Bilan

La digitalisation RH est en marche

A l’heure des nouvelles technologies, le prochain Forum Emploi de la ville de Vernier tentera d’accompagner candidats et recruteurs dans leurs démarches professionnelles.

Les outils numériques ont modifié la façon de recruter.

Crédits: Dragonimages/Fotolia

Le site Glassdoor, qui publie les évaluations anonymes des employés concernant les CEO, les salaires, les entretiens d’embauche, etc., monte en puissance en Suisse. Dès lors, il devient urgent pour les personnes concernées de se pencher sur les attitudes à adopter. La 3e édition du Forum Emploi de la ville de Vernier (GE), dont Bilan est partenaire, entend répondre aux nombreuses interrogations que candidats et recruteurs se posent face aux nouvelles technologies.

Une table ronde répondra aux enjeux liés à la recherche d’emploi et au recrutement à l’heure numérique. Organisée le 3 novembre en fin de journée, elle réunira plusieurs intervenants de choix, dont Emmanuelle Grosclaude, directrice des ressources humaines chez L’Oréal Suisse, et Anna Cook, deputy group leader au CERN. «Nous recrutons en moyenne 150 professionnels par année auxquels s’ajoutent des étudiants, relève cette dernière. Cela passe par la diffusion, dans les 22 Etats membres de l’Union européenne, de nos besoins, puis par des contacts vidéo, puis sur notre site. Nous avons aussi, bien entendu, une présence sur les réseaux YouTube, Twitter, Facebook et LinkedIn.»

Olivier Glassey, maître d’enseignement et de recherche à l’Université de Lausanne, fera aussi partie du panel. Il entend porter le débat sur le volet éthique, entre autres. «Ces outils soulèvent aussi de nouveaux enjeux quant au traitement et aux usages des données ainsi qu’aux principes éthiques incorporés dans certains processus de filtrage algorithmique de l’information.»

Egalement présent, Thierry Apothéloz, conseiller administratif de la ville de Vernier, aimerait jeter un regard plus sociétal sur ce thème: «Je m’interroge notamment sur la représentativité de ce phénomène. Les maçons sont-ils forcément connectés? Autrement dit, s’il est vain de s’opposer à ces nouvelles technologies, il faut en revanche garder en éveil son esprit critique et remettre au premier plan l’être humain.»

Trois ateliers

Avant cette table ronde, trois ateliers se tiendront sur trois sites distincts. Le premier s’adresse aux candidats qui souhaitent devenir connectés. Son animateur, Lionel de Mercurio, formateur chez Swissnova, entend «persuader les inconvertibles des bienfaits et de l’importance d’être connecté. Nous attendons des personnes qui ont envie d’apprendre et d’essayer de comprendre tout ce qui concerne la recherche d’emploi en ligne. Je souhaite que les personnes qui arriveront en ayant beaucoup d’a priori en repartent en se posant des questions.»

Philippe Pache, conseiller chez Porot & Partenaire, va animer pour sa part un atelier consacré à la recherche de la perle rare à l’aide des nouvelles technologies. «Tiraillés entre permission totale et cadre trop rigide, beaucoup d’employeurs peinent aujourd’hui à identifier les règles d’utilisation des réseaux sociaux en entreprise et à en tirer parti dans la constitution de leur marque employeur. Il s’agit pour le recruteur de comprendre les spécificités de chaque réseau social afin de les utiliser au mieux, tant dans la diffusion de requêtes que dans l’identification de nouveaux candidats», résume ce dernier.

Le troisième atelier sera animé par Sylvain Mossière, cofondateur de Skillspotting: «Nous avons observé les mutations du monde de l’emploi et constatons que la plaie digitale, qui s’est creusée de manière exponentielle ces cinq dernières années entre le monde connecté des talents et celui plus traditionnel des RH, est en passe d’amorcer sa cicatrisation. La digitalisation RH est en marche avec son lot de changements, de questions, mais surtout d’opportunités.»

Forum Emploi de la ville de Vernier, 3 novembre, inscription gratuite mais obligatoire sur le site: www.vernier.ch/forum-emploi  

Serge Guertchakoff

RÉDACTEUR EN CHEF DE BILAN

Lui écrire

Serge Guertchakoff est rédacteur en chef de Bilan et auteur de quatre livres, dont l'un sur le secret bancaire. Journaliste d'investigation spécialiste de l'immobilier, des RH ou encore des PME en général, il est également à l'initiative du supplément Immoluxe et du numéro dédié aux 300 plus riches. Après avoir été rédacteur en chef adjoint de Bilan de 2014 à 2019, il a pris la succession de Myret Zaki en juin de cette année.

Du même auteur:

Le capital-investissement connaît un renouveau en Suisse
Le Geneva Business Center de Procter & Gamble récompensé pour ses RH

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."