Bilan

Les CFF testent l'internet gratuit sur les grandes lignes

L'essai est pour l'instant limité aux 44 InterCity circulant entre Zurich et Genève, St-Gall et Lausanne ainsi que Bâle et Bienne, ont annoncé mardi les CFF.

Si pour l'instant seuls les clients de Sunrise et Salt peuvent participer au test, les CFF indiquent que des pourparlers sont en cours avec d'autres opérateurs, comme Swisscom et UPC.

Crédits: Keystone

Les CFF testent depuis mardi l'Internet gratuit à bord de trains grandes lignes. Les tests se font sur le réseau de téléphonie mobile. Pour l'heure, seuls les clients de Sunrise et Salt en profitent. Swisscom ne voit actuellement pas le besoin d'y participer.

L'essai est pour l'instant limité aux 44 InterCity circulant entre Zurich et Genève, St-Gall et Lausanne ainsi que Bâle et Bienne, ont annoncé mardi les CFF.

Pour fournir Internet à leurs passagers, les CFF ne misent pas sur le wifi mais sur le réseau de téléphonie mobile. Pour pouvoir en bénéficier durant la phase-test, les clients devront posséder un appareil mobile et une carte SIM suisse de chez Salt ou Sunrise, précise le communiqué.

Application FreeSurf CFF

Il faudra en outre télécharger l'application "FreeSurf CFF" puis s'identifier à l'aide de son numéro de téléphone. Après inscription et activation, le client reçoit une confirmation qui lui indique qu'il peut surfer gratuitement via son opérateur à partir de ce moment.

Lorsqu'il quitte le train ou en cas de coupure de la liaison, une notification est envoyée pour signaler que l'accès gratuit à Internet n'est plus actif, expliquent les CFF.

Le test doit durer plusieurs mois, l'extension du service à l'ensemble du réseau ferroviaire sera étudiée ensuite. Une solution est également envisagée pour les voyageurs sans carte SIM, comme les touristes.

Pourparlers avec Swisscom

Si pour l'instant seuls les clients de Sunrise et Salt peuvent participer au test, les CFF indiquent que des pourparlers sont en cours avec d'autres opérateurs, comme Swisscom et UPC.

Swisscom se montre moyennement intéressé: l'entreprise a été contactée, a expliqué son porte-parole Armin Schädeli à Keystone-ATS. Deux tiers de ses clients disposent d'un abonnement forfaitaire "flat rate" et peuvent surfer sur le réseau sans limite.

Les CFF ne leur offrent donc pas de meilleur service. Swisscom se dit toutefois intéressé par les résultats des tests et reste en discussion avec les CFF.

Bien que l'ex-régie fédérale mise sur la technologie mobile, elle équipera tout de même ses trains internationaux de wifi. Les premiers véhicules munis de ce système seront disponibles d'ici à la fin de l'année. A l'étranger, il existe des régions mal couvertes, contrairement à la Suisse, qui dispose d'une bonne couverture mobile, justifient les CFF.

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."