Bilan

Le blogueur qui dénonce les fausses montres des rappeurs

Un adepte anonyme d'Instagram passe en revue tous les clips de rappeurs pour distinguer ceux qui portent de vraies montres de luxe et ceux qui ont des contrefaçons au poignet.
  • Le "Batman de l'horlogerie" repère les montres des rappeurs dans les clips et distingue les vraies des contrefaçons.

    Crédits: Image: fakewatchbusta
  • Le blogueur observe les montres et compare les modèles que les stars annoncent avoir acheté avec les vrais modèles des manufactures.

    Crédits: Image: fakewatchbusta
  • Audemars Piguet, Hublot ou encore Rolex: fakewatchbusta fait la chasse aux contrefaçons affichées par des stars.

    Crédits: Image: fakewatchbusta
  • Suite à ses posts sur Instagram, plusieurs célébrités ont été informées par les fabricants qu'elles ne pouvaient porter de contrefaçon sans s'exposer à des poursuites.

    Crédits: Image: fakewatchbusta

Des voitures de sport (décapotables ou SUV), des jolies filles (dénudées si possible), des bijoux, des vêtements de sport (avec les marques bien apparentes) et des montres de luxe: voilà les ingrédients qui reviennent très souvent dans les recettes de clip des rappeurs, américains ou européens. Un blogueur, fakewatchbusta, ayant son compte sur le réseau social Instagram a décidé de se pencher sur les montres.

Grand connaisseur de l'horlogerie, suisse en particulier (il possède une Rolex et quelques Omega), celui qui se présente comme un justicier masqué (le «Batman de l'horlogerie», indique-t-il sur son compte Instagram) n'est pas un professionnel pour autant: «Je ne suis pas un fabricant de montres, juste un obsédé du détail», glisse-t-il ainsi dans une interview au site Vice. Et tout ce que l'on peut apprendre de lui est qu'il est «européen, trentenaire», et a «passé du temps à étudier les procédures de contrôle qualité dans l'industrie horlogère suisse».

Et de citer plusieurs stars du rap qui se sont affichées dans les médias ou sur les réseaux sociaux avec des contrefaçons: Swagman, Future Hendrix, Sean Kingston ou encore Chinx ont ainsi posté des photos d'eux avec de fausses Audemars Piguet ces derniers mois. WakaFlockaBSM affichait pour sa part une fausse Hublot. Quant au boxeur Zab Judah, c'est une contrefaçon de Rolex qui était à son poignet.

Les stars affichent des contrefaçons

Pourquoi se focaliser sur les rappeurs (même si d'autres stars sont épinglées sur son compte Instagram)? Cela tient notamment au goût de certains artistes de ce milieu pour afficher leurs bijoux et montres. Et fakewatchbusta, adepte des réseaux sociaux, en a justement eu assez de voir des personnalités célèbres et fortunées tricher avec des montres copiées et vanter en parallèle de détenir une pièce précieuse. Car le blogueur n'est pas un ayatollah du luxe: il affirme être conscient du coût de ces montres et a «beaucoup de respect pour les gens allant chez Seiko, Casio ou Tissot car ils cherchent juste une montre dans leur budget».

Preuve que l'observateur n'a rien contre les rappeurs en particulier: il salue aussi sur son compte Instagram les artistes qui arborent leurs montres quand elles sont authentiques. Ainsi, des chanteurs américains comme 50Cent, Eminem ou Jay-Z ne trahissent pas les manufactures et ont de vraies montres issues de la haute horlogerie. Jay-Z aurait même une très belle collection de pièces issues de l'industrie horlogère helvétique.

Capable de repérer des détails qui échappent à de nombreux observateurs pourtant avertis, il a facilité le travail de plusieurs manufactures qui auraient pris attache avec les artistes pour leur demander de ne plus porter de contrefaçon et dénoncer ceux qui leur avaient revendu de fausses pièces.

Déjà 50'000 followers sur Instagram

Cette expertise, s'il affirme ne pas la mettre au service d'une marque ou d'une manufacture, a séduit de nombreux internautes, fascinés par l'oeil sans faille du blogueur: en quelques jours, son compte né début mars atteint les 1000 abonnés. Et ensuite, «tout est allé très vite, et j'ai décroché 7000 followers», glisse-t-il, lui-même étonné par ce succès. Le 16 mai au soir, il flirtait avec les 50'000 abonnés.

Lui s'amuse de cette réussite et continue d'opposer sa passion pour ces montres qui sont «des millions de détails sur un espace de 4 cm» à la volonté de certaines stars de pavaner avec des objets clinquants, dorés et incrustés de pierres précieuses, sans se préoccuper du travail des artisans qui fabriquent les vraies pièces et non leurs contrefaçons. «Je ne crois pas que le prix soit un frein pour eux: payer le double ne serait pas difficile pour ces riches artistes, mais ils se fichent simplement de la mécanique», affirme-t-il.

«»

 

Matthieu Hoffstetter
Matthieu Hoffstetter

JOURNALISTE À BILAN

Lui écrire

Titulaire d'une maîtrise en histoire et d'un Master de journalisme, Matthieu Hoffstetter débute sa carrière en 2004 au sein des Dernières Nouvelles d'Alsace. Pendant plus de huit ans, il va ensuite couvrir l'actualité suisse et transfrontalière à Bâle pour le compte de ce quotidien régional français. En 2013, il rejoint Bilan et se spécialise dans les sujets liés à l'innovation, aux startups, et passe avec plaisir du web au print et inversement. Il contribue également aux suppléments, dont Bilan Luxe. Et réalise des sujets vidéo sur des sujets très variés (tourisme, startups, technologie, luxe).

Du même auteur:

Offshore, Consortium, paradis fiscal: des clefs pour comprendre
RUAG vend sa division Mechanical Engineering

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."