Bilan

La presse américaine s’éprend de la fille de Daniel Borel

Après Glamour en décembre, c’est Forbes qui vient de mettre en avant la fille du fondateur de Logitech, parmi les innovateurs de moins de 30 ans.

A 27 ans, Laura Borel s'impose parmis les jeunes innovateurs qui transforment l'Amérique.

Crédits: DR

Evidemment, elle est ravissante. Mais c’est surtout parce qu’elle est en pleine forme que les magazines américains viennent de découvrir Laura Borel. En décembre, l’édition américaine de Glamour, l’a sélectionnée parmi les 35 femmes de moins de 35 ans qui bouleversent le secteur high-tech. Il y a quelques jours, c’est le magazine Forbes qui la met en avant dans la catégorie « Food and drink» des innovateurs de moins de 30 ans.

Food and Drink d’un côté, high-tech de l’autre ? A 27 ans, Laura Borel, fille du fondateur de Logitech Daniel Borel, trace, en effet, un trait d’union entre ces deux mondes. Après avoir étudié la biologie humaine puis l’entreprenariat à l’Université de Stanford, elle a créé sa start-up Nutrivise pour collecter des données sur notre alimentation et à partir de là pouvoir émettre des recommandations sur les plats à choisir, par exemple au restaurant, par l’intermédiaire d’une application sur smartphone.

Rachat par Jawbone

 

A l’été 2013, la start-up est rachetée par Jawbone qui avec son bracelet Up s’est déjà positionné sur le marché du lifestyle en mesurant l’exercice ou le sommeil. Dans la logique du "soi quantifié", le monde de la nutrition qu’apportent Laura Borel et son équipe est une suite naturelle. Il enrichit de nouvelles données celles collectées par les bracelets ou le clip Move Up. « Environ un tiers des utilisateurs de ces produits aux Etats-Unis se servent des données nutritionnelles, et c’est plus encore en Suisse», précise la jeune femme désormais product manager chez Jawbone. La fille de Daniel Borel espère ainsi que des problèmes comme l’obésité ou la malnutrition pourront être mieux abordés au travers des technologies de l’information.

Fabrice Delaye
Fabrice Delaye

JOURNALISTE

Lui écrire

Fabrice Delaye a découvert Internet le 18 juillet 1994 sur les écrans des inventeurs du Web au CERN. La NASA diffusait ce jour-là les images prises quasi en direct par Hubble de la collision de la comète Shoemaker-Levy sur la planète Jupiter…Fasciné, il suit depuis ses intuitions sur les autoroutes de l’information, les sentiers de traverse de la biologie et étend ses explorations de la microélectronique aux infrastructures géantes de l’énergie.

L’idée ? Montrer aux lecteurs de Bilan les labos qui fabriquent notre futur immédiat; éclairer les bases créatives de notre économie. Responsable de la rubrique techno de Bilan depuis 2006 après avoir été correspondant de L’Agefi aux Etats-Unis en association avec la Technology Review du MIT, Fabrice Delaye est diplômé de l’Institut d’Etudes Politiques de Paris et de l’EPFL.

Membre du jury des SwissICT Awards, du comité éditorial de la conférence Lift et expert auprès de TA-Swiss à l’Académie Suisse des Arts et des Sciences, Fabrice Delaye est l’auteur de la première biographie du président de l’EPFL, Patrick Aebischer.

Du même auteur:

«Le prochain président relèvera les impôts»
Dubaï défie la crise financière. Jusqu'à quand'

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."