Bilan

Les bancs publics solaires de Boston rechargent les smartphones

Une start-up issue du MIT de Boston vient de mettre au point des bancs solaires qui permettent de recharger son smartphone grâce à un dispositif photovoltaïque.
  • Le Soofa est un banc équipé d'un dispositif photovoltaïque qui permet de recharger ses appareils électroniques (smartphone, tablette) grâce à l'énergie solaire.

    Crédits: Image: Soofa.co
  • Plusieurs bancs solaires ont été implantés dans les rues, les parcs et sur les quais de Boston grâce au soutien de la municipalité.

    Crédits: Image: Soofa.co
  • Jutta Friedrichs, Sandra Richter et Nan Zhao: les trois cofondatrices de Changing Environments.

    Crédits: Image: Soofa.co
  • Le président américain Barack Obama a accueilli les startupeuses à la Maison Blanche et leur a apporté son soutien.

    Crédits: Image: Soofa.co
  • Les bancs collectent aussi des données sur le bruit et la pollution qu'ils transmettent à des centres d'information.

    Crédits: Image: Soofa.co

Qui n'a jamais eu son smartphone déchargé en pleine rue, sans batterie de secours? En général, la seule solution est de se rendre dans un café ou un restaurant, de prendre une consommation et d'espérer que l'établissement permette de se brancher sur le secteur pour retrouver un peu d'autonomie. Mais Jutta Friedrichs, Sandra Richter et Nan Zhao, trois anciennes étudiantes du Massachussetts Institute of Technology (MIT) de Boston ont trouvé une parade à la fois écologique et pratique.

Les trois jeunes femmes, réunies au sein de la startup Changing Environments, ont imaginé un banc public équipé d'un module photovoltaïque qui permettrait de brancher son smartphone ou sa tablette et de regagner un peu de batterie. Baptisé Soofa, ce concept a rapidement trouvé un écho favorable auprès des autorités de Boston, qui ont implanté plusieurs bancs de ce type sur les places, dans les rues et sur les quais de la ville. L'idée a séduit jusqu'au locataire de la Maison Blanche: Barack Obama a reçu l'équipe de Changing Environments et a apporté son soutien à cette initiative.

Concrètement, le dispositif peut être implanté sur n'importe quel banc, pourvu qu'il soit bien exposé et bénéficie ainsi d'un ensoleillement optimal. Un bloc d'une trentaine de centimètres de côté et de quinze centimètres de haut, dont la face supérieure est équipée d'un panneau photovoltaïque. Les rayonnements captés sont transformés dans le bloc en courant alternatif via un onduleur et plusieurs prises USB permettent de se brancher et de recharger ses appareils électroniques (smartphones, tablettes).

Mesures du bruit et de la pollution

Ces bancs solaires ont aussi d'autres vocations: Equipés de capteurs, ils mesurent le bruit et la pollution et peuvent transmettre ces informations en temps réel à une centrale qui dispose ainsi de relais de terrains disséminés dans une vaste zone géographique. Jutta Friedrichs, Sandra Richter et Nan Zhao ont décidé de baptiser chaque banc et la localisation précise de ces Soofa est disponible sur leur site internet, afin que le grand public puisse les trouver plus aisément.

D'autres versions ont vite vu le jour. Et le buzz a rapidement gagné les grands networks américains qui se sont enthousiasmés pour cette idée qui pourrait largement et facilement contribuer au développement des smart cities.

 

Matthieu Hoffstetter
Matthieu Hoffstetter

JOURNALISTE À BILAN

Lui écrire

Titulaire d'une maîtrise en histoire et d'un Master de journalisme, Matthieu Hoffstetter débute sa carrière en 2004 au sein des Dernières Nouvelles d'Alsace. Pendant plus de huit ans, il va ensuite couvrir l'actualité suisse et transfrontalière à Bâle pour le compte de ce quotidien régional français. En 2013, il rejoint Bilan et se spécialise dans les sujets liés à l'innovation, aux startups, et passe avec plaisir du web au print et inversement. Il contribue également aux suppléments, dont Bilan Luxe. Et réalise des sujets vidéo sur des sujets très variés (tourisme, startups, technologie, luxe).

Du même auteur:

Offshore, Consortium, paradis fiscal: des clefs pour comprendre
RUAG vend sa division Mechanical Engineering

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info

"Tout ce qui compte.
Pour vous."