Bilan

Le Facebook des millionnaires se réinvente

En déclin, jugé matérialiste, le réseau social des millionnaires Asmallworld a repensé son modèle d’affaires.
  • Héritier Nestlé et jetsetteur, Patrick Liotard-Vogt (28 ans) a décidé une refonte de son Facebook des millionnaires.
  • Pour gagner une image plus élitiste, Asmallworld a viré Lindsay Lohan. Trop trash...
  • Asmallworld fonctionne comme un club qui n'est accessible que sur invitation.
  • CEO de Asmallworld, l'Américaine Sabine Heller est aussi chroniqueuse pour Vogue Italia et Purple Magazine.
  • Asmallworld invite quelque "Happy Few" sur une Love Mobile lors de la Street Parade de Zurich.

A la tête du réseau social huppé Asmallworld depuis quatre ans, Patrick Liotard-Vogt (28 ans), investisseur zurichois à la dégaine de dandy, souhaite donner un coup de fouet à sa plateforme. Jugé trop matérialiste, ce Facebook des millionnaires souffrait de la désaffection du public.

Patrick Liotard-Vogt, héritier d'un des fondateurs de Nestlé, a donc repensé au printemps dernier les contours du site créé neuf ans plus tôt par le producteur hollywoodien Harvey Weinstein, à qui il a racheté la plateforme. Avec l’aide de la CEO Sabine Heller, il oriente Asmallworld vers davantage d’exclusivité. Et vire au passage la starlette Lindsey Lohan et le golfeur Tiger Woods, jugés trop trash.

«Nous sélectionnons notre clientèle selon des critères bien particuliers. Cosmopolites, voyageurs, cultivés, passionnants, nos adhérents sont des entrepreneurs dans l’âme. La fortune n'est pas primordiale dans notre concept», clarifie le jetsetteur, qui réfute le côté «riche bourgeois» associé à sa plateforme. Asmallworld devient ainsi un club select, haut-lieu de partage d’expériences entre «esprits libres».

Moins de bling bling

Face à ses concurrents et à leur course effrénée au plus grand nombre d’utilisateurs, Patrick Liotard-Vogt nage à contre-courant. En voyant son site péricliter, il décide de réduire drastiquement son accès: Des 850'000 membres, seuls 250'000 accèderont aux privilèges du club. Ces «bien-connectés» sélectionnés à travers le monde sur invitation uniquement auront de quoi s’occuper pendant leurs weekends. Plus de 300 événements exclusifs sont organisés par année.

En Suisse par exemple, ils peuvent se réunir lors d’une fondue conviviale à Gstaad ou dans la Love-Mobile Asmallworld à la Street Parade de Zurich. Chacun bénéficie d’une carte VIP dans les 120 plus prestigieuses discothèques de la planète, de réductions dans de somptueux hôtels et d’un service de transport privé depuis les aéroports de New York, Londres et Paris. Des avantages en nature pour resserrer les liens de cette élite internationale.

Hipster attitude

En contrepartie, ces membres versent la somme de 105 dollars par année (+ 5 dollars pour une association caritative). Grâce à ce système d’abonnement, le réseau social se libère des publicités envahissantes. « Notre ancien modèle était trop tourné vers les annonceurs. Nous nous recentrons ainsi sur le consommateur et l'innovation », explique à l'AFP Sabine Heller. Hipster attitude et esprit start-up, voilà qui est bien dans l’air du temps.

Jade Albasini

Aucun titre

Lui écrire

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."