollution

Bien que le groupe Busch ait déjà implanté deux filiales au Jura, l’aventure est inédite pour la nouvelle entité. «Les systèmes de dépollution représentent un tout nouveau marché pour le groupe Busch. Nous travaillons aujourd’hui comme une start-up», relève le directeur de Busch Clean Air. la société va profiter de nouvelles normes particulièrement contraignantes pour les émissions polluantes de véhicules «non-road»,  comme les engins de chantier.

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."