Bilan

La startup vaudoise BestMile remporte le Prix Strategis 2016

Avec son dispositif de communication entre véhicules autonomes, la startup BestMile, née sur le campus de l'EPFL, a remporté mardi 19 avril le 23e Prix Strategis organisée par l'association HEC Espace Entreprise à Lausanne.
  • Voici quelques mois, BestMile avaient mené des tests sur le campus de l'EPFL avec une flotte de véhicules autonomes.

    Crédits: Image: Alain Herzog/EPFL
  • Raphaël Gindrat et Anne Koymans, les deux cofondateurs de BestMile.

    Crédits: Image: Bilan
  • BestMile a piloté un essai de transport public dans les rues de Sion avec des véhicules autonomes voici quelques mois.

    Crédits: Image: DR

Google et Tesla ont largement communiqué déjà sur cette thématique. Volvo, Nissan, Ford ou encore BMW ont déjà lancé des tests sur le réseau routier. Les rumeurs s'amplifient quant à l'arrivée d'Apple dans ce domaine. Ce secteur qui pourrait bouleverser le monde dans un avenir extrêmement proche, c'est la voiture autonome. Mais si des constructeurs d'envergure mondiale et des géants du web sont lancés sur ce créneau, certaines startups ne manquent pas d'audace et veulent s'engouffrer dans des activités précises. Ainsi, les Vaudois de BestMile ont lancé leur business dès 2014.

Lire aussi: Le Prix Strategis récompensera la meilleure start-up suisse

«Si les Etats-Unis monopolisent l'attention avec les annonces des géants de la Silicon Valley, l'Europe n'est pas en reste. Certains constructeurs se sont lancés sur le créneau. Mais une spécificité européenne est le travail sur les transports en commun: les réseaux déployés sur les campus, les sites d'entreprises, les aéroports», analyse Anne Koymans, chief science officer au sein de BestMile. Et c'est sur ces flottes que les créateurs de la startup ont souhaité se focaliser dans un premier temps. Faire circuler des véhicules sans conducteur est une chose, orchestrer leur ballet pour offrir aux usagers un réseau intelligent, efficace et fluide constitue un défi d'une autre ampleur.

BestMile rejoint des lauréats prestigieux au palmarès de Strategis

Depuis deux ans, la jeune société a donc mis au point un programme qui permet de faire communiquer l'ensemble des véhicules autonomes sur un même site afin de rendre ce service plus efficient pour les usagers. Une idée et un développement (partis à deux, les fondateurs ont embauché et comptent désormais une quinzaine de collaborateurs) qui ont séduit les membres du jury du Prix Strategis. Ces derniers ont décidé de couronner la jeune société basée à l'EPFL dans le cadre de la 23e édition du Prix Strategis.

Anne Koymans et ses collègues rejoignent des joyaux de l'innovation suisse: LeShop.ch, Jobup.ch, Digital Luxury Group, Housetrip ou Dacuda sont autant de success-stories figurant au palmarès du prix décerné par HEC Espace Entreprise. «Des jeunes entreprises qui reflètent le dynamisme et la créativité du monde entrepreneurial en Suisse», témoigne Laure de Gennes, CEO de eBoutic.ch et présidente du jury 2016. «La jeune génération ne veut pas se sacrifier comme certains de ses aînés l'ont fait: elle veut créer de la valeur, du sens et du plaisir», rappelle en écho l'entrepreneur Patrick Delarive, maître de cérémonie de la soirée de cloture du Prix Strategis 2016.

Les finalistes de l'édition 2016 présentaient ces caractéristiques. A l'image du pitch proposé par KB Medical, une jeune société développant un bras médical pour la chirurgie de la colonne vertébrale: les deux représentants de la startup avaient monté un véritable sketch alliant informations scientifiques, orientations stratégiques et éléments financiers, le tout enrôbé dans un sketch truffé d'humour. La diversité était également de mise avec des secteurs très variés représentés parmi les cinq finalistes: les véhicules autonomes évidemment avec BestMile, mais aussi la mode avec Fashwell, la MedTech avec KB Medical ou encore MindMaze, la géolocalisation avec Geosatis.

Un prix de 50'000 francs en pleine levée de fonds

Autant de projets passionnants et prometteurs qui pourraient jouer les moteurs de l'économie suisse dans les années à venir. Mais pour l'heure, c'est BestMile qui a eu droit aux lauriers lors de la cérémonie de clôture du Prix Strategis 2016. Et c'est Anne Koymans et ses partenaires qui ont eu droit aux 50'000 francs promis aux vainqueurs. «Cette somme va nous permettre d'engager de nouveaux collaborateurs et de nous lancer sur des développements plus poussés, car nous ne manquons pas de projets», confie la startupeuse.

Evidemment, ces 50'000 francs ne constituent qu'une part des capitaux nécessaires. Mais un round de financement est actuellement engagé avec l'objectif de réunir 100 fois plus que cette somme, soit 5 millions de francs. Pas question pour autant de relativiser ce prix: «Remporter le Prix Strategis nous offre une exposition et renforce notre crédibilité, sans oublier les réseaux qui s'ouvrent à nous. Et c'est essentiel en ce moment», assure Anne Koymans.

 

«»

Matthieu Hoffstetter
Matthieu Hoffstetter

JOURNALISTE À BILAN

Lui écrire

Titulaire d'une maîtrise en histoire et d'un Master de journalisme, Matthieu Hoffstetter débute sa carrière en 2004 au sein des Dernières Nouvelles d'Alsace. Pendant plus de huit ans, il va ensuite couvrir l'actualité suisse et transfrontalière à Bâle pour le compte de ce quotidien régional français. En 2013, il rejoint Bilan et se spécialise dans les sujets liés à l'innovation, aux startups, et passe avec plaisir du web au print et inversement. Il contribue également aux suppléments, dont Bilan Luxe. Et réalise des sujets vidéo sur des sujets très variés (tourisme, startups, technologie, luxe).

Du même auteur:

Offshore, Consortium, paradis fiscal: des clefs pour comprendre
RUAG vend sa division Mechanical Engineering

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."