Bilan

Le smartphone en pièces détachées

Cinq choses à savoir sur le mystérieux Projet Ara, ce téléphone modulaire de Google.

Le téléphone portable modulaire.

Crédits: Google

Le projet Ara est un concept de smartphone modulaire qui a fait son chemin dans les bureaux de recherche et développement de Google. Depuis qu’il a été rendu public, en octobre dernier, le projet s’est accéléré. Le géant américain a annoncé mardi la mise sur le marché du téléphone dès début 2015.

Cinq choses à savoir sur ce projet ambitieux qui pourrait révolutionner le monde de la téléphonie mobile dans un futur proche.

1 | Le modèle d’entrée de gamme ne coûtera que 50CHF.

Nul doute que les amateurs de technologie de ce monde seront intéressés par ce téléphone d’un nouveau genre, cela dit, le gadget s’adresse avant tout à ceux qui n’ont pas les moyens de s’offrir un smartphone traditionnel.

2 | Le mobile est entièrement personnalisable.

Le degré de sophistication du téléphone dépendra entièrement de vos envies, de vos besoins et de la taille de votre porte-monnaie. Ce téléphone étant fait uniquement de pièces détachées, le nombre de batteries, la taille de l’écran ou encore la position de la caméra sont parmi les éléments que vous pouvez déterminer au cas par cas. Changer d’avis n’est pas un problème non plus, ça se monte et se démonte, comme les lego.

3 | Les pièces peuvent être imprimées sur une imprimante 3D.

Certaines pièces du smartphone vont pouvoir être imprimées à la demande sur l’imprimante 3D la plus proche. Un avantage pour plus de flexibilité et pour diminuer l’empreinte carbone, et les coûts au passage.

4 | Google veut répliquer le modèle software pour le hardware.

Sur le principe des applications Android, Google souhaite encourager les constructeurs ou entreprises à mettre sur le marché des pièces personnalisées pour des besoins spécifiques. Heineken pourrait proposer une pièce décapsuleuse alors que Rolex miserait, par exemple, sur une pièce-montre en or.

5 | Qui ne tente rien n’a rien.

Certes, le projet est un peu fou et l’objectif temps semble difficilement réalisable, mais le concept pourrait déboucher sur de nouvelles opportunités pour un secteur dont nous n’avons pas encore testé les limites. « The sky is the limit » (le ciel est la limite), comme on dit si bien dans la Silicon Valley.

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."