Bilan

Le wearable s'attaque au ski de randonnée

Une startup suisse issue de l'EPFL s'est associée à un fabricant de matériel de ski de randonnée pour proposer aux adeptes des peaux de phoque une solution pour mesurer leur activité: le boîtier Pomocup permet un monitoring complet de ses sorties en montagne.
  • Les amateurs de ski de randonnée pourront désormais mesurer leurs performances grâce à un appareil à fixer sur la planche.

    Crédits: Image: AFP/Jean Heintz
  • Avec le boîtier PomocUp, les données des randonnées à skis sont monitorées très précisément.

    Crédits: Image: PomocUp
  • Le boîtier se fixe sur le ski et s'enlève assez facilement.

    Crédits: Image: Pomocup

Depuis deux ans, les membres de l'équipe suisse de ski de randonnée effectuent leurs ascensions avec un étrange dispositif: chacune de leurs montées peaux de phoque sous les spatules sont mesurées avec précision: vitesse, longueur du pas, dénivelé parcouru, temps de conversion, accroche et glisse,... A chaque retour en vallée, les données sont scrutées et décortiquées afin de trouver des moyens d'améliorer les performances. Mais de nombreux adeptes de la discipline souhaiteraient pouvoir bénéficier du même monitoring.

A Lausanne, l'idée a fait son chemin chez Gait Up, une startup née en 2013 sur le campus de l'EPFL. Dans les laboratoires de cette spin-off du CHUV et de l'EPFL, la solution avait déjà été trouvée pour mesurer les performances des membres de l'équipe suisse sur la base d'algorithmes assez complexes. Mais le CEO Benoît Mariani et Géraud de Laval ont voulu aller plus loin et proposer une solution abordable pour tous les adeptes de cette activité, compétiteurs ou pratiquants de loisirs: «Mais nous sommes une société technologique qui a toujours travaillé dans le B2B: notre priorité a donc été de trouver un partenaire avec qui nous associer dans la mise au point et la commercialisation d'un appareil», précise Géraud de Laval. Gait Up setourne donc vers Pomoca. «Gait Up avait fourni un capteur et un logiciel à Pomoca voici deux ans pour mesurer la performance de leurs peaux de phoque pendant les tests en laboratoire; le Pomocup est directement issu de cette collaboration», ajoute le chargé de projet.

Lire aussi: Sport: le marché des Wearable Technologies

Dès lors, deux options s'offraient aux développeurs: mettre au point un boîtier à fixer sur la chaussure ou sur la planche directement. Rapidement, c'est le ski qui est choisi, «car cela présente l'avantage de situer les capteurs au plus près de la pratique et de la neige, tandis que la chaussure offrait moins de place pour fixer un appareil». Pendant plusieurs mois, les ingénieurs des deux sociétés travaillent de concert sur le projet pour trouver la meilleure solution.

Gyroscope, accéléromètre, baromètre, magnétomètre, thermomètre

Dans le boîtier, les ingénieurs de Gait Up placent un gyroscope, un accéléromètre, un baromètre, un magnétomètre, un thermomètre, dont la plupart sur trois axes pour affiner la précision des mesures. Et le développement des algorithmes permet de combiner les mesures enregistrées par ces différents capteurs. Le choix des capteurs répond à des besoins précis: «Pour mesurer l'altitude et donc la vitesse ascensionnelle, nous aurions pu opter pour un système GPS, mais plusieurs facteurs dont la précision, le prix et l'autonomie nous ont poussé à préférer la solution du baromètre», glisse Géraud de Laval.

Au terme du développement, deux produits sont mis au point: le Pomocup et le Pomocup Pro; les deux captent les données et les affichent sur un écran du boîtier en direct, tout en enregistrant des données transmises par Bluetooth low energy au smartphone de l'utilisateur via une app, mais la version Pro offre en prime une app pour ordinateur avec davantage d'informations (longueur de pas pour mesurer la fatigue au fil de la sortie, arccroche et glisse sur la neige, temps nécessaire pour mettre les peaux de phoque,... «Les professionnels et grands compétiteurs placent même un boîtier sur chaque ski pour affiner les mesures pour les deux jambes», confie Géraud de Laval.

