Bilan

L’écosystème de startups en Suisse dans le top 10 mondial

Le classement des meilleurs écosystèmes de startups de StartupBlink place la Suisse en huitième position. Le trio de tête est composé des Etats-Unis, du Royaume-Uni et d’Israël.

Crédits: DR

La meilleure ville pour fonder sa startup? San Francisco. La première ville helvétique se trouve à la 65ème position du classement, et il s’agit de Zurich. C’est ce qui ressort du classement réalisé par StartupBlink.

Son étude globale estime la force des écosystèmes d’innovation à l’aide de plusieurs critères. Autant la quantité de startups, leur qualité ainsi que l’environnement commercial entrent en ligne de compte. Les experts calculent un score selon ces éléments, et cela peut donc inclure la vitesse de la connexion internet, les investissements en Recherche & Développement ou encore en liberté en ligne. «Par exemple, une connexion internet douloureusement lente ou des restrictions massives d’Internet vont probablement freiner la croissance de l’écosystème», écrivent les experts.

Crédits: StartupBlink.

La Suisse dans le top 10

Connu pour être un pays d’innovation, la Suisse se place huitième du classement mondial. Une place qu’elle occupe depuis désormais des années, sans en gagner ni se faire dépasser. Derrière l’Australie et devant l’Espagne, sa ville la plus performante a tout de même perdu une douzaine de place depuis 2019. Zurich est la 65ème ville à avoir l’écosystème le plus performant. Seconde ville helvétique: Bâle se classe 72ème et gagne 51 place depuis l’an dernier. Genève a également fait un sauf en avant en gagnant 22 places - et est à la 129ème position. Lausanne a de son côté chuté de 65 places au niveau mondial, et est désormais 142ème.

Crédits: StartupBlink.

L’étude souligne la force de la Suisse, qui comporte deux villes parmi les 100 meilleures en la matière. Elle note cependant que «la Suisse doit se concentrer à nourrir et renforcer un hub de startups global dans le top 50, en notant la récente chute de Zurich dans le classement.» Parmi les avantages du pays: la capacité d’adaptation aux différentes technologies. La Suisse est selon les experts ayant rédigé le rapport l’un des écosystèmes blockchain les plus forts au monde.

Les Etats-Unis, encore très solides

La Chine a beau se développer à très grande vitesse, l’écosystème instauré aux Etats-Unis reste indéboulonnable. L’étude tient à rappeler les grandes différences qui séparent les deux nations. «Nous croyons au modèle qui s’oriente sur la liberté de marché qui produit de manière chaotique des géants à travers la compétition plutôt qu’à un guidage et une planification via une approche plus centrale.» L’un des avantages notables par rapport à d’autres pays réside en la «facilité» de rebondir après un échec. Les conséquences d’une faillite freinent les Européens.

Pour rassembler ses données, StartupBlink se base sur sa propre carte des écosystèmes, mise à jour depuis des années. L’étude a également recours à des partenaires globaux. Ensuite, c’est un algorithme qui se charge de sélectionner les informations utiles pour les ajouter au score. StartupBlink pense réunir 15 à 20% des entités pertinentes dans le monde.

Garciarebecca1
Rebecca Garcia

JOURNALISTE À BILAN

Lui écrire

Rebecca Garcia a tout juste connu la connexion internet coupée à chaque téléphone. Elle a grandi avec la digitalisation, l’innovation et Claire Chazal. Elle fait ses premiers pas en journalisme sportif, avant de bifurquer par hasard vers la radio. Elle commence et termine ensuite son Master en journalisme et communication dans son canton de Neuchâtel, qu’elle représente (plus ou moins) fièrement à l’aide de son accent. Grâce à ses études, elle découvre durant 2 mois le quotidien d’une télévision locale, à travers un stage à Canal 9.

A Bilan depuis 2018, en tant que rédactrice web et vidéo, elle s’intéresse particulièrement aux nouvelles technologies, aux sujets de société, au business du sport et aux jeux vidéo.

Du même auteur:

A chaque série Netflix son arôme de cannabis
Twitch: comment devenir riche et célèbre grâce aux jeux vidéo

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."