Bilan

Le designer d'Apple Jonathan Ive livre ses petits secrets

Le magazine New Yorker s’est entretenu avec Sir Jonathan Ive, l’iconique designer d’Apple. L’article est une petite mine d’informations et d’anecdotes autour de la célébrissime marque. Morceaux choisis.
  • Sir Jonathan Ive, le guru du design

    Crédits: Crédit : David Levene/David Levene
  • La montre Jaeger-LeCoultre designée par ses soins, adjugée pour 360'000$

    Crédits: Crédit : DR
  • Une des machines Faema, source d'inspiration pour le designer

    Crédits: Crédit : DR
  • La nouvelle Apple Watch Edition, qui pourrait atteindre plusieurs milliers de dollars

    Crédits: Crédit : Apple
  • "Quand j’ai vu les Google Glass, c’était évident que le visage n’est pas la place idéale pour un tel produit." Jonathan Ive

    Crédits: Crédit : Mashable
  • Hugo Verweij, le nouveau magicien des alertes et sonneries d'Apple

    Crédits: Crédit : Everyday Listening
  • Ive ne cache pas son admiration pour l’agence spatiale américaine. 

    Crédits: Crédit : NASA
  • Le fameux sabre laser de la discorde, vu dans le teaser de Star Wars : Le Réveil de la Force

    Crédits: Crédit : Star Wars.com

Dans l’article fleuve publié cette semaine sur le site du New Yorker, Jonathan Ive revient sur ses débuts et ses conceptions qui ont forgé son style. Il évoque. entre les lignes, le futur d’Apple et se laisse aller à quelques confidences sur son parcours et sur les coulisses de la marque.

 « L’élégance est un droit universel, et il ne devrait pas coûter plus cher que la laideur »

C’est en ces termes que Paola Antonelli, curatrice du MOMA, résume l’état d’esprit et le style Ive. Pour dessiner les iPhone ou autres MacBook Air, il livre quelques-unes de ses sources d’inspiration. On retrouve entre autres dans sa bibliothèque 100 Superlative Rolex Watches, une biographie du designer Joe Columbo, et il ne s’entoure que d’objets design, à l'instar de la machine à expresso vintage Faema. Il a mis ses talents au service du Project RED, l’organisation caritative de Bono, en personnalisant une montre Jaeger-LeCoultre vendue aux enchères pour 360'000 dollars.

Chercher aussi l’inspiration dans les étoiles

Ive ne cache pas son admiration pour l’agence spatiale américaine. Il avoue avoir regardé Moon Machines, la série de documentaires de Discovery Channel sur les nombreux défis et problèmes du programme Apollo. Il souligne la similitude entre la NASA et l’entreprise californienne, toutes les deux portées par l’innovation et d’innombrables prototypes ou projets : « Comme pour le programme Apollo, la création de produits Apple exige invention après invention après invention dont on ne n’imagine pas l’existence , mais c’est un processus nécessaire pour faire quelque chose de nouveau. ».

Vers une montée dans le luxe ?

En engageant en 2013 Angela Ahrendts, l’ex-CEO de Burberry, Paul Deneve, l'ex-CEO d’Yves Saint Laurent, mais aussi Patrick Pruniaux ancien VP chez TAG Heuer l’année suivante, Apple prépare une incursion plus poussée dans le monde du luxe. Dernier né des Apple Watch, le modèle Edition est doté d’un boîtier 18 carats, et de cristal de saphir noir pour protéger l’écran. Sans compter le prix, qui avoisinerait plusieurs milliers de dollars. « Une fois, j'ai entendu quelqu’un clamer qu’il n’achèterait pas de montre sans pouvoir se tenir sur un tapis », avoue-t-il dans l’article. Doit-on s’attendre à un nouveau design des Apple Store, avec une zone VIP ?

Du Google bashing

« Quand j’ai vu les Google Glass, c’était évident que le visage n’est pas la place idéale pour un tel produit. Le poignet est le seul endroit logique et intuitif », lâche-t-il. Tim Cook, l'actuel CEO, n’hésite pas non plus à descendre en flèche les lunettes connectées de Google : « Elles sont intrusives au lieu de pousser la technologie en arrière-plan. On a toujours su qu’elles feraient un flop, et on voit cela bien maintenant […]. Au moins avec l’Apple Watch, on ne construit pas une barrière entre les gens. »

Les nouveaux sons de l’iPhone

Le designer reconnaît qu’il passe du temps à lire les critiques sur Apple. Hugo Verweij, un « créateur de sons » néerlandais, avait qualifié  sur son blog les sonneries et autres alertes de l’iOs « bruyants et bien pourris ». Pas rancunier, Ive le contacte et l’embauche pour élaborer les nouveaux sons pour l’iOS 7. Plus minimalistes, les tintements de verre ou d’aluminium semblent plus en phase avec le design épuré d’Apple. On peut retrouver et acheter ses créations sur son site internet, ou encore découvrir ses coups de cœur artistiques sur Everyday Listening.

Une pomme au goût d’IBM

En 1997, Steve Jobs revient aux commandes. La marque à la pomme est au plus bas, le magasine Wired laisse même sous-entendre son rachat, voire une fermeture définitive.  Jonathan Ive, alors déjà en place, raconte que sa première rencontre avec le fondateur « était très bizarre, le feeling ne passait pas ». Il avoue avoir gardé un moment une lettre de démission dans sa poche, au cas où. Une intuition pas si loin de la vérité, Jobs ayant approché entre temps Richard Sapper, le designer des ThinkPad d’IBM. Ce dernier déclinera l’offre, « car il ne voulait pas abandonner IBM pour une toute petite compagnie ».

Le prochain sabre laser designé par Apple

Il revient longuement sur son amitié avec J.J Abrams, le réalisateur du prochain Star Wars et dernière coqueluche de tout Hollywood… qui a déclenché malgré lui la colère des fans pour sa nouvelle interprétation du fameux sabre laser, aux airs d’épée moyenâgeuse. S’il y avait une personne à blâmer, ce serait peut-être Jonathan Ive. Autour d’un dîner bien arrosé à New York, le designer suggère au réalisateur de repenser l’iconique arme de Star Wars, qui doit être «un peu plus brute, primitive, moins lisse». Le message semble être bien passé.

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."