Bilan

Le social dining optimisé sur le web

Créé il y a deux mois, le réseau social MyBusyMeal comporte plus de 3000 membres. L’idée ? Profiter de ses déplacements pour concrétiser des idées de business.
  • Les temps de repas peuvent permettre de rencontrer des experts ou des professionnels de bon conseil pour sa carrière.

    Crédits: Image : MyBusyMeal
  • Le site, qui comporte différents paramètres de confidentialité, permet de géolocaliser les professionnels disponibles autour de soi, en cinq langues.

    Crédits: Image: MyBusyMeal
  • Fabien et Sébastien Carraro, les deux frères cofondateurs du site, ont étudié l'économie. Tous deux croient en l'importance des rencontres pour permettre aux entrepreneurs de réaliser leurs projets.

    Crédits: Image: MyBusyMeal

Dîner ou déjeuner seul, une situation courante pour les voyageurs d’affaires. Mais qui peut devenir lassante. Ceux qui s’en accommodent se tourneront vers l'offre tout juste créee de restaurant «en solo». Pour les autres, il y a MyBusyMeal.

Lancé il  y a deux mois, en France, par deux frères travaillant à l'international, Sébastien et Fabien Carraro, ce réseau social cible les professionnels en déplacement. Il leur permet de localiser les «busy people» disponibles dans leur zone géographique et susceptibles de partager un repas.

L’idée n’est pas seulement de mettre fin aux repas en solitaire, mais de profiter de ces temps de convivialité pour provoquer des rencontres entrepreneuriales. «Le site est basé sur les bonnes surprises, les bonnes rencontres là où on ne les attend pas. Les porteurs de projets ont souvent mille idées mais beaucoup meurent de n’avoir pu rencontrer personne», explique Sébastien Carraro, responsable de la stratégie internationale d'une banque française à Milan, et aujourd’hui codirigeant de MyBusyMeal.

Créer son busy meal

Des rencontres qui peuvent aussi être l’occasion «d’absorber des idées, de comprendre comment travaillent des professionnels dans un secteur, d’améliorer son expertise, ses compétences», tout simplement.

Si le concept de «social dining», utiliser ses temps de repas pour créer des connexions, n’est pas tout neuf, l’ouvrir à tous et partout est innovant. L’application Mybusymeal permet à n’importe quel membre de créer un «business meal» et d’inviter les participants de son choix. A lui de choisir le restaurant et de s’assurer de la disponibilité des lieux.

«La mobilité, combinée au repas, c’était un créneau pas du tout utilisé. Il y a du social dining professionnel, des work and meet entre des personnes qui se connaissent déjà, ou des clubs d’affaires nécessitant d’être coopté. Nous, nous avons créé un réseau social ouvert, accessible; l’idée c’est de démocratiser ces rencontres», explique Sébastien Carraro.

Approcher des décideurs dans un cadre détendu

En deux mois le réseau a déjà conquis 3000 utilisateurs et plus de 80 restaurants ont demandé à être partenaires. Si le concept «s’est emballé en France et en Italie», reconnaît son fondateur, il a également essaimé en Amérique latine, et en Suisse, où une centaine d'utilisateurs sont dénombrés, principalement dans la région de Genève. «La Suisse est le nombril de l’Europe pour beaucoup de voyageurs d’affaires, les Français les Italiens, les Espagnols s’y croisent régulièrement».

Parmi eux, Philippe Plé et les membres de l’association les Talents du Grand Genevois (TGG). L’association qui existe depuis 2011, apporte du soutien aux cadres en recherche d'emploi. Pour Philippe Plé, qui travaille en priorité le «marché caché» -offres d'emplois non publiées pour des raisons stratégiques ou économiques-, MyBusyMeal est l'application rêvée. Elle permet d'approcher les décideurs au cours d’un moment «plus détendu et convivial» qu’un classique entretien dans un bureau.

Si la startup rencontre un tel succès, c’est car, selon Sébastien Carraro, elle répond à une demande d’«authenticité». Paradoxalement, pour ce jeune entrepreneur du web, «les gens en ont ras-le-bol des réseaux sociaux, ils veulent revenir à quelque chose de plus réel. Combien de personnes connaît-on réellement sur LinkedIn ? Ce sont des contacts que je ne peux pas solliciter pour résoudre mes problématiques. Ce qui manque c’est l’authenticité de la rencontre, l’aspect physique».

Pour l’année à venir, MyBusyMeal ambitionne d’être implanté et se développer dans toutes les grandes villes d’affaires mondiales, de New York à Shanghaï.

 

Camille Andres

JOURNALISTE

Lui écrire

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info

Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."