Bilan

La première voiture imprimée en 3D sera italienne

Du 8 au 13 septembre, un salon international de Chicago verra la naissance de la première voiture issue de l'impression 3D: Strati. Son designer est italien.
  • Strati, le projet développé par un designer italien, devrait être la première voiture au monde imprimée en 3D.

    Crédits: Image: Harlock
  • Le projet Strati est né des mains du designer italien Harlock, alias Michele Anoè.

    Crédits: Image: Harlock
  • Le concours avait été lancé au printemps et plusieurs dizaines de designers avaient déposé des projets.

    Crédits: Image: Harlock
  • Le designer a imaginé toutes les pièces nécessaires à l'assemblage de sa voiture par impression 3D.

    Crédits: Image: Harlock
  • Le véhicule dessiné par Michele Anoè comporte un toit rétractable.

    Crédits: Image: Harlock
  • Le design du véhicule a séduit le jury, autant que l'adéquation du projet aux technologies de l'impression 3D.

    Crédits: Image: Harlock
  • Le véhicule est prévu pour deux personnes.

    Crédits: Image: Harlock

L'annonce avait été faite dès le mois de mars, afin que les designers aient près de six mois pour travailler. Et LocalMotors.com vient de rendre public son palmarès: cette start-up américaine va créer la première voiture via impression 3D au monde dans quelques jours. Cette naissance prendra place dans le cadre du salon International Manufacturing Technology Show de Chicago, du 8 au 13 septembre.

Suite à l'annonce du printemps, de nombreux designers du monde entier ont planché sur des modèles très différents dans le cadre du 3D Printed Car Design Challenge. Ils les ont ensuite soumis à LocalMotors.com, qui a retenu une série de projets avant de voir son jury récompenser un projet italien, Strati. Celui-ci est né de l'imagination du designer Michele Anoè, alias Harlock. Les juges ont salué dans son projet sa compatibilité avec les technologies de l'impression 3D tout autant que son caractère unique pour les lignes du véhicule.

«Equilibre entre innovation, complexité et aspects pratiques»

Pour Bre Pettis, membre du conseil d'administration de LocalMotors.com, le projet Strati est à la fois «simple et propre, avec du caractère». Autre membre du jury qui a retenu le projet italien, Lonnie Love, responsable de la recherche au laboratoire national Oak Ridge, «le design de Michele offre un excellent équilibre entre innovation, complexité et aspects pratiques: il a un bon design 3D et le toit rétractable est vraiment cool».

Au terme de la fabrication de son modèle, Michele Anoè devrait repartir de Chicago avec la prime de 5000$ promise au lauréat du concours par LocalMotors.com, et surtout avec le sentiment d'avoir été le père de la première automobile au monde issue d'une filière différente des ateliers et usines traditionnelles.

Michele Anoè a développé son projet dans une interview au quotidien italien La Repubblica. Il y explique que la voiture sera fabriquée en plastique renforcé par des fibres de carbone ou des fibres de verre. Passionné par l'innovation automobile, il explique qu'il travaille à Turin pour une société qui avait de nombreux contrats avec Fiat. Mais dénonce aussi le fait que son pays perde le leadership en matière de design, qu'il apparente à la chute de Detroit dans l'industrie automobile.

La réponse à trois défis industriels

Six de ses concurrents auraient pu prétendre à ce titre. Et le jury a salué leurs travaux en leur décernant mentions et prix divers.

Pour Jay Rogers, CEO de LocalMotors.com, «l'industrie automobile fait face aujourd'hui à trois défis majeurs: le nombre de pièces, le poids et le coût initial d'assemblage des véhicules: le mode de production Direct Digital Manufacturing répond à ces trois challenges».

Matthieu Hoffstetter
Matthieu Hoffstetter

JOURNALISTE À BILAN

Lui écrire

Titulaire d'une maîtrise en histoire et d'un Master de journalisme, Matthieu Hoffstetter débute sa carrière en 2004 au sein des Dernières Nouvelles d'Alsace. Pendant plus de huit ans, il va ensuite couvrir l'actualité suisse et transfrontalière à Bâle pour le compte de ce quotidien régional français. En 2013, il rejoint Bilan et se spécialise dans les sujets liés à l'innovation, aux startups, et passe avec plaisir du web au print et inversement. Il contribue également aux suppléments, dont Bilan Luxe. Et réalise des sujets vidéo sur des sujets très variés (tourisme, startups, technologie, luxe).

Du même auteur:

Offshore, Consortium, paradis fiscal: des clefs pour comprendre
RUAG vend sa division Mechanical Engineering

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."