Bilan

La 5G promet un tournant technologique

L’équipementier chinois Huawei se profile comme l’un des leaders pour développer la prochaine génération des standards de téléphonie mobile.

Huawei présente l’avantage d’être à la fois équipementier et fabricant de smartphones.

Crédits: Mark Schiefelbein/Keystone

«Dans l’histoire de la téléphonie mobile, la 3G a permis de rapprocher les gens, grâce à la vidéoconférence sur les portables. Puis la 4G a facilité l’utilisation d’internet à grande échelle et la transmission de vidéos grâce au haut débit. Avec la 5G, nous allons vers un changement de paradigme complet. Nous pourrons dès lors emmener nos familles en voyage avec nous grâce à la réalité virtuelle», a résumé Peiying Zhu, cheffe experte du Technologies Lab de Huawei, lors du Huawei Innovation Day 2016 à la mi-juin à Paris.

«La 5G permettra d’intégrer l’internet des objets. Nous allons vers un environnement où tout sera interconnecté, des transports publics à la gestion urbaine des déchets», a prolongé Luke Ibbetson, directeur de la recherche et du développement pour le groupe télécom britannique Vodafone. Ce sera la technologie qui permettra de faire rouler des voitures sans conducteur dans nos villes.

Dans l’élaboration de la 5G, l’industrie asiatique fait clairement la course en tête. «Le GSM était une réussite européenne. La 3G résultait d’un compromis entre Japonais et Européens contre les Etats-Unis. Ensuite, les Américains sont allés très vite vers la 4G. Pour la 5G, nous allons vers un affrontement entre la Chine, les Etats-Unis et l’Europe.

Les européens Ericsson et Nokia (qui a racheté Alcatel) sont très impliqués, de même que le chinois Huawei, tandis que l’américain Cisco rêve de se développer dans les infrastructures mobiles. Or, seul Huawei présente l’avantage d’être à la fois équipementier et fabricant de smartphones, ainsi que, à un degré moindre, le coréen Samsung et l’autre chinois ZTE», déclare le directeur général du think tank IDATE Yves Gassot à challenges.fr. 

Commercialisation d’ici à 2020

Selon une étude menée par Forbes, en partenariat avec Huawei, sur l’impact de la 5G dans les entreprises, ce sont les sociétés dont le chiffre d’affaires dépasse les 10 milliards de dollars qui anticipent le mieux cette prochaine disruption. «Les investissements dans la communication mobile seront plus élevés en 2016 qu’en 2015 dans 78% des compagnies de cette catégorie», souligne David Ewalt, journaliste chez Forbes. En ce qui concerne les délais, la standardisation de la 5G doit s’effectuer entre 2016 et 2017 pour une utilisation commerciale prévue à l’horizon 2020, selon le consensus en vigueur dans la branche.  

Mary Vacharidis
Mary Vakaridis

JOURNALISTE

Lui écrire

Journaliste chez Bilan et community manager pour le site bilan.ch, Mary Vakaridis vit à Zurich depuis 1997. Durant sa carrière professionnelle, elle a travaillé pour différents titres de la presse quotidienne, ainsi que pour la télévision puis la radio romandes (RTS). Diplômée de l'Université de Lausanne en Lettres, elle chérit son statut de journaliste qui lui permet de laisser libre cours à sa curiosité.

Du même auteur:

CFF: Comment éviter le scénario catastrophe
L’omerta sur le harcèlement sexuel existe aussi en suisse

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info

Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."