Bilan

Le marché de la vidéo porno sur mobile va croître d'ici 2020

Les vidéos pour adultes constituent l'un des contenus les plus regardés sur smartphone. Une étude Juniper Research fait le point sur ce marché en pleine expansion.
  • Malgré les freins techniques imposés par les responsables des systèmes iOS et Android, le business de la vidéo porno sur smartphone se développe actuellement.

    Crédits: Image: DR
  • C'est désormais sur le mobile que la vidéo X en ligne se développe le plus vite.

    Crédits: Image: DR
  • Dans la plupart des pays (comme ici en Inde), la consultation de contenus pornographiques sur mobile a désormais dépassé celle sur desktop.

    Crédits: Image: DazeInfo

Et si le web était un immense sexshop avec une petite section ouverte à tous publics? Les géants du web comme Facebook ont beau annoncer des chiffres très hauts en matière de fréquentation (1,39 milliard d'utilisateurs actifs mensuels à fin 2014 selon Facebook), ils se retrouvent à cotoyer en haut des classements d'audience les plateformes de contenus X: XVidéos affiche 4,46 milliards de pages vues par mois et 350 millions de visiteurs uniques mensuels, soit un tiers du trafic de YouTube et près de dix fois celui de Dailymotion.

Cependant, la part croissante du trafic web issue du mobile bouleverse quelque peu le monde de la pornographie en ligne. C'est le constat réalisé par le cabinet Juniper Research dans son étude Digital Adult Content parue le 1er juillet. Selon les auteurs de ce rapport, les principaux acteurs du marché du X en ligne font face à de nombreux freins: Apple comme Google (qui contrôle Android) pratiquent une politique très restrictive en termes de mise en ligne d'app, qui ne permet pas de distribuer de programme spécifiquement pornographique. Les sites X sont donc contraints de se contenter du navigateur présent sur chaque smartphone pour diffuser les vidéos pour adultes.

136 milliards de vues en 2015

Ce qui n'empêche pas les chiffres de donner le tournis: les auteurs de l'étude estiment que 136 milliards de vidéos X devraient être consultées dans le monde via des terminaux mobiles (smartphones et tablettes) en 2015. Soit la bagatelle de 348 vidéos par an et par détenteur d'un de ces appareils au moins. Dans de très nombreux pays, la consommation de contenus pornographiques sur mobiles a dépassé celle sur desktop, comme ici en Inde.

Consommation de contenus pornographiques en Inde par type d'appareils

Mais d'ici 2020, ce chiffre pourrait largement augmenter encore: 193 milliards de vues dans cinq ans. Avec une forte hausse en Amérique du Nord et une croissance plus modérée en Europe. Et des augmentations également dans les pays du monde arabo-musulman, où la consommation de contenus pornographiques en ligne est déjà très élevée.

Toutefois, les revenus générés par les vidéos pornographiques sur le web ne devraient pas connaître une augmentation aussi rapide. En 2015, le chiffre d'affaires suscité par la vidéo X en ligne est estimé à 97 milliards de dollars (soit le PIB du Maroc ou de la Slovaquie). Si ces revenus ont connu des hausses à deux chiffres au cours de la décennie 2000-2010, la croissance s'est ralentie depuis, la faute à l'irruption de sites comportant une part importante de contenus gratuits. Désormais, le streaming gratuit concurrence le pay-per-view et les formules par abonnement.

Pas de censure sur les casques Oculus Rift

Pour faire face à ce ralentissement des recettes, les diffuseurs doivent trouver d'autres sources de revenus. Les auteurs de l'étude citent plusieurs solutions déjà mises en oeuvre par de nombreuses plateformes et amplifiées depuis quelques mois, comme les chats vidéo ou la mise en relation personnalisée. Par contre, les services de paiement ou diffusion X par SMS/MMS devraient fortement reculer d'ici 2020.

Pour compenser, de nouveaux supports pourraient être explorés par les grands acteurs de la vidéo X en ligne. Les auteurs du rapport citent ainsi les nouveaux appareils issu de l'univers de la wearable technology. Mais le plus gros potentiel réside dans les casques de réalité virtuelle. Si certains craignaient que Facebook (qui a racheté Oculus Rift, leader du secteur) ne bloque tout contenu pornographique sur les plateformes Oculus, il semblerait qu'aucune censure ne soit prévue à ce niveau, comme l'affirmait Palmer Luckey, fondateur d'Oculus, lors d'une conférence sur la réalité virtuelle en Californie à la mi-mai.

Les amateurs de vidéos X pourront donc s'immerger dans des scènes pour adultes avec la sensation d'être au milieu de l'action, dès que le produit sera commercialisé auprès du grand public, au début de l'année 2016.

Matthieu Hoffstetter
Matthieu Hoffstetter

JOURNALISTE À BILAN

Lui écrire

Titulaire d'une maîtrise en histoire et d'un Master de journalisme, Matthieu Hoffstetter débute sa carrière en 2004 au sein des Dernières Nouvelles d'Alsace. Pendant plus de huit ans, il va ensuite couvrir l'actualité suisse et transfrontalière à Bâle pour le compte de ce quotidien régional français. En 2013, il rejoint Bilan et se spécialise dans les sujets liés à l'innovation, aux startups, et passe avec plaisir du web au print et inversement. Il contribue également aux suppléments, dont Bilan Luxe. Et réalise des sujets vidéo sur des sujets très variés (tourisme, startups, technologie, luxe).

Du même auteur:

Offshore, Consortium, paradis fiscal: des clefs pour comprendre
RUAG vend sa division Mechanical Engineering

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."