Bilan

La smartwatch d'Apple alimentée à l'énergie solaire?

Et si l'énergie photovoltaïque venait à la rescousse de la montre connectée d'Apple? Le New York Times affirme que les ingénieurs de Cupertino seraient lancés dans l'incorporation de capteurs solaires à l'iWatch pour prolonger la longévité de la batterie.
  • Aucune image officielle n'est encore sortie des bureaux et laboratoires d'Apple pour l'iWatch, mais de nombreux passsionnés ont laissé libre cours à leur imagination.

    Crédits: Image: DR
  • L'autonomie des appareils Apple est régulièrement critiquée par les utilisateurs.

    Crédits: Image: Keystone
  • Face à la concurrence des autres spécialistes de la mobilité connectée comme Samsung, Apple semble déjà arriver en retard avec son iWatch attendue au plus tôt fin 2014.

    Crédits: Image: Keystone
  • Présentée depuis plusieurs mois, la smartwatch de Samsung risque de profiter de son avance pour devenir la référence, inversant un modèle qu a vu Apple donner le "la" depuis plusieurs années.

    Crédits: Image: Keystone

Les utilisateurs de l'iPhone le savent bien: l'un des défauts majeurs des produits mobiles d'Apple réside dans l'autonomie de la batterie. Applications gourmandes en énergie, recherche de la finesse des boîtiers, influence des conditions météorologiques (froid notamment): la firme à la pomme fait régulièrement l'objet de critiques sur la faible capacité des batteries. D'où le succès des recharges, mais aussi des sites de conseil pour économiser l'énergie en utilisant ces appareils.

L'entreprise dirigée par Tim Cook semble avoir pris conscience de ce défaut majeur. Et à l'heure où le prochain appareil devrait voir sa taille encore largement réduite par rapport à l'iPhone, il semblait indispensable de remédier à ce problème et trouver une parade afin de ne pas obliger l'utilisateur à défaire sa montre du poignet plusieurs fois par jour pour la recharger.

Et l'une des pistes pourrait venir du soleil. Selon le New York Times, les ingénieurs de Cupertino envisageraient d'intégrer un capteur photovoltaïque à la montre pour profiter des périodes de lumière du jour et rallonger quelque peu la durée de vie de la batterie. Cette voie ne serait pas nouvelle pour Apple: un ancien cadre dirigeant de l'entreprise, cité par le New York Times, explique que des recherches ont déjà été menées depuis plusieurs années pour équiper iPhone, iPod et iPad de capteurs et chargeurs solaires. Sans succès probant jusque là. Mais la miniaturisation nécessaire des composants pour la montre connectée relance cette piste.

Miniaturisation: solution et problème

Paradoxalement, c'est justement cette miniaturisation qui a relancé cette solution... qui pourrait se révéler le probème majeur. Malgré les progrès réalisés par les fabricants de cellules photovoltaïques, il semble compliqué d'imaginer qu'un capteur de quelques cm2 avec une exposition aléatoire (si la montre est portée au poignet) puisse apporter un volume d'énergie significatif. L'écran incurvé pourrait constituer une piste pour augmenter l'efficience des capteurs, mais de là à imaginer que cette modification serait substantielle...

Une autre piste repose sur une recharge par induction magnétique, à l'instar de la technologie déjà mise en service sur certains smartphones de la dernière génération Nokia: la proximité d'un appareil de charge suffirait à réalimenter la batterie, sans nécessiter de brancher l'iWatch via un câble. Mais la solution la plus simple et sans doute privilégiée par Apple en ce moment reste le développement d'équipements moins énergivores, afin de préserver au maximum la batterie.

Matthieu Hoffstetter
Matthieu Hoffstetter

JOURNALISTE À BILAN

Lui écrire

Titulaire d'une maîtrise en histoire et d'un Master de journalisme, Matthieu Hoffstetter débute sa carrière en 2004 au sein des Dernières Nouvelles d'Alsace. Pendant plus de huit ans, il va ensuite couvrir l'actualité suisse et transfrontalière à Bâle pour le compte de ce quotidien régional français. En 2013, il rejoint Bilan et se spécialise dans les sujets liés à l'innovation, aux startups, et passe avec plaisir du web au print et inversement. Il contribue également aux suppléments, dont Bilan Luxe. Et réalise des sujets vidéo sur des sujets très variés (tourisme, startups, technologie, luxe).

Du même auteur:

Offshore, Consortium, paradis fiscal: des clefs pour comprendre
RUAG vend sa division Mechanical Engineering

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."