Bilan

Les chaussures de ski Dahu primées aux ISPO Awards

Les mêmes chaussures pour le ski et l'après-ski sans souffrir le martyr? Une start-up fribourgeoise, Dahu, innove avec une chaussure à exosquelette. Son invention a été primée lors des derniers ISPO Awards, les Oscars mondiaux du matériel de sport.
  • Un chausson avec semelle et un exosquelette pour une chaussure de ski à double usage.

    Crédits: Image: Dahu Sports Compagny
  • Grâce à ces boots, Dahu veut proposer aux skieurs une même chaussure pour les pistes et pour l'après-ski.

    Crédits: Image: Dahu Sports Compagny
  • Nicolas Frey a fondé Dahu Sports Compagny et s'est chargé de dessiner la chaussure de ski multi-usages.

    Crédits: Image: Dahu Sports Compagny

Sur les pistes, mieux vaut avoir les chevilles bien tenues quand on skie. Mais sitôt les skis remisés, déambuler en station avec ses chaussures rigides constitue un vrai calvaire. Pour aller au restaurant, faire du shopping ou même simplement se déplacer en station, mieux vaut avoir une paire de chaussures de rechange.

Basée à Fribourg, la start-up Dahu Sports Compagny a trouvé la parade: une chaussure souple et design, un exosquelette pour la rigidifier sur les skis et voilà une boot qui peut aussi bien être portée sur les pistes que dans les salles de restaurants ou sur les trottoirs des stations. Grâce à deux fixations, l'exosquelette bloque ou débloque le chausson souple, lequel, muni d'une vraie semelle, devient alors une vraie botte chaude, confortable et design, idéale pour l'après-ski.

Tout est parti d'un échange en 2009 entre Nicolas Frey, issu du secteur du luxe (design et marketing), et sa compagne sur le confort des chaussures de ski: «Je me suis dit que ces chaussures n'avaient pas suivi l'évolution des pratiques du sport, y compris dans des matériels d'autres disciplines devenus au fil des ans de plus en plus confortables». Au fond de son garage fribourgeois, Nicolas Frey bricole alors un premier prototype à l'aide d'une vieille paire de chaussures de ski, d'une paire de chaussures de snowboard... et a été skier pendant une journée, «afin de valider la théorie et de savoir s'il fallait abandonner cette piste ou persévérer».

 

L'essai étant concluant, il se lance, imagine le concept, crée l'entreprise, réunit des fonds auprès de ses proches mais aussi grâce à une première levée de fonds via une fondation fribourgeoise destinée à encourager les créateurs dans la phase initiale de leur projet. Une fois les moules d'injection ouverts, il débute la production: en octobre 2012, le premier modèle injecté sort des moules. Quatre mois plus tard, au dernier moment, la jeune start-up s'embarque pour le salon ISPO, le salon mondial des équipements sportifs. «Nous n'avions rien préparé, mais nous voulions montrer le produit. Et nous avons eu la surprise de voir tous nos concurrents nous rendre visite, alors même que nous n'étions pas encore sur le marché», s'étonne encore Nicolas Frey.

Les mois qui suivent sont mis à profit pour perfectionner le produit et, en novembre 2013, Dahu Sports commercialise un modèle unique pour hommes et femmes. Dans une boutique genevoise où le produit est vendu, toutes les paires partent en quelques heures. Car la clientèle a vite compris l'intérêt des chaussures Dahu: «Evidemment il s'agit d'une chaussure comfortable et dont la botte peut être retirée afin de marcher ou conduire sa voiture. Mais c'est surtout une chaussure de ski à part entière. Nous avons bénéficié de l'expertise de la championne de ski Aline Bonjour qui a posé comme condition que ce soit une chaussure de ski sans compromis».

Nouvelle levée de fonds de 4 mio de francs

Cet hiver, 1500 chaussures d'un même modèle à 690 francs ont été distribuées auprès de 46 points de vente en Europe (dont 23 en Suisse): à fin janvier, les deux tiers avaient été écoulés. «On colle à nos objectifs de vente et on sort ainsi progressivement de la phase start-up: on va acheter l'outil de production et procéder à une deuxième levée de fonds de quatre millions de francs qui sera dédiée aux ressources humaines, au marketing et au développement produit», détaille Nicolas Frey, qui annonce quatre modèles (deux masculins, deux féminins) supplémentaires pour l'hiver prochain.

L'hiver 2014-2015 devrait permettre de consolider le marché européen (Suisse, Autriche, Allemagne, Italie, France et pays nordiques), en privilégiant des boutiques indépendantes plutôt que les grands magasins. Et Dahu Sports pourra désormais utiliser son ISPO Award obtenu voici quelques jours: la première place décernée par un jury de professionnels dans un concours international devrait ouvrir des portes à la jeune entreprise fribourgeoise. «Avant tout, ça couronne cinq ans de travail et cela marque une forme d'encouragement à poursuivre dans cette voie», se réjouit Nicolas Frey.

 

Matthieu Hoffstetter
Matthieu Hoffstetter

JOURNALISTE À BILAN

Lui écrire

Titulaire d'une maîtrise en histoire et d'un Master de journalisme, Matthieu Hoffstetter débute sa carrière en 2004 au sein des Dernières Nouvelles d'Alsace. Pendant plus de huit ans, il va ensuite couvrir l'actualité suisse et transfrontalière à Bâle pour le compte de ce quotidien régional français. En 2013, il rejoint Bilan et se spécialise dans les sujets liés à l'innovation, aux startups, et passe avec plaisir du web au print et inversement. Il contribue également aux suppléments, dont Bilan Luxe. Et réalise des sujets vidéo sur des sujets très variés (tourisme, startups, technologie, luxe).

Du même auteur:

Offshore, Consortium, paradis fiscal: des clefs pour comprendre
RUAG vend sa division Mechanical Engineering

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."