Bilan

L’ingénieuse idée d’un jeune étudiant

Lauréat d’un concours d’entrepreneuriat, Alessandro Soldati revisite la vente en ligne en utilisant le système du marché au cadran. Et si le prix des objets diminuait avec le temps?
Alessandro Soldati est actuellement en 3e année de bachelor HEC à l’Université de Lausanne. Crédits: Dr

Vous faites peut-être partie des personnes qui font leurs courses sur internet. Que diriez-vous si le prix de l’objet présenté diminuait à mesure que les minutes s’égrainent? Plutôt surprenant, non? Cette idée a valu 20 000 francs à Alessandro Soldati, lauréat du concours d’entrepreneuriat organisé par l’association Start de l’Université de Lausanne et de l’EPFL.

«Transformer une idée novatrice en start-up», tel est le slogan du concours qui a réuni quarante entrepreneurs dans l’âme. Ses responsables, Thibault Rhenter et Sok-Lang Chieu, parlent d’un «parcours du combattant» jusqu’à la remise des prix. Après avoir déposé une idée sous forme de business plan, les étudiants ont suivi un cours de pitch (exposé synthétique) pour les préparer à présenter leur projet en deux minutes devant un jury.

Ce dernier a sélectionné ensuite les dix meilleures propositions avec, à la clé, un cours de rédaction de business plan. Avec des coachs à disposition, les étudiants ont approfondi leur sujet avant de le développer en dix minutes face à un jury.

C’est l’audace d’Alessandro Soldati qui a été récompensée. Cet étudiant en 3e année de bachelor HEC à l’Université de Lausanne a repensé la vente sur internet. Il s’est inspiré des offres spéciales de sites comme QoQa, dont le principe consiste à vendre un produit par jour, en quantité limitée, à un prix fixé en dessous du prix du marché

Alessandro Soldati a revisité le concept en appliquant la philosophie du marché au cadran. Principalement utilisé dans la vente aux grossistes de bestiaux ou de fleurs, il s’agit de faire descendre le prix du produit proposé à mesure que le temps avance.

Une expérience ludique

Comment ça marche? Un prix de départ est fixé en accord avec le fournisseur du produit, disponible en quantité limitée. Le prix va alors commencer à diminuer. Le visiteur du site peut en tout temps enregistrer un montant qu’il est prêt à débourser pour s’approprier l’objet proposé. Il va ensuite observer l’évolution des ventes, une expérience ludique qui rappelle l’excitation qu’engendre une enchère sur eBay. Ce qui n’est pas pour déplaire au fournisseur, qui bénéficie d’une belle visibilité ainsi que d’émotion autour de son produit.

Le prix définitif payé par l’ensemble des acquéreurs trouve son niveau sur l’enchère du dernier produit disponible, c’est-à-dire la plus basse. «De cette manière, pas de disparité entre les clients, et le système n’encourage pas l’acheteur à attendre un maximum que le temps fasse baisser le prix», explique Alessandro Soldati.

Le site verra le jour à partir du mois d’octobre, le temps pour cet étudiant entrepreneur de finir son bachelor et de développer le site internet. «L’entreprise va devenir familiale. J’ai la chance d’avoir des compétences légales et de gestion dans ma famille.» Côté fournisseurs, les premiers contacts sont positifs.

Yves Smadja

Aucun titre

Lui écrire

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."