Bilan

La Suisse pionnière des livraisons par drones

L’entreprise californienne Matternet va commencer à livrer des échantillons de sang entre hôpitaux helvétiques le mois prochain.

La nouvelle station de recharge de Matternet gére automatiquement la recharge des batteries, le chargement des livraisons et le vol des drones. 

Crédits: DR

Le mois prochain, les villes suisses seront les premières à être survolées par des drones de livraisons à une échelle commerciale. L’entreprise californienne Matternet avait, en effet, obtenu en Suisse en mars dernier la première autorisation de survol de zones densément peuplées.

Lire aussi: La Poste teste la livraison de colis par drone

L’entreprise a dévoilé hier la dernière pièce du puzzle de son système 6: des stations robotisées d’environ 2 mètres carré qui verrouillent le drone, le rechargent ou échangent automatiquement ses batteries et reçoivent sa livraison. Le quadricoptère M2 effectue dans l’intervalle ses vols en autopilote sur une distance de 20 kilomètres et avec une charge proche du kilo. Les utilisateurs n’ont qu’à scanner un code QR pour charger ou recevoir la marchandise emballée dans un container spécial.

Première mondiale

Dans un premier temps ce service ne concernera que des hôpitaux pour l’échange de tests sanguins entre laboratoires d’analyse. De plus en plus d’entreprises, y compris La Poste suisse s’intéressent à ce mode de livraison. Après Zipline qui offre des services comparables dans des zones rurales en Afrique, le service de Matternet est la seconde application commerciale de cette technologie. La première en milieu urbain.

Lire aussi: Des drones à Lugano pour livrer des échantillons de laboratoire

Fabrice Delaye
Fabrice Delaye

JOURNALISTE

Lui écrire

Fabrice Delaye a découvert Internet le 18 juillet 1994 sur les écrans des inventeurs du Web au CERN. La NASA diffusait ce jour-là les images prises quasi en direct par Hubble de la collision de la comète Shoemaker-Levy sur la planète Jupiter…Fasciné, il suit depuis ses intuitions sur les autoroutes de l’information, les sentiers de traverse de la biologie et étend ses explorations de la microélectronique aux infrastructures géantes de l’énergie.

L’idée ? Montrer aux lecteurs de Bilan les labos qui fabriquent notre futur immédiat; éclairer les bases créatives de notre économie. Responsable de la rubrique techno de Bilan depuis 2006 après avoir été correspondant de L’Agefi aux Etats-Unis en association avec la Technology Review du MIT, Fabrice Delaye est diplômé de l’Institut d’Etudes Politiques de Paris et de l’EPFL.

Membre du jury des SwissICT Awards, du comité éditorial de la conférence Lift et expert auprès de TA-Swiss à l’Académie Suisse des Arts et des Sciences, Fabrice Delaye est l’auteur de la première biographie du président de l’EPFL, Patrick Aebischer.

Du même auteur:

«Le prochain président relèvera les impôts»
Dubaï défie la crise financière. Jusqu'à quand'

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."