Bilan

Le selfie des Oscars vaut un milliard

Le selfie organisé par Ellen DeGeneres lors des Oscars aurait rapporté un milliard de dollars à Samsung, selon Maurice Levy, patron de Publicis, qui est à l'origine du buzz.
  • La selfie prise lors des oscars avec le smartphone Samsung d'Ellen DeGeneres aurait eu près d'un milliard de dollars de retombées pour Samsung, selon Maurice Levy.

    Crédits: Image: DR
  • Et voici la photo qui a constitué le coeur du message le plus retweeté de l'histoire.

    Crédits: Image: Ellen DeGeneres
  • La selfie des oscars a été retweetée plusieurs dizaines de millions de fois.

    Crédits: Image: AFP
  • Voici quelques jours, le joueur de baseball David Ortiz, en visite à la Maison Blanche, a pris un selfie avec Barack Obama. Un autre coup orchestré par Samsung.

    Crédits: Image: AFP
  • Maurice Levy, patron de Publicis, est fier des retombées de ses coups marketing, orchestrés par sa société Publicis pour le compte de Samsung.

    Crédits: Image: AFP
  • Client de Publicis, Samsung peut se réjouir des coups de communication réalisés avec ces selfies.

    Crédits: Image: AFP

Maurice Levy n'est inscrit ni sur Twitter ni sur Facebook. Le patron de Publicis n'est pas présent sur les réseaux sociaux, mais il mesure l'ampleur du phénomène, ainsi qu'il l'avait confié à Bilan lors du sommet de Davos. Il vient d'en faire la preuve la plus éclatante avec une photo, un selfie devenu en quelques semaines le message le plus retweeté de l'histoire.

Si tout le monde savait depuis début mars que cette photo avait été commandée par Samsung, l'instigateur restait inconnu. Il aura fallu attendre un peu plus d'un mois et le 51e Marché international des programmes (MIPTV) pour connaître le fin mot de l'histoire. C'est à Cannes où se tient ce salon des émissions télévisées que Maurice Levy, patron du groupe Publicis (sous contrat avec Samsung), s'est laissé aller à quelques confidences.

Tweet, retweets et médias

Selon Maurice Levy, la valeur de ce selfie serait comprise «entre 800 millions et un milliard de dollars» en termes de retombées pour Samsung. Une somme considérable, mais à mettre en relation avec les 3,4 millions de retweets et les milliers de publications dans les médias.

Selon le patron de Publicis qui se base sur les chiffres révélés pas Twitter, le message aurait été vu par 37 millions d'internautes uniques, soit sans doute plusieurs centaines de millions de personnes en tout sur le réseau. Il a ajouté que le plan média prévu par sa société prévoyait que le nouveau smartphone de Samsung devait apparaître trois fois à l'écran dans la soirée, avec en clou du spectacle le selfie confié aux bons soins d'Ellen DeGeneres et sur lequel elle devait réunir un maximum de stars.

Les fans des stars comme relais

Au final, l'animatrice a réussi à réunir une belle brochette de stars (Bradley Cooper qui a appuyé sur le bouton, Jennifer Lawrence, Julia Roberts, Kevin Spacey, Lupita Nyong'o, Meryl Streep, Jared Leto, Brad Pitt). Réunir le maximum de stars pour compter sur les fans de chacun comme relais faisait évidemment partie du plan de communication.

Non content d'avoir réussi ce coup, Maurice Levy et ses équipes ont remis ça voici quelques jours avec un selfie pris à la Maison Blanche par le joueur de baseball David «Big Papi» Ortiz en compagnie du président Barack Obama. Cependant, cette fois-ci, le président américain, pourtant un habitué des selfies, a peu goûté d'être utilisé par une marque et les services judiciaires de la présidence américaine se sont saisis de l'affaire.

Peu importe pour Maurice Levy, fier de ses coups: «C'est quelque chose que nous avons fait pour Samsung. C'est de nous. Les deux selfies les plus célèbres (le premier avec tous les acteurs, le second avec le président Obama) ont été imaginés par notre équipe», a-t-il expliqué à Cannes.

 

Matthieu Hoffstetter
Matthieu Hoffstetter

JOURNALISTE À BILAN

Lui écrire

Titulaire d'une maîtrise en histoire et d'un Master de journalisme, Matthieu Hoffstetter débute sa carrière en 2004 au sein des Dernières Nouvelles d'Alsace. Pendant plus de huit ans, il va ensuite couvrir l'actualité suisse et transfrontalière à Bâle pour le compte de ce quotidien régional français. En 2013, il rejoint Bilan et se spécialise dans les sujets liés à l'innovation, aux startups, et passe avec plaisir du web au print et inversement. Il contribue également aux suppléments, dont Bilan Luxe. Et réalise des sujets vidéo sur des sujets très variés (tourisme, startups, technologie, luxe).

Du même auteur:

Offshore, Consortium, paradis fiscal: des clefs pour comprendre
RUAG vend sa division Mechanical Engineering

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."