Bilan

La Voiture Volante: manifeste pour un retour à l’innovation non virtuelle

Dévoilée au salon de l'Automobile de Genève, la Voiture Volante représente une façon totalement différente de repenser l'innovation, estime Philippe Vallat, CEO de Pilotdesign.
  • Produit par les sociétés Urban Air Mobility et Italdesign, l'objet se compose d’une cabine, d’une plateforme roulante et d’un drone géant.

    Crédits: Airbus
  • Les prémices d’une grande transformation dont l’aboutissement permettra un jour d’améliorer considérablement la circulation urbaine.

    Crédits: Airbus
  • Philippe Vallat, CEO de Pilotdesign. 

«On voulait des voitures volantes, on a eu 140 caractères». C’est le slogan légèrement ironique que Peter Thiel, l’un des plus célèbres investisseurs US a choisi pour son fond d’investissement Founders Fund.

Lire aussi: Comment les anciens de PayPal ont créé les géants du web

L’homme d’affaires qui a créé Paypal, investi dans Facebook et dans Space-X, et qui est également philosophe à ses heures perdues, regrette par ces mots que la transformation digitale ne génère pas le rêve qu’on nous a promis, et que l’on était en droit d’en attendre plus. Le dernier salon de l’Automobile de Genève pourrait pourtant marquer une étape décisive dans l’histoire des innovations. En présentant la Voiture Volante lors de cette grande messe tant prisée des automobilistes, Airbus a créé l’événement dans l’événement.

Hier la science-fiction, demain le quotidien

Pour rappel, ce petit bijou d’innovation produit par les sociétés Urban Air Mobility et Italdesign se compose d’une cabine, d’une plateforme roulante et d’un drone géant. Cet objet tripartite fait de deux objets de propulsion distincts, permet d’utiliser la plateforme volante, par exemple, pendant que la plateforme roulante, elle, se recharge. Il s’agit là d’une concrétisation totalement déroutante d’une idée qui est ancienne…. Ce concept qui relevait, il y a encore peu, de la science-fiction, pourrait bien faire partie demain de notre quotidien, sachant qu’Airbus va bientôt lancer des tests. Le « parti de l’innovation » a de quoi se réjouir ! Il ne pouvait espérer plus beau manifeste pour repartir à la conquête de ces territoires laissés en friche et qui, jusqu’alors, n’avaient été explorés que par Hollywood. Car la Voiture Volante représente une façon totalement différente de repenser l’innovation…. Voici pourquoi :

Tout d’abord il y a le caractère disruptif du concept qui fait qu’il est capable de changer radicalement nos modes de transport. Le déplacement individuel passe de la 2 D à la 3 D. Tout porte à croire que nous sommes entrain d’assister aux prémices d’une grande transformation dont l’aboutissement permettra un jour d’améliorer considérablement la circulation urbaine et de participer au désengorgement des cités.

Interdisciplinarité

Ensuite, si l’on se penche sur la mise en œuvre du projet, on est forcément subjugué par l’intelligence des concepteurs. On est face à une véritable rupture avec tout ce qui s’est fait jusqu’à présent. A commencer par le Curriculum Vitae de l’innovateur lui-même : un avionneur qui crée la surprise au salon de l’auto, ça ne manque pas de sel. L’interdisciplinarité est la source de cet événement inattendu : l’avionneur ne s’est pas contenté de faire travailler les compétences dont il disposait en interne, mais a été chercher des ressources externes et pluridisciplinaires. On ne peut s’empêcher de faire un rapprochement avec le projet Solar Impulse.

Lire aussi: L'aventure de Solar Impulse en 10 chiffres

En effet, les concepteurs de ce dernier s’étant vus retoquer leur projet par les professionnels de l’aéronautique, sont allés frapper à la porte d’autres corps de métier avec le succès que l’on sait. Dans le même genre également, mais sur un autre plan, on pensera aux services de logistique qui mettent en place des systèmes de livraison par drones… La transversalité est une source intarissable de créativité.   

La troisième cause de réjouissance, cette fois, se trouve dans le camp des designers. Car dans une société qui privilégie le toujours plus à l’épure, la sobriété s’impose au concept, pour des raisons techniques évidentes de légèreté, et cela pour le plus grand bien de l’ensemble. Cet éloge de la simplicité s’impose désormais comme une évidence. Espérons qu’elle fera école et s’étendra à d’autres secteurs innovants.

Elon Musk va se sentir moins seul

Tous ces points que nous venons d’aborder nous renvoient donc à notre introduction : nous sommes bel et bien face à une innovation en rupture avec le conformisme auquel le monde digital nous avait habitué jusqu’à présent. Pour la première fois depuis longtemps, il s’agit d’un progrès technologique qui n’appartient pas au monde virtuel, mais qui est bien réel. Alors que nous nous étions habitués au ronronnement des transformations digitales au sein de ce monde virtuel - perçu, par défaut, comme seul étant susceptible d’évolution - nous voici à nouveau projetés dans les possibles inachevés d’un monde bien réel. Enfin un objet d’innovation capable de nous faire lever le nez de nos écrans. L’innovation industrielle - tant attendue et qui depuis un certain temps se faisait damer le pion par l’innovation de service - est de retour. On est en droit d’espérer un effet  boule de neige, une étincelle qui redonnera du courage aux innovateurs pour se lancer dans les projets les plus fous.

Elon Musk et ses rêves de voyages sur Mars et de trains supersoniques, va se sentir un peu moins seul. Des expériences inédites nous attendent. Il est d’ailleurs frappant de constater que la voiture volante et la conquête spatiale reviennent en force concomitamment, alors que l’humanité les avait mis en veilleuse pendant plus de cinquante ans. Espérons que les créatifs de tous les pays vont de nouveau se sentir pousser des ailes. De nouveaux terrains de jeu s’ouvrent pour les ingénieurs et les designers. On ne gâchera pas notre plaisir en constatant que, pour une fois, l’innovation est née sur notre continent européen.

Lire aussi: La voiture volante, réalité dès 2018?

*CEO de Pilotdesign

Philippe Vallat*

Aucun titre

Lui écrire

Aucune biographie

Du même auteur:

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info

"Tout ce qui compte.
Pour vous."