Bilan

Les 37 start-up valorisées à plus d'un milliard de dollars

Le Wall Street Journal et Dow Jones VentureSource ont listé les start-up les plus recherchées par les investisseurs: 37 d'entre elles sont valorisées à plus d'un milliard de dollars. Et dans ce gratin de l'innovation figure Jawbone, du designer vaudois Yves Béhar.
  • Le bracelet connecté de Jawbone fait le succès de la start-up californienne, valorisée à 1,5 milliard de dollars.

    Crédits: Image: Nicholas Kamm/AFP
  • Le site de vente en ligne de chaussures (et désormais de vêtements) Zalando est la start-up européenne la mieux valorisée.

    Crédits: Image: AFP
  • Grâce à Uber, l'usager des taxis donne ses coordonnées bancaires une fois et peut ensuite embarquer sans se soucier de son moyen de paiement. Ce qui provoque des remous chez les taxis traditionnels.

    Crédits: Image: AFP
  • Airbnb révolutionne l'univers de l'hébergement en mettant en contact des particuliers.

    Crédits: Image: AFP

Les start-up suisses ont le vent en poupe: de gros investisseurs procèdent en ce moment à des rachats massifs de ces jeunes pousses prometteuses. Cependant, aucune n'atteint en termes de valeur les sommets des 37 start-up recensées par le Wall Street Journal et Dow Jones VentureSource. Celles-ci ont le point commun d'être valorisées par les marchés financiers au-delà de la barre symbolique du milliard de dollars.

Evidemment, ce classement est sans surprise largement occupé par des start-up américaines: elles sont 26 sur 37, contre huit chinoises et trois européennes. Et la Chine réussit l'exploit de s'emparer de la place très convoitée de start-up la plus valorisée au monde avec Xiaomi, une société de vente de smartphones alors même qu'elle est née en 2010.

Trois sociétés européennes seulement

Les trois européennes présentent des profils très différents. La mieux valorisée est Zalando (4,9 milliards de dollars), le géant allemand qui a construit sa croissance dans les ventes de chaussures en ligne depuis 2008. Juste derrière elle se situe la suédoise Spotify (4 milliards de dollars), avec sa plateforme de musique en streaming qui compte pas moins de 24 millions d'inscrits, dont six millions d'usagers payants (10$ par mois). Enfin, l'Europe place aussi Mobileye (1,5 milliard de dollars), une jeune entreprise néerlandaise qui fournit aux constructeurs automobiles les plus prestigieux (Mercedes, General Motors,...) ses dispositifs innovants en matière de prévention des collisions.

 

Aucune start-up suisse dans ces 37 les plus valorisées au monde, mais une américaine à l'accent romand: Jawbone vaudrait actuellement 1,5 milliard de dollars selon le Wall Street Journal et Dow Jones VentureSource. Pour la jeune société née en 1999 mais qui a vraiment décollé depuis deux ans avec le bracelet connecté designé par le Lausannois Yves Béhar, c'est une consécration. Son potentiel est vu comme très prometteur par les experts financiers, même si la majeure partie de l'activité est encore issue des micros et écouteurs sans fil.

Stars et marchés de niche

Parmi les autres stars de ce Billion-Dollar Startup Club, des noms très connus du grand public comme Dropbox qui propose du stockage en ligne (10 milliards de dollars), SpaceX qui, sous la direction d'Elon Musk, lance satellites et pistes pour l'exploration spatiale de demain (4,8 milliards), Snapchat et son système de messagerie instantanée à durée de vie limitée (2 milliards de dollars), Pinterest qui permet de mettre en ligne ses photos (3,8 milliards), Uber, l'application qui facilite les courses en taxi à travers le monde avec un paiement initial (3,8 milliards), ou encore Airbnb, qui met en relation des particuliers souhaitant trouver un hébergement de courte durée (2,5 milliards de dollars).

 

Certains noms sont moins connus du grand public sous leur identité officielle, mais leurs produits ont fait un carton planétaire. Ainsi, peu de gens sont capables de situer Woodman Labs, mais tous les amateurs de sports connaissent la caméra GoPro.

D'autres start-up sont sur des créneaux moins généralistes, mais tout aussi porteurs selon les investisseurs: Fab, un réseau social et boutique en ligne destinée aux gays, est estimé à 1,2 milliard de dollars;

 

Matthieu Hoffstetter
Matthieu Hoffstetter

JOURNALISTE À BILAN

Lui écrire

Titulaire d'une maîtrise en histoire et d'un Master de journalisme, Matthieu Hoffstetter débute sa carrière en 2004 au sein des Dernières Nouvelles d'Alsace. Pendant plus de huit ans, il va ensuite couvrir l'actualité suisse et transfrontalière à Bâle pour le compte de ce quotidien régional français. En 2013, il rejoint Bilan et se spécialise dans les sujets liés à l'innovation, aux startups, et passe avec plaisir du web au print et inversement. Il contribue également aux suppléments, dont Bilan Luxe. Et réalise des sujets vidéo sur des sujets très variés (tourisme, startups, technologie, luxe).

Du même auteur:

Offshore, Consortium, paradis fiscal: des clefs pour comprendre
RUAG vend sa division Mechanical Engineering

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."