Bilan

La Chine construit des imprimantes 3D géantes

Les imprimantes 3D restaient jusqu'à présent des appareils de taille modeste. Mais la Chine s'apprête à sortir des versions XXL capables d'imprimer des objets de plusieurs mètres d'envergure.

L'Université de Beihang a construit une imprimante 3D de grandes dimensions capable de produire des pièces en alliages de titane pour l'aéronautique.

Crédits: Image: DR

Jusqu'à présent, les imprimantes 3D prenaient l'apparence d'appareils de bureau traditionnels, à l'image des imprimantes classiques et autres photocopieuses. Et les dimensions des objets produits restait donc relativement réduite aussi, de l'ordre de quelques centimètres d'envergure.

La Chine pourrait faire exploser ces standards. Plusieurs machines sont actuellement en voie d'achèvement qui permettraient d'imprimer des objets de très grande taille. Dès le mois de juin, les autorités avaient annoncé le lancement de la construction d'une imprimante 3D vue comme la plus grande au monde à ce moment-là: elle devait être capable de produire des objets d'1,8m d'envergure.

Cette semaine, c'est la firme Southern Fan Company qui fait savoir qu'elle achève actuellement une imprimante qui sera capable d'imprimer des objets métalliques d'environ 6 mètres de large et de haut, 10 mètres de long et pesant jusqu'à 300 tonnes. Ainsi, pour donner une idée des dimensions possibles, Southern Fan Company devrait, avec cet appareil, être en mesure d'imprimer le chassis et la carrosserie de n'importe quelle voiture.

L'impression des pièces métalliques

L'impression de pièces métalliques de grandes dimensions semble au coeur des projets chinois: une imprimante 3D pour les pièces de titane est en service depuis peu, et fournit des éléments pour la construction des ailes et du carénage de l'avion C919 du constructeur Comac. La construction de cette imprimante a coûté 200'000 dollars et pris 55 jours. Mais passer commande de ces pièces en Europe et les faire produire et livrer serait revenu à 2 millions de dollars et aurait requis jusqu'à deux ans.

Après les entreprises, ce sont désormais les universités qui entrent dans la danse. Une équipe de l'Université de Beihang a réussi à imprimer plusieurs pièces en alliages complexes de titane. Celles-ci seront utilisées dans la construction de satellites, de fusées et de centrales nucléaires. Prochainement, cette imprimante 3D pourrait s'attaquer à des trains d'atterrissage em alliages de titane pour les avions.

Matthieu Hoffstetter
Matthieu Hoffstetter

JOURNALISTE À BILAN

Lui écrire

Titulaire d'une maîtrise en histoire et d'un Master de journalisme, Matthieu Hoffstetter débute sa carrière en 2004 au sein des Dernières Nouvelles d'Alsace. Pendant plus de huit ans, il va ensuite couvrir l'actualité suisse et transfrontalière à Bâle pour le compte de ce quotidien régional français. En 2013, il rejoint Bilan et se spécialise dans les sujets liés à l'innovation, aux startups, et passe avec plaisir du web au print et inversement. Il contribue également aux suppléments, dont Bilan Luxe. Et réalise des sujets vidéo sur des sujets très variés (tourisme, startups, technologie, luxe).

Du même auteur:

Offshore, Consortium, paradis fiscal: des clefs pour comprendre
RUAG vend sa division Mechanical Engineering

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."