Bilan

Le coronavirus dope les rencontres en ligne

Avec le confinement lié à la lutte contre la propagation du Covid-19, les applications de dating connaissent une forte hausse de leur fréquentation.

Le recours aux solution de rencontre en ligne explose depuis le début de la crise du coronavirus.

Crédits: AFP

En pleine période de confinement pour cause de coronavirus, un secteur ne connaît pas la crise: celui des rencontres en ligne. Cette industrie est même en plein essor avec un nombre croissant d’utilisateurs qui se tournent vers Internet pour trouver l’amour. «Etant donné que les gens ne sont pas autorisés à sortir, la rencontre en ligne est actuellement la seule option pour rencontrer de nouvelles personnes, même si ce n’est que par chat, téléphone ou vidéoconférence», commente la responsable media du site Parship, Stella Zeco.

En effet, confinement et crainte de la contamination lors de rencontres dans des lieux publics entraînent une hausse des fréquentations et échanges en ligne. Ainsi, le 29 mars dernier, Tinder enregistrait avec 3 milliards d’interactions, le plus grand nombre de "Swipes" quotidiens depuis son lancement en 2012. L’application de rencontres a également enregistré une hausse de 20% des conversations quotidiennes dont la durée a également augmenté de 25%. Les utilisateurs, confinés chez eux, ont et prennent, en effet, plus le temps de communiquer et mieux connaître l’autre.

D’autres sites de rencontres en ligne comme Meetic et Bumble connaissent également une augmentation de leur fréquentation depuis quelques semaines, soit entre 10 et 25%. Le site Parship a également remarqué une tendance positive dans l’activité de communication de ses membres depuis que les restrictions de contacts étendues sont entrées en vigueur en Suisse à la mi-mars affirme Stella Zeco. «Il est cependant encore trop tôt pour dégager une tendance générale», estime leur responsable media.

Un couple sur cinq rencontré en ligne

Selon John Plassard, spécialiste de l’investissement à la banque Mirabaud, «les entreprises de médias sociaux ont identifié cette croissance et s’efforcent d’offrir des expériences de rencontres en ligne qui plaisent à presque tous les consommateurs». Ainsi, la plupart de ces sites offrent, par solidarité, durant cette crise, des outils gratuits (chats video, abonnements partiels) afin de faciliter les échanges des utilisateurs en période de confinement.

Depuis quelques années, les agences matrimoniales n’ont plus la cote, explique John Plassard. Pour multiplier les possibilités de rencontres amoureuses, les célibataires se tournent de plus en plus vers Internet dont les applis et autres sites sont pratiques, rapides et ludiques. Les rencontres en ligne permettent en effet de mieux cibler et cerner celui ou celle que l’on cherche. «Sur Internet, vous perdez beaucoup moins de temps que dans la vie réelle car vous avez à disposition tous les outils nécessaires à la pré-sélection de vos partenaires potentiels», indique une utilisatrice de Parship, l’application qui connaît le plus grand succès en Suisse.

Ainsi, même si le thème reste parfois tabou, le nombre de couples qui s’est rencontré en ligne a plus que doublé au cours de la dernière décennie pour atteindre environ un sur cinq, ajoute l’analyste de Mirabaud: «De nos jours, vous êtes beaucoup plus susceptible de rencontrer votre prochain partenaire en ligne que par l’intermédiaire de votre famille ou de vos collègues de travail». En effet, les chances de rencontrer un partenaire en ligne sont de 19%, alors qu’à travers un ami, elles sont de 17% et dans un bar de 15%.

Facebook se lance sur le marché

L’Université de Standford a publié une étude complète sur le sujet qui illustre un changement radical dans la façon dont les couples se rencontrent et démontre comment nos nouvelles habitudes de consommation entraînent une croissance massive sur le marché des rencontres en ligne.

En 2017, Tinder (qui a doublé son chiffre d’affaires en 2018 à 805 millions de dollars) comptait 57 millions d’utilisateurs actifs dans le monde et des milliards de consultations par jour. Selon John Plassard, spécialiste de l’investissement chez Mirabaud, le chiffre d’affaires du segment de rencontre en ligne devrait afficher un taux de croissance annuel (2019-2023) de 4,2%.

Aujourd’hui, presque toutes les applications de rencontres (45% du marché) appartiennent au groupe Match Group (Match, Tinder, Hinge, Plenty of Fish) créée par un conglomérat du nom d’IAC. Le groupe a déclaré des revenus de 547,2 millions de dollars au quatrième trimestre 2019.

En mai 2018, Facebook annonçait l’intégration prochaine d’une plateforme de rencontres dans son réseau social appelé «Dating». Le profil servant aux rencontres sera séparé du profil classique du réseau social comptabilisant 2 milliards d’utilisateurs actifs. «Le sujet peut faire sourire, mais les rencontres sont un marché en pleine expansion qui devrait croître fortement ces prochaines années», ajoute John Plassard.

Chantal De Senger
Chantal de Senger

JOURNALISTE

Lui écrire

Licenciée des Hautes Etudes Internationales de Genève (IHEID) en 2001, Chantal de Senger obtient par la suite un Master en médias et communication à l'Université de Genève. Après avoir hésité à travailler dans une organisation internationale, elle décide de débuter sa carrière au sein de la radio genevoise Radio Lac. Depuis 2010, Chantal est journaliste pour le magazine Bilan. Elle contribue aux grands dossiers de couverture, réalise avec passion des portraits d'entrepreneurs, met en avant les PME et les startups de la région romande. En grande amatrice de vin et de gastronomie, elle a lancé le supplément Au fil du goût, encarté deux fois par année dans le magazine Bilan. Chantal est depuis 2019 rédactrice en chef adjointe du magazine Bilan et responsable du hors série national Luxe by Bilan et Luxe by Finanz und Wirtschaft.

Du même auteur:

Le road show de DSK passe par Genève
Genève accueille le premier salon suisse du champagne

Bilan vous recommande sur le même sujet

Les derniers Articles Techno

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."