20h d'autonomie à -15°C

Autre atout des boîtiers: certaines données peuvent indiquer à l'utilisateur un risque d'avalanche, par exemple l'angle du ski sur la pente. Un des besoins essentiels des randonneurs à skis, comme l'indiquent les experts du marché de Pomoca. Avec 7000 compétiteurs et plus de trois millions de pratiquants, le ski de randonnée n'est depuis longtemps plus une discipline de niche réservée à certains athlètes de l'extrême. Chaque année, près de 3000000 paires de ski sont vendues: un marché en expansion de 10% par an actuellement.

Restait à proposer un produit ergonomique et pratique. Pour les lignes extérieures, Pomoca et Gait Up se sont tournés vers un professeur de design de l'ECAL, qui a tenu compte du cahier des charges en proposant un boîtier biseauté pour parer au mieux les chocs. Pour l'aspect pratique, l'un des écueils principaux résidait dans la batterie: «Nous avons trouvé une solution pour une recharge sans fil selon les derniers standards, et surtout une résistance de 20h à -15°C, tout en restant à moins de 50g en tout», détaille Géraud de Laval.

Pour s'assurer que le matériel serait idéal pour la pratique, Gait Up et Pomoca ont fait appel à des guides de montagne, des professionnels de la vente d'articles de sport outdoor ainsi que le champion du monde de ski de randonnée en personne: Kilian Jornet a testé l'équipement et fait part de ses remarques pour améliorer le dispositif. Cependant, l'expertise de Kilian Jornet, aussi précieuse qu'elle soit, ne constitue pas un blanc-seing pour s'imposer sur le marché. D'où le recours au crowdfunding: «Au-delà de l'aspect financement, créer un projet sur Kickstarter nous offre de nombreux avantages, dont deux qui nous ont semblé majeurs: les retours des utilisateurs avant même la commercialisation grand public d'une part, et d'autre part la possibilité d'avoir un vrai lancement de produit».

Et sur les premiers jours de vie du projet sur la plateforme de financement participatif, l'équipe de Gait Up a pu constater que l'initiative, loin de n'intéresser que les adeptes du crowdfunding, drainait aussi vers cette solution de nouveaux financeurs: «Près de 70% des gens qui ont déjà supporté Pomocup sur Kickstarter en sont à leur premier financement participatif», constate Géraud de Laval.

D'autres disciplines sportives explorées

Soutien des pratiquants. Mais aussi des professionnels des équipements sportifs: voici quelques jours, Géraud de Laval et ses collègues étaient à Munich pour le salon ISPO, le plus grand salon mondial des équipements de sport connectés. Et Pomocup y a remporté un prix dans la catégorie sport et fitness.

Mais Gait Up ne compte pas s'arrêter là. Un autre projet, RunnUp est déjà bien avancé: il permettra de mesurer la forme du pied sous tous les angles afin de mieux conseiller le client au moment de l'achat de chaussures pour la course à pied. D'autres développements dans des disciplines sportives non encre explorées sont aussi dans les cartons. Mais le développement de ces produits exige une certaine dose de confidentialité et le voile reste donc sur ces activités.

«»

Matthieu Hoffstetter
Matthieu Hoffstetter

JOURNALISTE À BILAN

Lui écrire

Titulaire d'une maîtrise en histoire et d'un Master de journalisme, Matthieu Hoffstetter débute sa carrière en 2004 au sein des Dernières Nouvelles d'Alsace. Pendant plus de huit ans, il va ensuite couvrir l'actualité suisse et transfrontalière à Bâle pour le compte de ce quotidien régional français. En 2013, il rejoint Bilan et se spécialise dans les sujets liés à l'innovation, aux startups, et passe avec plaisir du web au print et inversement. Il contribue également aux suppléments, dont Bilan Luxe. Et réalise des sujets vidéo sur des sujets très variés (tourisme, startups, technologie, luxe).

Du même auteur:

Offshore, Consortium, paradis fiscal: des clefs pour comprendre
RUAG vend sa division Mechanical Engineering

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."