Bilan

Le monde à ta main

La smartwatch, c'est le gros buzz de l'année. Samsung vient de présenter la sienne, Apple est à la traîne et une foultitude de start-up se lancent dans la bagarre de l'accessoire connecté.
  • Samsung Galaxy Gear: La rumeur était venue d'Apple, mais c'est Samsung qui a dégainé le premier. Alors que la firme à la Pomme laisse traîner le dossier smartwatch, le fabricant coréen présentait cette semaine sa Galaxy Gear. Laquelle essuie déjà un feu roulant de critiques (prix trop élevé, manque d'autonomie, pas assez complète en terme d'application et de fonctionnalité, trop cheap). Car une smartwatch n'est qu'un écran-relai pour smartphone, l'une n'allant pas sans l'autre. Et qu'à 300 dollars, ça fait un peu cher le gadget connecté. Disponible en six coloris, la Galaxy Gear est compatible avec les versions Android 4.3 Jelly Bean équipée de Bluetooth 4.0.
  • Nismo: On attendait plutôt Porsche dans la série des constructeurs automobile qui roulent pour la montre du XXIIe siècle. On a eu Nissan qui vient d'annoncer son concept Nismo, soit une smartwatch qui permet au conducteur de recevoir des infos sur sa voiture via son smartphone. Pour surveiller sa vitesse, sa consommation d'essence et rester en contact avec ses réseaux sociaux via le Nissan Social Speed. Tout ça, c'est bien joli, mais quand est-ce qu'on conduit?
  • Peeble: La smartwatch imaginée par le Canadien Eric Migicovsky devait arriver en septembre. Victime de son succès - Migicovksy attendait 5'000 commandes, il en a reçu 85'000 - elle a pris un peu de retard sur l'horaire. La Peeble fonctionne avec iPhone et smartphone tournant sous Android mais pas Blackberry ni Windows Phone, possède un écran noir et blanc de type e-paper, est waterproof jusqu'à 50 mètres, a conclu un partenariat avec RunKeeper l'application qui vous fait courir et est en prévente sur le site getpeeble.com contre 150 dollars.
  • Cookoo: Il faut aimer son petit côté classy-branché et son cadran maousse de 44 mm. Il faut aussi aimer sa philosophie. Plus montre et moins smartwatch, la Cookoo se borne à alerter son propriétaire de l'arrivée d'un e-mail ou d'un appel manqué, permet d'effectuer un check-in sur Facebook et d'annoncer sa localisation, plus quelques bricoles disponibles via une application dédiée. Un point et c'est à peu près tout. Fonctionne pour l'instant avec iPhone et portable Android. Mais la compagnie promet de nouvelles compatibilités pour bientôt. 129,99 dollars sur le site www.connectedevice.com
  • The Toq: Son nom se prononce "talk" mais ne permet pas de communiquer par la voix pour autant. Développée par Qualcomm (spécialiste de technologie sans fil basé à San Diego), la Toq possède un écran Mirasol dont l'affichage en couleur reste visible même en pleine lumière. Sortie prévue en octobre au prix de 299 dollars (toq.qualcomm.com)
  • SmartWatch2: Look élégant et minimal pour la smartwatch de Sony et son gros écran tactile carré de 42mm de côté. Successeur de la SmartWatch déjà disponible, la SmartWatch 2 est compatible Bluetooth 3, dispose d'un port micro USB, affiche une autonomie de 3-4 jours mais ne copine qu'avec des smartphones Android. www.sonymobile.com
  • iWatch: L'Arlésienne d'Apple, celle par qui la rumeur est arrivée. On ne sait rien de l'iWatch, ni ses caractéristiques ni son look (les images qui circulent sont toutes des fantasmes de graphistes 3D). Dans sa dernière keynote, Tim Cook n'en a même pas parlé. Des problèmes de conception seraient à l'origine de ce grand silence. Autant dire que la smarwatch de la Pomme est mal barrée.
  • Crossbow: La smartwatch made in swiss. Un objet too much, énorme, le seul de sa catégorie à ressembler vraiment à une montre avec son boîtier en titane et céramique. Le seul aussi à embarquer un mouvement mécanique (les fonctions électroniques étant alimentées par batterie) et un appareil photo de 41 mégapixels. Créée par les Genevois de Hyetis, la Crossbow est compatible avec iPhone et les smartphones tournant sous Android et Windows Phone. La plus watch des smartwatch est aussi la plus chère: 1200 dollars (www.hyetis.com). Disponible dès décembre 2013.

En 2013, l'innovation en technologie domestique c'est donc de développer des appareils qui se portent comme des vêtements. Et tout le monde y croit, vraiment. Surtout à la smartwatch qui assure le buzz depuis presque une année. Grosses boîtes (Apple, Nissan, Samsung, Sony) et self-entrepreneur (Hyetis, Peeble, Cookoo) se lancent dans la bataille de l'accessoire connecté. Avec, pour l'heure, beaucoup de concept et peu d'objet disponibles sur le marché. L'horlogerie étudie de très près ces nouveaux acteurs qui viennent prendre de la place sur nos poignets. Car c'est un fait, l'humain n'a que deux mains.

 

Antoine Roduit

Aucun titre

Lui écrire

Aucune biographie

Du même auteur:

Mode in Switzerland
Le plein d’applis

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."